SEOIR
. v. n.
Être convenable à la personne, à la condition, au lieu, au temps, etc. Ce verbe, dont l'infinitif n'est plus en usage, ne s'emploie que dans certains temps, et toujours à la troisième personne du singulier ou du pluriel. Il sied, ils siéent, il seyait, il siérait, il siéra. Il n'a point de temps composés. Il faut voir si cela vous sied ou ne vous sied pas. Cela vous sied à merveille. Les couleurs trop voyantes ne vous siéront pas. Cet habit vous sied bien, vous sied mal. La coiffure que cette dame portait lui seyait mal. Il s'emploie aussi au participe présent. Ces couleurs vous seyant si bien, vous devez les préférer à d'autres.   Il est souvent impersonnel. Il sied mal à un homme en place d'être léger dans ses discours. Il ne vous sied pas de contrarier votre père. Il sied, il sied bien à un homme si sage de donner des conseils de sagesse. Ironiquement, Il vous sied bien de vouloir réformer les autres.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • seoir — 1. (soir), v. n. déf. qui n est guère usité qu à l infinitif, au présent de l indicatif, je sieds, tu sieds, il sied, nous seyons, vous seyez, ils seient ; à l impératif, sieds toi, seyons nous, seyez vous ; au part. présent séant, et au part.… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • seoir — SEOIR. v. n. Estre placé sur quelque siege, estre dans une posture où tout le corps repose sur les fesses & sur le haut des cuisses. Il est vieux. Il est aussi n. p. Seyez vous, seyons nous, faites le seoir. je me sieray quand on me l ordonnera.… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • seoir — 1. seoir [ swar ] v. intr. <conjug. : 26; part. séant, sis> • fin Xe seder; lat. sedere ♦ Vx Être assis. ⊗ HOM. Soir. seoir 2. seoir [ swar ] v. intr. <conjug. : 26; seult 3e pers. prés., imp., fut., condit. et p. prés.> • XIIe ; lat …   Encyclopédie Universelle

  • seoir — Se Seoir, Sedere, Assidere. Mener seoir, Sessum deducere. Seoir en la Cour, Assidere in Senatu. B. Seoir en jugement, Palam de loco superiore pro imperio et potestate decernere, Sedere pro tribunali, vt aiunt. Budaeus Pro tribunali pronuntiare,… …   Thresor de la langue françoyse

  • SEOIR — v. n. Être assis. Il n est plus guère en usage qu à ses participes Séant et Sis. Voyez SÉANT et SIS.  Il s employait aussi autrefois avec le pronom personnel, Se seoir ; mais il a également vieilli : on dit, S asseoir. Quelquefois on dit encore,… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • SEOIR — v. intr. être assis. Il n’est plus guère en usage qu’à ses participes Séant et Sis. Voyez SÉANT et SIS. SE SEOIR signifiait S’asseoir. Il n’est plus employé qu’en poésie et dans le langage familier, dans ces formes de l’impératif : Sieds toi,… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • seoir — asseoir messeoir rasseoir seoir surseoir …   Dictionnaire des rimes

  • séant — 1. séant [ seɑ̃ ] n. m. • XIIe; de 1. seoir 1 ♦ SUR SON SÉANT : en position assise (en parlant d une personne qui était couchée). Se dresser, se mettre sur son séant. « Il la souleva, tâcha de l asseoir sur son séant » (Zola). 2 ♦ Fam. Derrière.… …   Encyclopédie Universelle

  • messeoir — [ meswar ] v. intr. <conjug. : 26; inus., sauf il messied, messéant> • v. 1220; de mé et 2. seoir ♦ Littér. Ne pas convenir; n être pas séant. (Surtout négatif) Cette couleur ne messied pas à votre teint. ● messeoir verbe impersonnel et… …   Encyclopédie Universelle

  • surseoir — [ syrswar ] v. tr. <conjug. : 26; fut. je surseoirai> • fin XIe « s abstenir, se dispenser de »; de sur et seoir, d apr. lat. supersedere 1 ♦ V. tr. dir. Vx Remettre pour un temps. ⇒ 2. différer, suspendre; surséance. 2 ♦ V. tr. ind. (1636) …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”