BAILLER
. v. a.
T. de Pratique. Donner, mettre en main, livrer. Bailler à ferme. Bailler par contrat, par testament. Bailler et délaisser. Il vieillit.

Fam. et par ellipse, Vous m'en baillez d'une belle, vous me la baillez belle, Vous voulez m'en faire accroire.

BAILLÉ, ÉE. participe

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • bailler — Bailler, Attribuere, Conferre, Erogare, Praebere, Propinare, Tradere, Transcribere, Tribuere. Semble qu il vienne de {{t=g}}ballô,{{/t}} id est mitto, Car celuy qui baille, emittit a se. Bailler et delivrer, Praestare, dare. Bailler à louage, ou… …   Thresor de la langue françoyse

  • bailler — [ baje ] v. tr. <conjug. : 1> • fin XIe; lat. bajulare « porter » ♦ Vx Donner. ♢ (1594) Mod. Loc. Vous me la baillez belle, vous me la baillez bonne : vous cherchez à m en faire accroire (expr. du jeu de paume). ⊗ HOM. Bayer; poss. bâiller …   Encyclopédie Universelle

  • bâiller — bailler [ baje ] v. tr. <conjug. : 1> • fin XIe; lat. bajulare « porter » ♦ Vx Donner. ♢ (1594) Mod. Loc. Vous me la baillez belle, vous me la baillez bonne : vous cherchez à m en faire accroire (expr. du jeu de paume). ⊗ HOM. Bayer; poss.… …   Encyclopédie Universelle

  • bailler — BAILLER. Mettre en main quelque chose, la delivrer à quelqu un. Il semble que l on confond ordinairement Bailler & Donner; mais Bailler vieillit, & l on se sert plus souvent de Donner dans toutes les phrases mesme où l on mettoit Bailler. En… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • bâiller — BÂILLER. v. n. Respirer en ouvrant la bouche extraordinairement et involontairement. Bâiller d ennui. Bâiller de sommeil. [b]f♛/b] Il signifie figurément, S entr ouvrir, être mal joint. Les ais de cette cloison bâillent. Une porte qui bâille. Une …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • bailler — (ba llé, ll mouillées, et non ba yé ; il faut bien prendre garde à ne pas assimiler ce mot à bâiller qui a un a long) v. a. 1°   Donner. Bailler des coups. •   Un échange Où se prend et se baille un ange pour un ange, MALH. VI, 6. •   Telle je me …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • bâiller — (bâ llé, ll mouillées, et non bâ yé ; il faut avoir bien soin de donner à l a le son marqué par l accent circonflexe) v. n. 1°   Faire un bâillement. Nous bâillons en voyant bâiller les autres. •   Quelque léger dégoût vient il le travailler, Une …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • BÂILLER — v. n. Faire involontairement, et en écartant les mâchoires, une inspiration lente et profonde, suivie d une expiration plus ou moins prolongée, quelquefois sonore. On bâille souvent en voyant bâiller les autres. Bâiller d ennui. Bâiller de… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • BAILLER — v. tr. T. de Pratique Mettre en main, livrer. Bailler à ferme. Bailler par contrat, par testament. Bailler et délaisser. Il a vieilli. Fam. et par ellipse, Vous m’en baillez d’une belle, vous me la baillez belle, vous me la baillez bonne, Vous… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • BÂILLER — v. intr. Faire involontairement, et en écartant les mâchoires, une inspiration lente et profonde, suivie d’une expiration plus ou moins prolongée, quelquefois sonore. On bâille souvent en voyant bâiller les autres. Bâiller d’ennui. Bâiller de… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”