ROIDIR
. v. a.
Tendre ou étendre avec force, rendre roide. Roidissez le bras. Roidissez la jambe. Il eut bien de la peine à recouvrer l'usage de ses jambes, que le froid avait roidies.   Il est aussi neutre, et signifie, Devenir roide. Le linge mouillé roidit par la gelée.   Il s'emploie, dans le même sens, avec le pronom personnel. Ses membres se roidissent. Le linge mouillé se roidit par la gelée.   Il s'emploie aussi figurément avec le pronom personnel, et signifie, Tenir ferme, ne vouloir point se relâcher. Il ne faut pas se roidir contre la force. Il faut se roidir contre l'adversité, contre les abus, contre les mauvais usages. Se roidir contre les obstacles, contre les difficultés.

ROIDI, IE. participe

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • roidir — ou raidir (roi dir ou rè dir. La prononciation rè dir est aujourd hui la plus usitée de beaucoup) v. a. 1°   Tendre ou étendre avec force. Roidissez le bras.    Terme de charpenterie. Raidir un étai, l amener à une pression propre à soutenir un… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • roidir — Roidir. v. a. Tendre, rendre roide. Roidissez les bras. roidissez la jambe. Il est aussi neutre, & sign. Estre roide. Il roidissoit de froid. Il est encore n. p. & signifie, Devenir roide. Le linge se roidit à la gelée. Il signifie fig. Tenir… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • roidir — raidir [ redir ] v. tr. <conjug. : 2> • XIIIe; de raide REM. La variante ancienne roidir est auj. d usage littér. 1 ♦ Faire devenir raide ou tendu, priver de souplesse. ⇒ durcir. « Le drap est tout raidi par la boue qui a séché dessus »… …   Encyclopédie Universelle

  • roidir — Se roidir, Se ad firmitatem intendere, Rigescere. Roidi, Contentus …   Thresor de la langue françoyse

  • ROIDIR — v. tr. Voyez RAIDIR …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • raidir — raide et raideur et raidillon et raidir adj. Voy. roide, roideur, roidillon, roidir. roidir ou raidir (roi dir ou rè dir. La prononciation rè dir est aujourd hui la plus usitée de beaucoup) v. a. 1°   Tendre ou étendre avec force. Roidissez le… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • raidir — [ redir ] v. tr. <conjug. : 2> • XIIIe; de raide REM. La variante ancienne roidir est auj. d usage littér. 1 ♦ Faire devenir raide ou tendu, priver de souplesse. ⇒ durcir. « Le drap est tout raidi par la boue qui a séché dessus » (Barbusse) …   Encyclopédie Universelle

  • piéter — (pié té. La syllabe pié prend un accent grave quand la syllabe qui suit est muette : je piète, excepté au futur et au conditionnel : je piéterai) v. n. 1°   Terme de jeu de boule et de quilles. Tenir le pied à l endroit marqué. 2°   Terme de… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • rider — 1. (ri dé) v. a. 1°   Causer des rides. •   C est elle [l âme] qui nous ride ou nous aplanit le front en un instant, selon ses mouvements intérieurs, LA MOTHE LE VAYER Vertu des païens, II, Socrate.. •   Le temps aux plus belles choses Se plaît à …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • raidillon — roidillon ou raidillon (roi di llon ou rè dillon ; ll mouillées, et non rè di yon ; la prononciation rè di llon, est à peu près la seule usitée) s. m. 1°   Petite élévation qui se trouve dans un chemin. Les chevaux peinent à monter ce roidillon.… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”