RETOMBER
. v. n.
Tomber encore. Il s'était relevé, il est retombé.   Il signifie figurément, Être attaqué de nouveau d'une maladie dont on croyait être guéri. S'il retombe, il en mourra. On le croyait guéri, il est retombé.   Il s'emploie plus ordinairement au sens moral. Retomber dans une faute qu'on avait déjà commise. Il retombe à toute heure dans les mêmes fautes. Il retombe toujours dans son péché, ou absolument, Il retombe toujours. Cet État est retombé dans la barbarie. Cet homme est retombé dans la misère.

RETOMBER, signifie quelquefois simplement, Tomber ; et il se dit Des choses qui, ayant été élevées, tombent. La balle est retombée en cet endroit. Les vapeurs que le soleil élève retombent souvent en pluie. Ce jet d'eau retombe à plomb dans son bassin.   Il s'emploie figurément en parlant De quelque perte, de quelque dommage, de quelque blâme, etc. La perte retombe sur moi. Le blâme, la honte en retombera sur lui. Les frais du procès retombèrent sur un tel.   Le sang qu'il a versé retombera sur lui, sur sa tête, Il portera la peine du meurtre qu'il a commis. Par imprécation : Puisse leur sang retomber sur lui, sur sa tête ! Que mon sang retombe sur vous, etc !

RETOMBÉ, ÉE. participe

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • retomber — [ r(ə)tɔ̃be ] v. intr. <conjug. : 1> • 1538; de re et 1. tomber I ♦ (Êtres vivants) 1 ♦ Tomber de nouveau; faire une seconde chute. L enfant « tombe, se relève, retombe, rampe » (Duhamel) . Toucher terre après s être élevé, après être monté …   Encyclopédie Universelle

  • retomber — Retomber. v. n. Recheoir. Tomber encore. Il s estoit relevé, il est retombé. On dit aussi absolument, Retomber, pour dire, Estre attaqué de nouveau d une maladie dont on croyoit estre gueri. S il retombe il en mourra. Il est plus usité au figuré …   Dictionnaire de l'Académie française

  • retomber — Retomber, Recidere, Relabi, voyez Tomber. Ils tomberont et recherront en mesmes vices, Reuoluentur in eadem vitia. Retomber en un mesme propos, Reuolui eo, vel eodem …   Thresor de la langue françoyse

  • retomber — (re ton bé) v. n. 1°   Tomber de nouveau. Un enfant qui, commençant à marcher, tombe et retombe. •   Et soudain Tous les pieds des chevaux qu un même ordre rassemble Vont tombant, remontant et retombant ensemble, Et, d un essor égal battant le… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • RETOMBER — v. intr. Tomber encore. Il s’était relevé, il est retombé. Il s’emploie aussi au figuré. Retomber dans une faute qu’on avait déjà commise. Il retombe toujours dans son péché ou, absolument, Il retombe toujours. Cet état est retombé dans la… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • retomber — vi. (A)RTONBÂ (Albanais, Annecy, Arvillard.228b, Combe Si., Thônes, Villards Thônes), retonbâ (228a) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Retomber en enfance — ● Retomber en enfance prendre une mentalité infantile sous l effet de la sénilité ; devenir gâteux …   Encyclopédie Universelle

  • Retomber sur ses pattes — ● Retomber sur ses pattes sortir sans dommage d un mauvais pas …   Encyclopédie Universelle

  • Retomber sur ses pieds — ● Retomber sur ses pieds se tirer à son avantage d une situation fâcheuse ou délicate …   Encyclopédie Universelle

  • pendre — [ pɑ̃dr ] v. <conjug. : 41> • 980 « être suspendu »; lat. pop. °pendere ( e bref), class. pendere (e long) I ♦ V. intr. (Choses) 1 ♦ Être fixé, suspendu par le haut, la partie inférieure restant libre. Morceau de viande qui pend à un… …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”