ACCOUTUMER
. v. a.
Faire prendre une coutume, une habitude. Accoutumer quelqu'un à quelque chose. Je l'ai accoutumé à faire telle chose. Il avait peine à travailler, mais on l'y a accoutumé. Il faut accoutumer de bonne heure les enfants au travail, à la fatigue. Accoutumer un cheval à galoper sur le bon pied. Il est accoutumé à se lever de bonne heure, à se promener le matin.   Il se joint avec le pronom personnel et signifie, Contracter une habitude. Il faut bien vous accoutumer à cela. Je m'accoutume au froid, au chaud, etc. Il s'est accoutumé à la fatigue. On s'accoutume à tout.   Il est aussi neutre, et alors il signifie, Avoir coutume. Il avait accoutumé d'aller, de faire, etc. Faites comme vous avez accoutumé.   Il se dit quelquefois Des choses inanimées. Ces terres, ces arbres avaient accoutumé de produire beaucoup. L'automne n'a pas accoutumé d'être si pluvieux.

ACCOUTUMÉ, ÉE. participe, Accoutumé à la fatigue. À sa manière accoutumée. Tout rentra dans l'ordre accoutumé.  À L'ACCOUTUMÉE. loc. adv.À l'ordinaire, comme on a accoutumé. Il en a usé à l'accoutumée. Il est familier.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • accoutumer — [ akutyme ] v. tr. <conjug. : 1> • acustumer fin XIIe; de 1. a et coutume I ♦ Vx Avoir accoutumé une chose, l avoir prise comme habitude. ⇒ accoutumé. Littér. Avoir accoutumé de faire qqch., en avoir l habitude. « À la Bastille, où il avait …   Encyclopédie Universelle

  • accoutumer — Accoutumer, act. acut. Est usiter et prendre en coutume quelque chose, Assuescere, Consuescere, Consuefacere, Assuefacere, l Espagnol dit de mesme, Acostumbrar, Et est composé de A preposition, et Coutumer. Accoutumer une ville libre à son… …   Thresor de la langue françoyse

  • accoutumer — (a kou tu mé) 1°   V. a. Faire prendre une coutume. Vous avez accoutumé votre fils à ne point vous cacher ses secrets. Accoutumer un taureau à la charrue. Accoutumer un État libre à la servitude. •   Il accoutuma ses troupes à.... La bonne… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • ACCOUTUMER — v. tr. Amener à prendre une habitude. Accoutumer quelqu’un à quelque chose. Il faut accoutumer de bonne heure les enfants au travail, à la fatigue. Accoutumer un cheval à galoper sur le bon pied. Il est accoutumé à se lever de bonne heure, à se… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • accoutumer — vt. , habituer : akeûcheûmêr, akocheûmêr, akosheûmêr (Montricher), akossoumâr (Ste Foy), akotumâ / akoutmâ (St Germain Ta.), akut(e)mâ (Annecy, Thônes, Villards Thônes | Saxel) ; abitwâ (Albanais) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • s'accoutumer — ● s accoutumer verbe pronominal être accoutumé verbe passif Être habitué à supporter quelque chose, quelqu un : S accoutumer à la fatigue. ● s accoutumer (difficultés) verbe pronominal être accoutumé verbe passif Construction et sens Plusieurs… …   Encyclopédie Universelle

  • akoursiñ — accoutumer …   Dictionnaire Breton-Français

  • aguerrir — [ agerir ] v. tr. <conjug. : 2> • 1535; de à et guerre 1 ♦ Habituer aux dangers de la guerre. Il disposait de troupes aguerries. ⇒ entraîner. 2 ♦ (1665) Habituer à des choses pénibles, difficiles. Pronom. S aguerrir : s endurcir. Elle s est …   Encyclopédie Universelle

  • accoutumance — [ akutymɑ̃s ] n. f. • acostomance 1160 ; de accoutumer 1 ♦ Le fait de s habituer, de se familiariser. « Il y a certainement une accoutumance au malheur » (A. Gide). ⇒ acclimatement, adaptation, habituation. « Dans mon accoutumance à la voir… …   Encyclopédie Universelle

  • habituer — [ abitɥe ] v. tr. <conjug. : 1> • v. 1320; lat. médiév. habituare, de habitus « manière d être » ♦ HABITUER À. 1 ♦ Rendre familier, par l habitude. Habituer un enfant au froid, à la fatigue. ⇒ accoutumer, endurcir; entraîner. 2 ♦ Faire… …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”