RUINE
. s. f.
Dépérissement, destruction d'un bâtiment. Un bâtiment qui est en ruine, qui tombe en ruine, qui s'en va en ruine, qui menace ruine, qui menace d'une ruine prochaine. On laisse en ruine cette maison. La ruine d'un château, d'une tour, d'une ville. Réparer les ruines.   Battre une place en ruine, La battre avec la grosse artillerie, la bombarder, etc.

Fig., Battre quelqu'un en ruine, L'attaquer avec tant de force dans une discussion, dans une contestation, qu'il ne lui reste aucun moyen de se défendre. On dit de même, Battre en ruine un système, une doctrine, des arguments.

Fig., Ce n'est plus qu'une ruine, se dit D'une femme qui était belle, d'un acteur qui avait du talent, etc., et qui ont beaucoup perdu en vieillissant.

RUINE, se dit figurément de La perte du bien, des richesses, de la fortune. Cette affaire a causé sa ruine, a consommé sa ruine, la ruine de sa maison, sa ruine totale, sa ruine entière. Il travaille lui-même à sa ruine. Il court à sa ruine. Il touche à sa ruine. Il est menacé d'une ruine totale. C'est de là que vient la ruine de sa famille.   Il se dit également de La perte de l'honneur, de la réputation, du crédit, du pouvoir, etc. Cette aventure a causé la ruine de sa réputation. Cette affaire a été la ruine de son crédit. Cette mauvaise mère causa volontairement la ruine de sa fille.   La ruine d'un État, Sa chute, son entière décadence. Cet empire est bien près de sa ruine. Il est sur le penchant de sa ruine. On dit dans un sens analogue, La ruine des affaires.

RUINE, se dit encore figurément de Ce qui est cause de la ruine de quelque chose, et particulièrement de Ce qui entraîne une grande dépense. Hélène a été la ruine de Troie. Les excès et les débauches sont la ruine de la santé. C'est une ruine que les procès, que le jeu, que cet enfant.

RUINES, au pluriel, signifie, Les débris d'un édifice abattu, les restes d'un édifice détruit. On y voit encore de vieilles ruines. Les ruines de Troie, de Thèbes, de Palmyre, etc. Les ruines du Colisée. De belles ruines. Les ruines d'un château. On a bâti cette ville des ruines d'une autre, sur les ruines d'une autre. Il fut accablé des ruines, sous les ruines, enseveli sous les ruines.

RUINE, se dit aussi, en Peinture et en Architecture, et tant au singulier qu'au pluriel, de La représentation des édifices ruinés. Voilà une belle ruine, de belles ruines. Les ruines de ce peintre sont fort estimées. Il a orné son jardin de ruines fort pittoresques.   Pierres de ruines, Certaines pierres sur lesquelles il y a naturellement des représentations de vieilles ruines, qui semblent avoir été faites au pinceau.

RUINES, au pluriel, s'emploie aussi figurément, au sens moral. S'élever sur les ruines d'un autre. Bâtir, élever sa fortune sur les ruines d'autrui. S'ensevelir sous les ruines de sa patrie.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • ruine — [ rɥin ] n. f. • 1180; lat. ruina, de ruere « tomber, s écrouler » I ♦ Une, des ruines. 1 ♦ (Plus cour. au plur.) Débris d un édifice dégradé par l âge ou détruit. ⇒ décombres, éboulement, vestige. Les ruines d une ville, après la guerre. Un… …   Encyclopédie Universelle

  • ruiné — ruine [ rɥin ] n. f. • 1180; lat. ruina, de ruere « tomber, s écrouler » I ♦ Une, des ruines. 1 ♦ (Plus cour. au plur.) Débris d un édifice dégradé par l âge ou détruit. ⇒ décombres, éboulement, vestige. Les ruines d une ville, après la guerre.… …   Encyclopédie Universelle

  • ruine — RUINE. s. f. Cheute, destruction d un bastiment. Grande ruine. prochaine ruine. entiere ruine. ce bastiment est en ruine. tombe en ruine, s en va en ruine. on le laisse en ruine. la ruine d un Chasteau, d une tour, d une ville. battre une place… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • ruiné — ruiné, ée 1. (ru i né, née) part. passé de ruiner1. 1°   Qui est en ruine. •   N est ce pas plutôt [l homme] un reste de lui même.... un édifice ruiné qui, dans ses masures renversées, conserve encore quelque chose de la beauté et de la grandeur… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Ruine — Sf std. (16. Jh.) Entlehnung. Entlehnt aus l. ruīna Zusammensturz, Trümmer , zu l. ruere stürzen .    Ebenso nndl. ruïne, ne. ruin, nfrz. ruine, nschw. ruin, nnorw. ruin; eruieren. ✎ DF 3 (1977), 501f.; Jones, W. J. SN 51 (1979), 272. lateinisch… …   Etymologisches Wörterbuch der deutschen sprache

  • Ruine — (lat., franz.), Getrümmer, Reste eines verfallenen oder zerstörten Bauwerkes; überhaupt etwas Zerfallendes. Ruinen von Burgen, Klöstern, Kapellen etc. gereichen oft einer Gegend zum Schmuck, besonders wenn sie auf Anhöhen stehen oder mit… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Ruine — (vom lat. ruina, Einsturz), Reste von Bauten …   Herders Conversations-Lexikon

  • ruiné — Ruiné, [ruin]ée. part. Il a les significations de son verbe …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Ruine — [Aufbauwortschatz (Rating 1500 3200)] Bsp.: • Nur ein paar Ruinen sind von dem Schloss erhalten geblieben …   Deutsch Wörterbuch

  • ruine — (ru i n ) s. f. 1°   Destruction d un bâtiment qui tombe de lui même ou qu on fait tomber. •   Cette prédiction de la ruine du temple réprouvé, qui figure la ruine de l homme réprouvé qui est en chacun de nous, PASC. Lettr. à Mlle de Roannez, 9.… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”