SERVITEUR
. s. m.
Celui qui est au service, aux gages d'autrui, qui est salarié par autrui pour quelque fonction subalterne. Il se dit surtout Des domestiques, et ne s'emploie guère, dans le style ordinaire, qu'avec une épithète, ou en certaines phrases. Bon serviteur. Fidèle serviteur. Les vieux serviteurs. Devoirs des serviteurs envers leurs maîtres. Maîtres et serviteurs, tous mangeaient à la même table. Le témoin devra déclarer s'il est parent, allié, serviteur ou domestique de l'une des parties. On se sert plus communément du mot de Domestique ; mais, en termes de l'Écriture, on dit toujours, Serviteur. Heureux le serviteur que son maître trouvera veillant !   C'est un grand serviteur de Dieu, C'est un homme de grande piété, d'une grande charité, uniquement occupé de la prière et des bonnes oeuvres.  Serviteur des serviteurs de Dieu, Qualification que le pape se donne dans ses bulles.  Serviteur de l'État, du roi, se dit quelquefois d'Un homme zélé et fidèle dans ce qui regarde le service de l'État, le service du roi. On dit, L'État ne doit pas oublier ses vieux serviteurs ; ce roi sut récompenser de zélés serviteurs ; etc.

SERVITEUR, en termes de civilité, signifie, Attaché à, disposé à rendre service. J'ai toujours été serviteur de votre père, de votre famille. Je suis votre ami et votre serviteur. Ce sens vieillit.  Votre serviteur, votre très-humble et très-obéissant serviteur. Formule de politesse dont on se sert pour finir les lettres.  Je suis votre serviteur, ou elliptiquement, Votre serviteur, et quelquefois, Serviteur. Formule de civilité dont on se sert en saluant quelqu'un.  Ironiq. et fam., Je suis votre serviteur, je suis son serviteur, se dit à quelqu'un ou de quelqu'un, Pour marquer qu'on refuse ce qu'il demande ou ce qu'il propose, ou que l'on n'est point du même avis. Il prétend que je lui dois faire des excuses, je suis son serviteur. Vous me demandez telle chose, je suis votre serviteur. On dit aussi, elliptiquement, Serviteur, Je n'en veux rien faire, je n'en ferai rien.

Fam., Serviteur à la promenade, Il n'y a plus moyen de se promener, ou Je ne veux plus me promener. On dit de même, Serviteur à la danse, aux grands dîners, etc.   Pop., Faites serviteur, se dit À un petit garçon, pour lui ordonner de faire la révérence. Il vieillit.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • serviteur — [ sɛrvitɶr ] n. m. • XIe; bas lat. servitor 1 ♦ Littér. Celui qui sert (qqn envers lequel il a des devoirs). « Le souverain est le premier serviteur de l État » (Frédéric II). ♢ Vieilli Domestique. Fig. Péj. Personne qui se met entièrement au… …   Encyclopédie Universelle

  • serviteur — Serviteur. s. m. Celuy qui sert en qualité de domestique. Bon serviteur. fidelle serviteur. les vieux serviteurs. serviteur domestique. serviteur à gages. les serviteurs & les servantes d une maison. Serviteur, signifie en stile familier, Celuy… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • serviteur — Serviteur, Minister, Ministrator, Diaconus, Puer, Famulus. Les serviteurs d aucun, Paedagogia. Serviteur franc et quitte de tout larrecin, et autres crimes, Noxis vel noxiis solutus minister. Serviteur loyal, qui garde le prouffit de son maistre …   Thresor de la langue françoyse

  • Serviteur — (fr., spr. Serwitöhr), Diener …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Serviteur — (frz., spr. töhr), Diener …   Kleines Konversations-Lexikon

  • serviteur — (sèr vi teur) s. m. 1°   Celui qui est au service, aux gages d autrui. •   Je dois vous avertir, en serviteur fidèle, Qu en sa faveur déjà la ville se rebelle, CORN. Poly. III, 5. •   Et j ai des serviteurs et ne suis point servi, MOL. Femm. sav …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • SERVITEUR — n. m. Celui qui est au service d’une personne ou d’une collectivité. Un fidèle serviteur de l’état. Ce roi sut récompenser ses zélés serviteurs. C’est un grand serviteur de Dieu, C’est un homme d’une grande piété, d’une grande charité, uniquement …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Serviteur — Domesticité peinture de William Hogarth portraitisant ses propres domestiques. Angleterre, années 1750 Un domestique, ou serviteur, travaille dans la demeure de son employeur. Les domestiques se distinguent des serfs ou esclaves des …   Wikipédia en Français

  • serviteur —    Amant, homme qui sert une femme à son gré, à moins qu’elle ne soit aussi gourmande que Messaline. S’est dit aussi d’un godemichet, qui est, en effet, meilleur serviteur de la femme que l’homme.         Que l’innocent fabrique,    Au lieu de… …   Dictionnaire Érotique moderne

  • Serviteur — Ser|vi|teur [zɛrvi tø:ɐ̯], der; s, e [frz. serviteur = Diener, zu: servir, ↑servieren] (veraltet): 1. Serviertisch; kleine Anrichte. 2. Verbeugung …   Universal-Lexikon

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”