SAIGNER
. v. a.
Tirer du sang en ouvrant la veine. Saigner un malade. Saigner du bras. Saigner du pied. Saigner à la gorge, à la nuque, sous la langue. Saigner à la tempe. Saigner de la jugulaire, à la jugulaire. Il a été saigné tant de fois. Il est aisé à saigner. Saigner jusqu'au blanc. Il a appris à saigner. Il saigne bien. Saigner un cheval.   Saigner la viande, La purger de sang grossier. On n'a pas assez saigné cette viande.   Par analogie, Saigner un fossé, saigner un marais, Faire écouler par des rigoles une partie de l'eau d'un fossé, d'un marais ; et, Saigner une rivière, Faire prendre un autre cours à une partie de l'eau d'une rivière.

SAIGNER, en termes de Boucherie et de Cuisine, signifie, Tuer, égorger. Saigner un porc, un veau, un mouton. Saigner un poulet.

SAIGNER, signifie quelquefois, figurément et familièrement, Exiger, tirer de quelqu'un une somme considérable qu'il ne devait pas, ou qu'il espérait ne pas payer. Il y a eu des temps où le pouvoir saignait arbitrairement certaines classes de gens riches.   Il signifie également, avec le pronom personnel, Donner jusqu'à se gêner. Il faut que chacun se saigne dans les nécessités de l'État. Les habitants ont bien voulu se saigner pour réaliser ce projet utile. C'est un bon père, il se saigne pour ses enfants.

SAIGNER, est aussi neutre, et signifie, Perdre du sang. On le dit tant De la personne ou de l'animal, que De la partie d'où le sang coule. Saigner du nez. Il faut laisser saigner la plaie. Vous m'avez coupé, car je saigne. Le nez, le doigt lui saigne. Son front saigne.

Fam., Saigner comme un boeuf, Rendre beaucoup de sang par la partie qui a été coupée, blessée.

Prov. et fig., Saigner du nez, Manquer de résolution, de courage dans l'occasion. Il fit d'abord le fanfaron, puis il saigna du nez. Il s'était chargé de faire cette proposition, mais il a saigné du nez. Il signifie aussi, Manquer à un engagement pris. Il avait promis de me vendre sa maison, maintenant il saigne du nez.

Fig., La plaie saigne encore, c'est une plaie qui saignera longtemps, se dit en parlant D'une offense, d'une injure, d'un malheur dont on conserve encore, dont on conservera longtemps le souvenir.

Fig., Le coeur me saigne, le coeur lui saigne, se dit en parlant D'une chose dont on est sensiblement touché. Quand je pense à ce malheur-là, le coeur m'en saigne encore. On ne peut voir telle chose, que le coeur ne saigne. Cela fait saigner le coeur.

SAIGNÉ, ÉE.participe

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • saigner — [ seɲe ] v. <conjug. : 1> • sainier 1080; var. seiner, seigner; lat. sanguinare, de sanguis « sang » I ♦ V. intr. 1 ♦ Avoir un écoulement de sang; perdre du sang (en parlant du corps, d un organe). Saigner abondamment, comme un bœuf (cf.… …   Encyclopédie Universelle

  • saigner — Saigner. v. a. Tirer du sang en ouvrant la veine. Saigner un malade, saigner du bras. saigner du pied. saigner à la gorge, à la nuque, sous la langue. saigner à la temple. il a esté saigné tant de fois, il est aisé à saigner. il a appris à… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • saigner — Saigner, et jetter sang, Sanguinare, Sanguinem reddere, Sanguinem reiicere. Saigner aucun Detrahere sanguinem, Mittere vel repellere sanguinem, Emittere venis sanguinem. Saigner de la veine du chef, Dimittere sanguinem a capite …   Thresor de la langue françoyse

  • saigner — SAIGNER: Se faire saigner au printemps …   Dictionnaire des idées reçues

  • saigner — (sè gné) v. n. 1°   Rendre du sang, en parlant soit de la personne ou de l animal qui perd du sang, soit de la partie dont il s écoule. Laisser saigner une plaie. Le nez lui saigne. Son doigt saigne. •   À peine sortions nous pleins de trouble et …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • SAIGNER — v. tr. Tirer du sang en ouvrant une veine. Saigner un malade. Saigner à la jugulaire. Il a été saigné tant de fois. Saigner un cheval. Il signifie, en termes de Boucherie et de Cuisine, Tuer, égorger. Saigner un porc, un veau, un mouton. Saigner… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • saigner — vt. /vi. ; égorger ; mettre la vie d une plante en danger en prélevant trop de boutures, ou en taillant à un moment non propice ; gruger qq. jusqu au dernier sou : sâ nyâ (Aix, Chambéry 25b) / é (025a, Albertville 021b) / î (Albanais 001, Morzine …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • saigner — v.t. Rançonner. □ se saigner v.pr. S imposer des sacrifices d argent …   Dictionnaire du Français argotique et populaire

  • Saigner comme un bœuf — ● Saigner comme un bœuf abondamment …   Encyclopédie Universelle

  • Saigner quelqu'un à blanc — ● Saigner quelqu un à blanc l égorger, le vider de tout son sang ; lui prendre ses dernières ressources …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”