SEVRER
. v. a.
Ôter à un enfant l'usage du lait de sa nourrice, pour le faire passer à une nourriture plus solide. On n'a sevré cet enfant qu'à deux ans. Il n'avait que six mois quand on le sevra.   Il se dit aussi en parlant Des animaux. Sevrer un veau, un chien, etc.   Sevrer une marcotte, La séparer de l'arbre, de la plante qui l'a produite.

SEVRER, signifie figurément, Priver, frustrer quelqu'un de quelque chose. On l'a sevré des avantages que cette place lui procurait. On l'emploie dans ce sens avec le pronom personnel. Se sevrer des plaisirs du monde. Le malheur des temps l'a obligé à se sevrer de bien des choses.

SEVRÉ, ÉE. participe

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • sevrer — [ səvre ] v. tr. <conjug. : 5> • XIIIe; « séparer » 1080; lat. pop. °seperare, class. separare → séparer 1 ♦ Cesser progressivement d allaiter, d alimenter en lait (un enfant, un petit animal), pour donner une nourriture plus solide. « je… …   Encyclopédie Universelle

  • sevrer — SEVRER. v. a. Oster la nourrice aux enfans, afin qu ils ne tettent plus. On a sevré cet enfant à deux ans, il n avoit que dix mois quand on l a sevré. On dit fig. Sevrer, pour dire, Priver, frustrer quelqu un de quelque chose. On l a sevré de sa… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • sevrer — Sevrer, per v consonantem, act. acut. Semble descendre du Latin Separare, Et se prend pour oster le tetin de la nourrisse à l enfant, comme si lon disoit, le separer du tetin, Ablactare, a mamma abducere, l Italien dit Seürar, ou comme… …   Thresor de la langue françoyse

  • sevrer — (se vré) La syllabe se prend un accent grave quand la syllabe qui suit est muette : je sèvre, je sèvrerai, v. a. 1°   Retrancher à un enfant le lait de sa nourrice, et le faire passer à une nourriture plus solide. •   Comme on sèvre les enfants,… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • SEVRER — v. tr. ôter à un enfant l’usage du lait de sa nourrice pour le faire passer à une autre nourriture. Il n’avait que six mois quand on a été obligé de le sevrer. Il se dit aussi en parlant des Animaux. Sevrer un veau, un agneau. Sevrer une marcotte …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • sevrer — vt. (un enfant, un animal) : délêtî, C. => Allaiter (Saxel.002), délétî (Cordon.083), R. Lait ; détèryé (Albertville), détrire, pp. détrizu, wà, wè (Albanais.001) ; sèvrâ (001,083, Annecy) ; kopâ l lafé à (001). E. : Priver …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • dizonañ — sevrer …   Dictionnaire Breton-Français

  • sevrage — [ səvraʒ ] n. m. • 1741; de sevrer 1 ♦ Action de sevrer (un nourrisson, un petit animal). 2 ♦ Méd. Action de priver un toxicomane ou un alcoolique de drogue ou d alcool au cours d une cure de désintoxication. 3 ♦ Hortic. Action de sevrer (une… …   Encyclopédie Universelle

  • Sevrage (alimentation) — Pour les articles homonymes, voir Sevrage. Pour tous les animaux dont le nouveau né est dépendant de ses parents dès sa naissance, et principalement de sa mère qui le nourrit de son lait chez les mammifères, le sevrage est l arrêt de… …   Wikipédia en Français

  • sevrage — (se vra j ) s. m. 1°   Action de sevrer un enfant, ou un jeune animal.    Maison de sevrage, maison où l on prend des petits enfants pour les sevrer, pour les soigner au temps du sevrage.    Se dit aussi des animaux. 2°   Temps nécessaire pour… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”