RIDEAU
. s. m.
Morceau d'étoffe, de toile, etc., qu'on emploie pour cacher, couvrir, entourer, ou conserver quelque chose, et auquel sont attachés des anneaux qui coulent sur une tringle, et qui servent à le tirer facilement, pour l'ouvrir ou pour le fermer. Rideau de taffetas. Rideau de damas, de serge, de toile. Rideau de lit. Rideau de carrosse. Rideau de fenêtre. Rideau qui se met devant un tableau, devant des tablettes, etc. Ouvrir le rideau. Relever les rideaux.   Tirer le rideau, Fermer le rideau, cacher quelque chose avec le rideau. Tirer le rideau sur un tableau. Tirez le rideau, je veux dormir. Il signifie également, Ouvrir le rideau de devant quelque chose. Tirez le rideau de devant ce tableau. Tirez le rideau, que je me lève. Tirez les rideaux de mon lit.

Fig., Tirer le rideau sur une chose, Ne plus parler, ne plus s'occuper l'esprit de quelque chose de fâcheux, de désagréable. C'est une chose sur laquelle il faut tirer le rideau. Il faut tirer le rideau sur tous nos malheurs passés. Tirons le rideau sur cette aventure.

Prov. et fig., Il se tient derrière le rideau, se dit D'un homme qui a soin de ne pas se laisser apercevoir dans une affaire qu'il conduit. On dit dans le même sens, Il y a quelqu'un derrière le rideau.

RIDEAU, se dit, par extension, de La toile qu'on lève ou qu'on baisse pour montrer ou pour cacher la scène aux spectateurs, à la place du rideau dont on se servait autrefois pour le même usage. Lever, baisser le rideau. Au lever du rideau.

Prov. et fig., Tirez le rideau, la farce est jouée, C'en est fait ; tout est fini.

RIDEAU, se dit aussi figurément Des arbres ou arbrisseaux plantés en haie ou en palissade, pour produire de l'ombre, ou pour rompre la violence des vents. Les cyprès, les thuyas, les peupliers d'Italie sont très-propres à former des rideaux. On dit de même, Cette allée d'arbres, cette suite de maisons forme rideau, Elle arrête la vue, et cache les objets plus éloignés.

RIDEAU, en termes de Guerre, se dit également d'Une petite élévation de terre qui à quelque étendue en longueur, et derrière laquelle on peut se cacher pour n'être pas vu. Il y avait dans cette plaine un rideau derrière lequel les troupes se mirent à couvert. On plaça l'infanterie derrière un petit rideau.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • rideau — [ rido ] n. m. • 1347; de rider « plisser », le rideau formant des plis 1 ♦ Pièce d étoffe pouvant former des plis, généralement mobile (anneaux, tringle, glissières et tirette), destinée à intercepter ou tamiser la lumière, à cacher, abriter,… …   Encyclopédie Universelle

  • Rideau — which means curtain in the french language is a popular name for geographical features and organizations in the Ottawa, Canada area. This can be traced to Samuel de Champlain who first used Rideau when naming the Rideau Falls which he thought… …   Wikipedia

  • rideau — RIDEAU. s. m. Morceau d estoffe, de toile, &c. qui est fait pour cacher, couvrir, entourer, ou conserver quelque chose, & qui se tire ordinairement par le moyen des anneaux qui coulent sur une tringle. Rideau de taffetas, de damas, de serge, de… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Rideau — ist Namensbestandteil verschiedener geografischer Bezeichnungen in und um Ottawa, Kanada: Rideau River, ein Fluss Rideau Canal, ein Kanal Rideau Falls, ein Wasserfall Rideau Lakes, eine Ortschaft Rideau Valley, ein Tal Namensbestandteil einer… …   Deutsch Wikipedia

  • rideau — de quoy usent les joueurs de farces, Siparium. Rideau et couverture de simulation, Simulationis inuolucrum. Rideau de lict, Velum lecti, a plicis et rugis …   Thresor de la langue françoyse

  • Rideau — Ri*deau (r[ e]*d[=o] ), n. [F.] A small mound of earth; ground slightly elevated; a small ridge. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Rideau — (fr., spr. Ridoh), 1) Vorhang; 2) Reihe von sanften Anhöhen, wellenförmiges Terrain; 3) ein Schutzgraben; 4) eine Linie von deckenden Gegenständen, Hecken, Dörfern etc., welche dem Feind die Aufstellung verbirgt; auch Vorposten nennt man R., wenn …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Rideau — (franz., spr. dō, »Vorhang«), in der frühern Kriegskunstsprache eine zusammenhängende Reihe von Terrainbedeckungen (kleine Gehölze, Dörfer etc.), auch Truppen, die etwas dem Einblick des Feindes entziehen; in der österreichischen Heeressprache:… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Rideau — (frz., spr. doh), Vorhang; militärisch: deckende Erderhöhung oder Hecke; auch Schutzgraben …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Rideau — (rido), frz., Vorhang; in der Militärsprache Terrainpunkte, durch deren Besetzung der Feind gehindert werden soll, bei dem Beginn größerer Gefechte Einsicht in die taktischen Verhältnisse seines Gegners zu gewinnen (also Anhöhen, Gehölze, Dörfer …   Herders Conversations-Lexikon

  • Rideau ! — ● Rideau ! cri des spectateurs demandant que soit mit fin à un spectacle qu ils n aiment pas ; c est assez, cela suffit (familier) …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”