SAUT
. s. m.
Action de sauter, mouvement par lequel on saute. Grand saut. Petit saut. Il franchit tant de semelles d'un saut. Il s'élança tout d'un saut, de plein saut, d'un plein saut sur l'autre bord du fossé. Il y a des danses où il faut faire des sauts. Deux pas et un saut. Ce cheval ne va que par sauts et par bonds. Le saut de la carpe.

Fig., Saut de carpe, Certain saut que les baladins exécutent à plat ventre, en s'élevant horizontalement. Faire le saut de carpe.   Saut périlleux, Certain saut qu'exécutent les danseurs de corde et les baladins quand le corps fait un tour entier en l'air. Il se dit, figurément, de Résolutions, d'actions violentes et hasardées.

Fig., en termes de Manége, Saut de mouton, Saut capricieux par lequel un cheval, en s'enlevant, baisse la tête, voûte l'épine dorsale en contre-haut, ramène les extrémités sous le ventre, et se jette de côté, de manière souvent à désarçonner son cavalier. Ce cheval vient de faire le saut de mouton.   Dans le même langage, Pas et le saut, Air relevé qui s'exécute en trois temps : le premier est un temps de galop raccourci, ou terre à terre, le second une courbette, et le troisième une cabriole ; ainsi alternativement.  Par exagérat., Ne faire qu'un saut d'un endroit à un autre, Aller, se rendre d'un lieu à un autre avec une extrême promptitude.

Fig., N'aller que par sauts et par bonds, Parler avec une vivacité déréglée, sans garder aucun ordre, aucune liaison dans son discours. Il se dit aussi en parlant Des actions, de la conduite, lorsqu'elles sont précipitées et qu'elles manquent de suite.

Fig. et fam., Faire un grand saut, Aller s'établir dans un lieu fort éloigné de celui où l'on était. Il a quitté Marseille pour aller demeurer au Havre, il a fait un grand saut. Il est venu de la rue Saint-Antoine demeurer au faubourg Saint-Germain, c'est un grand saut qu'il a fait. Cela se dit aussi D'un homme qui, d'un petit ou médiocre emploi, parvient tout d'un coup à une place importante. Cet homme a fait, vient de faire un grand saut.

Fig., Il y est monté d'un saut, d'un plein saut, se dit D'un homme qui a été élevé à une place importante, à une haute dignité, sans passer par les degrés inférieurs. On dit de même, De simple soldat il devint capitaine, de petit employé il devint administrateur, etc., d'un saut, d'un plein saut. On dit aussi, De plein saut, Tout à coup, brusquement. Faut-il de plein saut vous fier à un homme que vous ne connaissez pas ?

Fig. et fam., Faire le saut, Se déterminer enfin à prendre un parti, une résolution où il y a de la difficulté, du péril. Il a balancé longtemps s'il entrerait dans ce commerce, dans cette affaire, mais enfin il a fait le saut. Il se prend plus ordinairement en mauvaise part. Cette riche veuve a délibéré longtemps si elle épouserait ce jeune homme, qui n'a ni état ni fortune ; enfin elle a fait le saut.

Fig. et fam., Faire faire le saut à quelqu'un, Lui faire perdre son emploi, sa charge.

Fam., Au saut du lit, Au sortir du lit. Je l'ai pris au saut du lit.

SAUT, signifie quelquefois, Chute. Tomber d'un troisième étage, c'est un terrible saut. Ce sens est familier.

Fam., Saut de Breton, Le saut, la chute d'un homme qu'on fait tomber par un certain tour de lutte. Il lui a fait faire le saut de Breton.

SAUT, se dit aussi d'Une chute d'eau qui se rencontre dans le courant d'une rivière. Il y a dans cette rivière des sauts en trois ou quatre endroits. Le saut du Niagara dans la rivière de Saint-Laurent.   Saut de moulin, Chute d'eau qui fait aller un moulin.  Saut de loup, Fossé que l'on fait au bout d'une allée, à l'extrémité d'un parc ou d'un jardin, pour en défendre l'entrée sans ôter, sans borner la vue.

SAUT, en termes de Haras, se dit de L'action d'un étalon qui couvre, qui saillit une jument. L'étalon a donné trois sauts à cette jument.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • saut — saut …   Dictionnaire des rimes

  • saut — [ so ] n. m. • salt 1080; lat. saltus 1 ♦ Mouvement ou ensemble de mouvements (flexions et extensions de certaines parties du corps) par lesquels un homme, un animal cesse de prendre appui sur le sol ou sur un support pour s élever, se projeter.… …   Encyclopédie Universelle

  • saut — Saut. s. m. Action de sauter, mouvement par lequel on saute. Grand saut. petit saut. il franchit tant de semelles d un saut. il s élança tout d un saut, de plein saut, d un plein saut sur l autre bord du fossé. il y a des danses où il faut faire… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • saut — saut; sou·bre·saut; tset·saut; …   English syllables

  • Saut — Saut, Saute Saute, n. An assault. [Obs.] [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Saut — n. de l. Sault Vaucluse …   Diccionari Personau e Evolutiu

  • saut — (sô ; le t ne se lie pas dans la conversation ; au pluriel, l s se lie : des sô z agile ; au XVIe siècle, Palsgrave écrit saultz, mais prononce sauz) s. m. 1°   Action de sauter, ou, en termes de physiologie, mouvement brusque par lequel un corps …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Saut — Sur les autres projets Wikimedia : « Saut », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom …   Wikipédia en Français

  • SAUT — n. m. Action de sauter, mouvement brusque par lequel on s’élance en l’air. Faire un saut. Il s’élança tout d’un saut sur l’autre bord du fossé. Ce cheval ne va que par sauts et par bonds. Le saut de la carpe. Fig., Saut de carpe, Saut que les… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • saut — * Dans une note de travail pour les Miettes philosophiques, Kierkegaard écrit « Lessing emploie le mot saut que ce soit comme une expression ou comme une pensée est indifférent, je le comprends comme une pensée » (Pap. V B 1, 3 <1844>. Et… …   Le vocabulaire de Kierkegaard

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”