RIEN
. s. m.
Néant, nulle chose. Dieu a créé le monde de rien. Dans l'ordre de la nature, rien ne se fait de rien. Rien n'est plus glorieux, plus commode, plus avantageux, plus nécessaire. Rien ne me plaît davantage. Il n'y a rien de si fâcheux. Il ne fait rien. Il ne sent rien. Je ne dis rien. Il ne répond rien. Je ne demande rien. C'est un homme qui n'aime rien, qui ne se soucie de rien. Cela ne signifie rien, ne prouve rien. Ce n'est rien moins que ce que vous pensez. Il n'en est rien. Il semble que cela se soutienne sur rien, que cela ne tienne à rien, que cela ne porte sur rien. Tenez cette affaire secrète, n'en dites rien. Ne faites semblant de rien. Ne savoir rien. Je ne lui ai rien fait ni rien dit. Il ne fait rien qui vaille. Il passe sa vie à ne rien faire. Cela ne vaut rien. Je ne ferais cela pour rien au monde. Rien dans le monde ne me fera faire cela. N'avoir rien au monde, rien dans le monde. Il n'a plus rien pour vivre. N'y a-t-il rien de nouveau ? Je compte cela, je compte cet homme-là pour rien. Que vous a coûté cela ? Rien. Tout ou rien. Tout cela n'aboutit à rien, ne mène à rien, ne conduit à rien. Cela ne vous servira de rien. Cet homme n'est bon à rien. Je ne veux vous nuire en rien. Cela n'importe en rien. Ce que vous dites et rien, c'est la même chose. Moins que rien. Un peu plus que rien. Si peu que rien. Rien du tout.

Fam., Ne savoir rien de rien, Ne savoir absolument rien. Ne dire rien de rien, Ne dire rien du fait principal, ni des circonstances qui peuvent y avoir rapport.

Fam., Cela ne fait rien, Cela n'importe pas. Cela ne fait rien à l'affaire. Que vous fait cela ? Rien. Cela ne me fait rien. On dit dans le même sens, Cela me fait moins que rien.   Cette affaire ne tient à rien, Rien n'empêche qu'elle ne se fasse. Il ne tint à rien qu'il ne fît telle chose, Il ne s'en fallut presque rien.  Cela s'est réduit à rien, Il n'en est presque rien resté. On le dit aussi D'une affaire dont on se promettait un grand succès, et qui n'en a eu aucun.  Cet homme ne fait rien, signifie quelquefois, Cet homme n'a aucun emploi. Il ne fait plus rien, Il n'a plus d'emploi.  Cet homme est venu de rien, s'est élevé de rien, Il est d'une fort basse naissance. Ces phrases ont vieilli. On dit absolument, dans le même sens, C'est un homme de rien.   Cet homme ne m'est rien, Il n'est point mon parent ; et familièrement, Cet homme ne m'est de rien, cela ne m'est de rien, Je n'y prends aucun intérêt.  C'est un homme qui ne met rien contre lui, se dit D'un homme très-circonspect dans sa conduite et dans ses discours.

Prov., On ne fait rien de rien, On ne saurait réussir dans aucune affaire, dans aucune entreprise, si on n'a quelque chose, quelques moyens, quelques secours pour y parvenir. On ne fait rien pour rien, Il entre presque toujours quelques vues d'intérêt personnel dans les services que rendent les hommes.

Prov., Il fait de cent sous quatre livres, et de quatre livres rien, se dit D'un mauvais ménager qui n'entend pas ses affaires, d'un homme qui dissipe son bien mal à propos.

Prov. : Qui ne risque rien, n'a rien. Qui prouve trop, ne prouve rien.

RIEN, signifie quelquefois, par exagération, Peu de chose. Il a eu cette maison, ce domaine pour rien. Il ne m'a donné que cent écus, il n'a envoyé que deux cents hommes de secours ; ce n'est rien. Il mange très-peu, il vit de rien. Dans ce pays-là on vit pour rien. Il se fâche de rien. Un rien le fâche. Il ferait une querelle sur un rien.

Fam., Il n'y a rien que ... Il y a peu de temps que... Il n'y a rien que nous l'avons vu. Il n'y a rien qu'elle était ici. Cette manière de parler vieillit.

RIEN, s'emploie aussi pour signifier, Quelque chose. Y a-t-il rien de si beau que... Qui vous dit rien ? Qui vous reproche rien ?

RIEN, s'emploie quelquefois au pluriel, et signifie, Bagatelles, choses de nulle importance. S'amuser à des riens, s'arrêter à des riens. Il vaut mieux ne rien faire que de faire des riens. Il nous fait prendre bien de la peine pour des riens. Toutes ces difficultés, toutes ces objections sont des riens. Je n'ai que des riens à vous mander. C'est un diseur de riens. Ce sont des diseurs de riens, de grands diseurs de riens.

COMME SI DE RIEN N'ÉTAIT. loc. adv.Comme si la chose dont il s'agit n'était pas arrivée. Après une vive querelle, ils se sont embrassés comme si de rien n'était.

EN MOINS DE RIEN. loc. adv.Très-promptement, en très-peu de temps. Il a fait cela en moins de rien.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • rien — rien …   Dictionnaire des rimes

  • rien — [ rjɛ̃ ] pron. indéf., n. m. et adv. • 1050 n. f. « chose » encore au XVIe; 980 ren non « nulle chose »; du lat. rem, accus. de res « chose » → réel REM. Rien (objet direct) se place normalement devant le p. p. des v. aux temps comp. et devant l… …   Encyclopédie Universelle

  • rien — RIEN. s. m. Nulle chose. Dieu a créé le monde de rien. rien ne se fait de rien. rien n est plus glorieux, plus commode, plus avantageux, plus necessaire. rien ne me plaist davantage. il n y a rien de si fascheux que de ... il ne fait rien. il ne… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • rien — Rien, monosyll. Semble estre le mot propre François de ce mot Latin, Res, S il y a rien qui te nuise, dy le moy, Si res est aliqua quae tibi noceat, etc. S il est rien en quoy je te puisse servir, Si vlla in re possum tibi esse vsui, Selon… …   Thresor de la langue françoyse

  • Rien — may refer to the following locations:*Rien, a place in Austria. *Rien, a village in the Netherlands. *Rien, a lake in Norway …   Wikipedia

  • Rien — (franz., spr. rìäng), nichts; r. du tout, gar nichts …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • rien — (riin) s. m. indéterminé 1°   Quelque chose. 2°   Avec la négation ne, nulle chose. 3°   N être rien. N être de rien. 4°   De rien, avec ne, nullement. 5°   Ne rien faire. N avoir rien. Ne rien dire. 6°   Cela ne fait rien. 7°   Ne faire semblant …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • RIEN — pron. m. ind. Il se disait pour Quelque chose; il s’emploie encore en ce sens dans un certain nombre de locutions. Est il rien de plus beau? Qui vous dit rien? Si rien pouvait l’affliger, c’était cette nouvelle. Sans qu’il en sache rien. Etc. Il… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • rien — nm. / adv. (négation) ; peu de chose. nm., rien, pas grand chose : ran( n) dc./dv. (Alex, Annemasse, Bogève, Bonneville, Cordon 083, Douvaine, Gets, Giettaz 215, Juvigny, Magland, Megève, Morzine 081, Praz Arly, St Jean Sixt, Samoëns 010, Saxel… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Rien — Pour les articles homonymes, voir Rien (homonymie). Étymologiquement le mot rien est issu du latin rem, accusatif du nom féminin res, la « chose ». Dans une phrase, il peut avoir un rôle de pronom, de nom ou d adverbe. Sommaire 1… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”