RESTER
. v. n.
Être de reste. Voilà ce qui reste du dîner. C'est là tout ce qui reste de son bien. C'est tout ce qui me reste. Voilà vingt francs qui restent de votre argent. Il est resté seul de son nom, de sa famille. Il est resté le seul de son parti.   Il s'emploie aussi impersonnellement. Il lui reste encore à payer trois mille francs de l'année dernière. Il ne resta de tout le bataillon que trente hommes. Il ne lui reste que l'espérance. Il me reste à vous dire que... Que me reste-t-il à faire ? Il reste encore à prouver que... Dans un sac de trois cents francs, j'ai pris soixante-cinq francs ; il reste deux cent trente-cinq francs. Ôtez quatre de sept, il reste trois, reste trois.   Reste tel article à examiner, reste à faire attention, reste à savoir, etc., Il reste à examiner tel article, il reste à faire attention, il reste à savoir, etc.

RESTER, signifie aussi, Demeurer. La compagnie s'en alla, et je restai. L'armée se mit en marche, et il resta deux bataillons pour garder le défilé. Il reste en place, malgré les dégoûts qu'on lui donne. On voudrait le faire renvoyer, mais il reste en dépit des envieux. Cet homme ne peut rester nulle part, il voyage sans cesse. Cet ambassadeur restera encore trois mois dans le lieu de sa résidence. Son extrême lassitude l'a fait rester en chemin. On l'attendait à Paris, mais il est resté à Lyon. Il a resté deux jours à Lyon. Je resterai auprès de vous. Il resta sans appui. Il resta dans la disgrâce jusqu'à la fin de sa vie. Il voulait rester inconnu. Il est resté oisif tout ce temps-là. Il est resté stupéfait. La victoire resta indécise entre les deux armées. Quelques honneurs qu'il ait obtenus, il est resté le même. Cela m'est resté dans la mémoire. Restez à votre place. Restez tranquille. Son bras est resté paralytique. Quand j'ai voulu prendre cet outil, le manche m'est resté dans la main.

Prov. et fig., Il y est resté pour les gages, se dit De quelqu'un qui a été pris ou tué dans une affaire d'où les autres se sont tirés.  Il est resté sur la place, et absolument, Il y est resté, se dit D'un homme qui a été tué sur le champ de bataille.

Fig. et fam., Rester sur la bonne bouche, Cesser de manger ou de boire, après qu'on a mangé ou bu quelque chose qui flatte le goût. Il signifie, dans un emploi plus figuré, S'arrêter après quelque chose d'agréable, dans la crainte d'un changement, d'un retour fâcheux. Il a gagné mille francs au jeu, et il s'est retiré, afin de rester sur la bonne bouche.   En rester à, Se borner à. Quand il aura obtenu quelque avancement, il n'en restera pas là ; il voudra avancer encore. Il signifie aussi, S'arrêter. J'en resterai là, j'en resterai à cela pour aujourd'hui. Restons-en là. Reprenons ce discours où nous en étions restés. J'en étais resté à vous dire que... L'affaire en est restée là.

RESTER, en termes de Musique, Faire une tenue. Rester sur une syllabe, sur une note.

RESTER, en termes de Marine, Être situé. Cette île nous restait à telle aire de vent, Elle était située par rapport à nous dans la ligne de telle aire de vent.

RESTÉ, ÉE. participe

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • rester — [ rɛste ] v. intr. <conjug. : 1> • 2e moitié XIIe; lat. restare I ♦ 1 ♦ Continuer d être dans un lieu. ⇒ demeurer. (Sujet personne) « C était dans un champ de carottes, nous y sommes restés cinq heures » (Zola). « Restez là, jusqu à ce que… …   Encyclopédie Universelle

  • rester — Rester. v. n. L S se prononce. Estre de reste. Voilà ce qui reste du disner. c est là tout ce qui reste de son bien. il a perdu tout, il ne luy reste que l esperance. c est tout ce qui me reste. que reste t il à faire? qui de huit paye cinq,… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Rester — (Seew.), so v.w. Traalie …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Restér — Restér, Dorf im Bezirk Rosenau des Comitats Gömör (ungarisches Verwaltungsgebiet Kaschau), Bergbau auf Kupfer u. Zinnober; 300 Ew …   Pierer's Universal-Lexikon

  • rester — Rester, Restare, Superesse, Reliquum esse. Oster de ce qui reste, Aliquid de viuo resecare …   Thresor de la langue françoyse

  • rester — (rè sté) v. n. 1°   Demeurer, par opposition à s en aller (sens le plus voisin du latin, qui est s arrêter). L armée se mit en marche, et il resta deux bataillons pour garder le défilé. Restez à votre place. •   Reste, ah ! reste ; ne reviens… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • RESTER — v. intr. être de reste, subsister. Voilà ce qui reste du dîner. C’est là tout ce qui reste de sa fortune. C’est tout ce qui me reste. Voilà vingt francs qui restent de votre argent. Il est resté seul de son nom, de sa famille, de son parti. Il… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • rester — vi. ; demeurer, habiter, résider, loger, être domicilié ; subsister, vivre, survivre ; demeurer un certain temps à ; mettre // employer // falloir rester du temps ; rester (sur le champ), être perdu, (ep. d une récolte qu il est impossible de… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • rester — v.i. Habiter : Je reste rue de Clichy. / Rester en carafe, attendre en vain …   Dictionnaire du Français argotique et populaire

  • rester — noun see rest II …   New Collegiate Dictionary

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”