ROBE
. s. f.
Sorte de vêtement long, ayant nes manches, qui est différent selon les personnes qui le portent. Robe d'enfant. Sa première robe. Robe de femme. Sa belle robe. Sa robe des dimanches. Robe de drap, de velours, de taffetas, de satin, de mousseline, etc. Robe d'été. Robe d'hiver. Le corsage d'une robe. Des manches de robe. Une queue de robe. Une garniture de robe. Robe de noces. Robe de deuil. Robe traînante. Robe troussée. Robe détroussée. Rendre visite en robe détroussée. Robe de magistrat. Robe de palais. Robe de docteur. Porter la robe au palais. Être en robe et en bonnet. Longue robe. Robe fourrée. Robe violette. Robe rouge. La cour royale, la cour de cassation assiste en robes rouges à certaines cérémonies.   Arrêts rendus en robes rouges, Les arrêts solennels que rendent les juges étant en robes rouges.

Fig. et par plaisanterie, Rendre visite en robe détroussée, Rendre visite en grande cérémonie.

ROBE, dans quelques phrases, se dit de La queue d'une robe de femme. Cette princesse dit à son page, Prenez ma robe, portez ma robe. Cette petite bourgeoise se faisait porter la robe.   Robe de chambre, Robe que les hommes portent dans la chambre. Il était en robe de chambre et en pantoufles.

ROBE, se dit également de L'habit long des anciens Romains. César, lorsqu'il fut assassiné, se couvrit le visage d'un pan de sa robe. La robe prétexte. Les antiquaires ne font guère usage de ce mot, et disent, Toge ou Tunique, selon le vêtement qu'ils veulent désigner.

ROBE, sert particulièrement à désigner, La profession des gens de judicature. Les gens de robe. La noblesse de robe. Famille de robe, de la robe. Il vient de la robe. Un tel a quitté la robe pour prendre l'épée, pour l'épée. Il s'est mis dans la robe. Il est entré dans la robe.   Il signifie aussi, Les gens de judicature. Les prétentions de la robe. L'esprit de la robe.   La haute robe, se disait autrefois Des premiers magistrats ; et, L'ancienne robe, Des familles anciennes de la robe.  Juges de robe courte, se disait Des prévôts des maréchaux, de leurs lieutenants, et de quelques autres officiers non gradués, qui jugeaient l'épée au côté. Il était lieutenant criminel de robe courte.

ROBE, désigne également, La profession des ecclésiastiques, des religieux ; mais alors il est toujours précédé d'un adjectif possessif. C'est un prêtre, un religieux ; qui aurait cur qu'un homme de sa robe ferait une pareille action ? Vous ne devriez pas le mépriser, il est de votre robe. Je porte respect à sa robe. Ce sens est familier.

ROBE, se dit, par extension, Du poil de quelques animaux, par rapport à sa couleur. Deux chevaux de même robe. Ce cheval, ce chien, ce chat a une belle robe. Cette meute est toute d'une robe.   Il se dit aussi de L'enveloppe de certains légumes ou de certains fruits. La robe d'une fève, d'un oignon.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • robe — robe …   Dictionnaire des rimes

  • robé — robé …   Dictionnaire des rimes

  • robe — [ rɔb ] n. f. • XIIe; germ. °rauba « butin » (cf. dérober), d où « vêtement dont on a dépouillé qqn » I ♦ Vêtement qui entoure le corps. A ♦ 1 ♦ Dans l Antiquité, en Orient, Vêtement d homme d un seul tenant descendant aux genoux ou aux pieds (⇒… …   Encyclopédie Universelle

  • robe — ROBE. s. f. Sorte de vestement long ayant des manches, qui est different, selon les personnes qui le portent. Robe d enfant. sa premiere robe. robe à manches pendantes. sa belle robe. sa robe des Dimanches. sa robe d à tous les jours. Robe de… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Robe — Robe, mi pequeña historia Saltar a navegación, búsqueda Robe, mi pequeña historia Álbum de Extremoduro Género(s) Rock Robe, mi pequeña historia es el título de un álbum editado como Extremoduro. De entre los discos no oficiales del grupo,… …   Wikipedia Español

  • Robe — Sf erw. fach. (16. Jh.) Entlehnung. Entlehnt aus frz. robe. Dieses geht zurück auf eine fränkische Entsprechung zu Raub und bedeutet ursprünglich erbeutetes Kleidungsstück .    Ebenso ne. robe, nfrz. robe, nschw. rob, nnorw. robe; Garderobe. ✎ DF …   Etymologisches Wörterbuch der deutschen sprache

  • Robe — Robe, v. t. [imp. & p. p. {Robed}; p. pr. & vb. n. {Robing}.] To invest with a robe or robes; to dress; to array; as, fields robed with green. [1913 Webster] The sage Chaldeans robed in white appeared. Pope. [1913 Webster] Such was his power over …   The Collaborative International Dictionary of English

  • robe — n: the legal profession; esp: the position of a judge usu. used with the [his]...decision to decline the robe H. B. Zobel Merriam Webster’s Dictionary of Law. Merriam Webster. 1996 …   Law dictionary

  • robe — [rōb] n. [ME < OFr, robe, orig. booty, spoils < Gmc * rauba, plunder: see ROB] 1. a long, loose or flowing outer garment; specif., a) such a garment worn on formal occasions, to show rank or office, etc., as by a judge or bishop b) a… …   English World dictionary

  • robe — |ô| s. m. [Pouco usado] Arrobe. robe |ó| s. m. 1. Vestimenta comprida para ser usada em casa. = BATA 2. Vestimenta, geralmente aberta à frente, usada por cima da roupa interior ou da roupa de dormir. • Sinônimo geral: ROUPÃO   ‣ Etimologia:… …   Dicionário da Língua Portuguesa

  • Robe — Robe, n. [F., fr. LL. rauba a gown, dress, garment; originally, booty, plunder. See {Rob}, v. t., and cf. {Rubbish}.] 1. An outer garment; a dress of a rich, flowing, and elegant style or make; hence, a dress of state, rank, office, or the like.… …   The Collaborative International Dictionary of English

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”