REVÊTIR
. v. a.
(Il se conjugue comme Vêtir. ) Donner des habits à quelqu'un qui en a besoin. Revêtir les pauvres. Ce pauvre garçon n'avait qu'un habit tout déchiré, je l'ai revêtu.   Avec le pron. pers., Se revêtir d'un habit, Le mettre sur soi, s'en couvrir. On dit dans le même sens, Revêtir un habit.

REVÊTIR, se dit aussi en parlant Des habits de cérémonie ou des autres marques de dignité. Le roi était revêtu des habits royaux. Les chevaliers du Saint-Esprit étaient revêtus de leur grand collier de l'ordre. Deux aumôniers revêtirent ce prélat de ses habits pontificaux. On insulta ce président, quoiqu'il fût revêtu de sa robe de magistrat. Se revêtir d'un costume.   Il se dit figurément en parlant Des emplois, des titres, des dignités, du pouvoir, de l'autorité qu'on reçoit, dont on est investi. La charge dont je vous ai revêtu. Je me suis dépouillé de cet emploi pour l'en revêtir. Il est revêtu d'une belle charge. Le titre, le pouvoir, les dignités dont il est revêtu. Il se dépouilla de l'autorité avec plus de contentement qu'il n'en avait eu à s'en revêtir, à s'en voir revêtu. Le légat à latere est revêtu du pouvoir du pape. Le roi l'a revêtu d'un plein pouvoir.   Il s'emploie aussi figurément dans quelques autres acceptions. Ainsi on dit : Revêtir ses pensées d'un style brillant, Les exprimer d'une manière brillante. Revêtir le mensonge, l'erreur des apparences de la vérité, Donner au mensonge, etc., l'air de la vérité.  En termes de Jurispr., Cet acte est revêtu de toutes ses formes, de toutes les formalités requises, Toutes les formes nécessaires pour qu'il soit valide y ont été observées. Cet écrit, cet acte est revêtu de la signature de telle personne, Il porte la signature de telle personne.

REVÊTIR, signifie également, soit seul, soit avec le pronom personnel, Prendre, se donner, s'attribuer telle ou telle apparence, telle ou telle qualité. Revêtir la figure de quelqu'un. Les formes que revêt la pensée, dont la pensée se revêt. JÉSUS-CHRIST se revêtit des apparences les plus humbles pour venir racheter les hommes. On dit dans un sens analogue, Revêtir un personnage.   Revêtir un caractère, Faire connaître la qualité, l'autorité qu'on possédait sans la montrer. Il ne passait que pour un voyageur, mais il a revêtu depuis peu un caractère d'envoyé.

REVÊTIR, en termes d'Architecture, Faire un revêtement. Revêtir un fossé, un bastion. Revêtir une terrasse de gazon. Revêtir une muraille de carreaux de faïence. Revêtir de marbre, de stuc les lambris d'un appartement.   Il signifie également, dans une acception plus générale, Recouvrir, enduire. Revêtir l'aire d'une grange d'une couche de sable et de terre battus. Revêtir le fond d'un bassin d'un lit de glaise. Etc.

REVÊTU, UE. participe, Fam., Un gueux revêtu, Un homme de rien qui a fait fortune, et qui en est devenu arrogant.

REVÊTU, s'emploie souvent au figuré, dans le sens d'Orné, décoré. Les vertus et les qualités aimables dont il était revêtu, le rendent digne de tous nos regrets. On dédaigne souvent la vérité, quand elle n'est pas revêtue des ornements qui séduisent l'esprit.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • revêtir — [ r(ə)vetir ] v. tr. <conjug. : 20> • fin Xe; de re et vêtir I ♦ 1 ♦ Couvrir (qqn) d un vêtement particulier (signe d une fonction, d une dignité). ⇒ habiller, 1. parer. Revêtir un prêtre des ornements sacerdotaux. Pronom. Se revêtir d un… …   Encyclopédie Universelle

  • revêtir — (re vê tir) v. a.    Il se conjugue comme vêtir. 1°   Donner des vêtements à quelqu un qui en manque. •   Il [Tobie] nourrissait ceux qui avaient faim, revêtait ceux qui étaient nus, SACI Bible, Tobie, I, 20. •   C est là [dans les hospices] que… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • REVÊTIR — v. tr. Pourvoir de vêtements quelqu’un qui en a besoin. Revêtir les pauvres. Il signifie aussi Couvrir d’un vêtement, spécialement en parlant des Habits de cérémonie ou des autres marques de dignité. Deux aumôniers revêtirent ce prélat de ses… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Revêtir — III гр., (avoir) P.p.: Revêtu 1) Одевать, переодевать 2) Облицовывать Présent de l indicatif je revêts tu revêts il revêt nous revêtons vous revêtez ils revêtent …   Dictionnaire des verbes irréguliers français

  • revêtir — vt. => Habiller, Rhabiller …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • vêtir — [ vetir ] v. tr. <conjug. : 20> • vestir 980; lat. vestire « vêtir, revêtir » A ♦ Littér. 1 ♦ Couvrir (qqn) de vêtements; mettre des vêtements à. Vêtir, parer une poupée, un enfant. ⇒ habiller; fam. fringuer. Vêtir ridiculement. ⇒ accoutrer …   Encyclopédie Universelle

  • cuirasser — [ kɥirase ] v. tr. <conjug. : 1> • 1636; de cuirasse ♦ Armer, revêtir d une cuirasse. ⇒ armer, 1. barder, blinder. ♢ SE CUIRASSER v. pron. Se revêtir d une cuirasse. Fig. Se cuirasser contre (qqch.) :se protéger contre (qqch.), se rendre… …   Encyclopédie Universelle

  • habiller — [ abije ] v. tr. <conjug. : 1> • v. 1200 s abillier « se préparer »; p. ê. de 1. a et du gaul. °bilia (proprt « préparer une bille de bois »; → 2. bille), avec infl. de hable, abille « propre à », du lat. habilis (→ habile) I ♦ Techn.… …   Encyclopédie Universelle

  • Paramentique catholique — La paramentique (du latin parare, préparer, apprêter) est l ensemble des vêtements, coiffes, tentures, parements et ornements utilisés dans les liturgies religieuses. On y inclut parfois l orfèvrerie sacrée. Les formes, les coupes, les… …   Wikipédia en Français

  • couvrir — [ kuvrir ] v. tr. <conjug. : 18> • 1080; lat. cooperire ♦ Revêtir d une chose, d une matière pour cacher, fermer, orner, protéger. I ♦ 1 ♦ Garnir (un objet) en disposant qqch. dessus. ⇒ recouvrir. Couvrir un plat, une marmite avec un… …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”