SECOÛMENT
. s. m.
Action de secouer. Il répondit par un secoûment de tête. Il est peu usité.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • secoûment — secouement ou secoûment (se kou man) s. m. 1°   Action de secouer. •   Ce n était plus le temps où le langage, les grands airs et les secouements de perruque [de Villeroy] passaient pour des raisons, SAINT SIMON 162, 135. 2°   Fig. Action de… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • secouer — [ s(ə)kwe ] v. tr. <conjug. : 1> • 1532; réfect. de secourre (XVe), d apr. les formes secouons, secouez; de l a. fr. sequeurre, lat. succutere 1 ♦ Remuer avec force, dans un sens puis dans l autre (et généralement à plusieurs reprises). ⇒… …   Encyclopédie Universelle

  • SECOUEMENT — s. m. Voyez SECOÛMENT …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • dévouement — dévouement, ou comme quelques uns écrivent, dit l académie, dévoûment (dé vou man) s. m. 1°   Action de dévouer. Le dévouement de la fille de Jephté. •   Ne m aimeriez vous donc pas assez pour trouver du bonheur dans ma tendresse, dans le… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • dévoûment — dévouement, ou comme quelques uns écrivent, dit l académie, dévoûment (dé vou man) s. m. 1°   Action de dévouer. Le dévouement de la fille de Jephté. •   Ne m aimeriez vous donc pas assez pour trouver du bonheur dans ma tendresse, dans le… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • secouement — ou secoûment (se kou man) s. m. 1°   Action de secouer. •   Ce n était plus le temps où le langage, les grands airs et les secouements de perruque [de Villeroy] passaient pour des raisons, SAINT SIMON 162, 135. 2°   Fig. Action de rejeter loin de …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”