SAISISSEMENT
. s. m.
Impression subite et violente causée par le froid. En se jetant à la nage dans la rivière, il a éprouvé un saisissement qui l'a rendu malade.   Il s'emploie plus ordinairement au sens moral. Il est mort d'un saisissement. Il n'est pas encore revenu du saisissement que lui causa cette nouvelle. Saisissement de coeur.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • saisissement — [ sezismɑ̃ ] n. m. • 1170; de saisir 1 ♦ Vx Le fait de saisir. « La main qui l avait étreint [et dont] il avait senti le saisissement » (Hugo). 2 ♦ (1548) Impression, effet brusque, soudain, d une sensation (ne se dit guère que du froid), d une… …   Encyclopédie Universelle

  • saisissement — Saisissement. s. m. v. Il n est point en usage au propre, mais seulement au figuré, & signifie L impression que fait un grand déplaisir dont on est saisi. Il est mort d un saisissement …   Dictionnaire de l'Académie française

  • saisissement — Saisissement, Manus iniectio. B. ex Quintil …   Thresor de la langue françoyse

  • saisissement — (sé zi se man) s. m. 1°   Action de saisir, de prendre. •   Son premier saisissement des rênes de l empire [par Louis XIV] fut marqué au coin d une extrême dureté [l affaire de Fouquet], SAINT SIMON 406, 64.    Terme d escrime. Action de prendre… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • SAISISSEMENT — n. m. Impression subite et violente causée par le froid. En se jetant à la nage, dans la rivière, il a éprouvé un saisissement qui l’a rendu malade. Il s’emploie plus ordinairement au figuré. Il est mort de saisissement. Il n’est pas encore… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • horreur — [ ɔrɶr ] n. f. • 1160; lat. horror I ♦ Sens subjectif 1 ♦ Impression violente causée par la vue ou la pensée d une chose affreuse ou repoussante. ⇒ effroi, épouvante, peur, répulsion. Frémir d horreur. Être frappé, saisi, glacé, muet, pâle d… …   Encyclopédie Universelle

  • stupeur — [ stypɶr ] n. f. • 1333; lat. stupor 1 ♦ Méd. État d inertie et d insensibilité profondes lié à un engourdissement général. ⇒ anéantissement. « La stupeur, qui l envahissait de plus en plus, lui ôtait jusqu à la sensation de la souffrance »… …   Encyclopédie Universelle

  • ÉMOTION — On peut définir l’émotion comme un trouble de l’adaptation des conduites. En délimitant une catégorie précise de faits psychologiques, cette définition exclut des acceptions trop vagues du mot «émotion», comme dans l’expression une «émotion… …   Encyclopédie Universelle

  • épouvanter — [ epuvɑ̃te ] v. tr. <conjug. : 1> • espoenter XIIe, puis espoventer; lat. pop. °expaventare, lat. expavere, de pavere « avoir peur » 1 ♦ Remplir d épouvante. ⇒ effrayer, horrifier, terrifier. Les armes atomiques épouvantent les peuples.… …   Encyclopédie Universelle

  • frisson — [ frisɔ̃ ] n. m. • friçon fin XIe; bas lat. frictio, du class. frigere « avoir froid » 1 ♦ Tremblement fin, irrégulier et passager, accompagné d une sensation de froid (dû à un abaissement de la température ambiante ou à un début de maladie… …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”