RESTE
. s. m.
Ce qui demeure d'un tout, d'une plus grande quantité. Il se dit tant au sens physique qu'au sens moral. Voilà le reste de son argent, de son bien, de sa fortune, de ses livres. Payez-moi une partie de la dette, je vous donnerai du temps pour le reste. Le reste du dîner. Les restes du festin. Emporter les restes. On ne leur servit que les restes. Il n'y a que cela de reste. Il y en a plus qu'il ne lui en faut, il y en a de reste. Restes d'un naufrage. Restes d'une famille, d'une nation. Ce sont de fâcheux restes de sa grande maladie. Cette femme a un reste de beauté, des restes de beauté. Elle avait encore un reste de pudeur. On ne trouve en lui aucun reste d'humanité, d'honnêteté. J'emploierai le reste de ma vie à vous prouver ma reconnaissance. Quand il a travaillé le matin, il emploie le reste de la journée à se divertir. J'ai fait ce matin une grande partie de ma tâche, ce soir je ferai le reste. Voilà tout ce que j'ai retenu de son discours, j'ai oublié le reste. On n'aperçoit plus dans cette ville que de faibles restes de sa grandeur passée. Voilà une pièce de cinq francs, payez-vous, et rendez-moi le reste, mon reste. Il a joué son reste sur une carte. Il y va de mon reste. Je n'ai pas le temps de vous en dire davantage, le porteur vous dira le reste.

Prov., Le porteur vous dira le reste. Phrase dont on se sert ironiquement, et pour se moquer d'une lettre qui est beaucoup trop longue.  Et le reste. Mots qu'on ajoute en rapportant un passage qu'on abrége.  Dans le style soutenu, Les restes d'une personne, Ce qui reste d'une personne après sa mort ; son cadavre, ses ossements, ses cendres. Voici le tombeau qui contient les restes de ce grand homme. Ses restes glacés, inanimés.   Ce n'est plus qu'un reste, un beau reste, se dit D'un homme ou d'une femme qui a eu de la beauté, mais qui a vieilli.  Un reste de cheval. Un cheval à qui le temps a ôté de sa beauté et de ses forces, mais qui en conserve encore.  Le reste des hommes, Les autres hommes, les hommes d'une autre nation, les hommes d'un autre caractère, par opposition à Ceux dont on parle. Les mauvais politiques croient devoir se gouverner par d'autres maximes que le reste des hommes. Quelques sages ont cette opinion, le reste des hommes est d'un autre avis.

Prov. et fig., Voici le reste de notre écu, de nos écus, se dit, en plaisantant, D'une personne qu'on voit arriver dans une compagnie Faire son reste, Mettre au jeu tout l'argent qu'on a encore devant soi.

Prov. et fig., Jouer de son reste, Hasarder tout ce qu'on a de reste, faire ses derniers efforts, employer ses dernières ressources. On dit aussi De quelqu'un qui remplit mal une place dans laquelle il n'a plus que peu de temps à demeurer, Il joue de son reste.   Aux Jeux de la paume, du volant, etc., Donner le reste à quelqu'un, Lui pousser la balle, le volant de telle sorte qu'il ne puisse le renvoyer. Je lui ai donné son reste.

Fig. et fam., Je lui ai donné son reste, Je l'ai corrigé, je l'ai battu. Il ne fera plus le tapageur, je lui ai donné son reste. Cette phrase signifie aussi, Je lui ai reparti de telle sorte qu'il a été réduit au silence. Après plusieurs plaisanteries de part et d'autre, je lui ai donné son reste.

Fig. et fam., Il ne demande pas son reste, il s'en va sans demander son reste, se dit D'un homme qui, ayant reçu ou craignant de recevoir quelque mauvais traitement de fait ou de paroles, se retire promptement sans rien dire. On dit dans le même sens, Il n'a pas attendu son reste.   Être en reste, Devoir encore une partie d'une plus grande somme. Il est encore en reste de tant. Il se dit aussi figurément. Je suis encore en reste avec vous des bons offices que vous m'avez rendus. C'est un homme prompt à la riposte, et qui n'est jamais en reste. Il ne voulut pas demeurer en reste de générosité.

RESTE, se dit particulièrement, en Arithmétique, Du résultat que donne la soustraction, et qu'on nomme autrement Excès ou Différence.   Il se dit également de Ce qui reste d'une somme, quand on l'a divisée par une autre.

RESTE, signifie aussi, Ce que quelqu'un a abandonné ou refusé. Il n'a eu que mon reste, que mes restes.

DE RESTE. loc. adv.Plus qu'il n'est nécessaire pour ce dont il s'agit. Il a de l'argent de reste pour fournir à cette dépense. Il a du crédit de reste. Je vous entends de reste. Ne vous mettez pas en peine, il fera cela de reste. Pour venir à bout de cette affaire, il a du courage, de l'esprit de reste. Vous avez bien de la bonté de reste. On dit aussi, familièrement, Que de reste. Avez-vous encore de la besogne ? Que de reste.

AU RESTE, DU RESTE. loc. adverbiales, Au surplus, d'ailleurs, cependant, malgré cela. Au reste, je vous dirai que... Il est capricieux, du reste il est honnête homme.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • resté — resté …   Dictionnaire des rimes

  • Reste — Reste …   Deutsch Wörterbuch

  • reste — [ rɛst ] n. m. • 1324; n. f. 1230 jusqu à fin XVIe; subst. verb. de rester I ♦ (Neutre collect. introd. un partit. exprimé ou s. ent.) Ce qui reste d un tout. A ♦ LE RESTE DE... ou LE RESTE (partitif s. ent.) :ce qui reste d un tout, d un… …   Encyclopédie Universelle

  • reste — RESTE. s. m. On prononce l S. Le residu, le demeurant, ce qui demeure d un tout, d une plus grande quantité. Voilà le reste de son argent, de son bien, de ses livres. payez moy une partie de la dette, je vous feray credit du reste. le reste du… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • reste — Reste, Vient de ce verbe Latin Resto, qui signifie Demeurer par sus. Et tantost est nom, et vaut autant que demeurant, residu, Reliquum, Residuum. Tantost est partie indeclinable, et signifie horsmis, Praeterquam. Au 3. livre d Amad. chap. 5.… …   Thresor de la langue françoyse

  • resté — resté, ée (rè sté, stée) part. passé de rester. 1°   Qui est de reste. •   De tous ses amis morts un seul ami resté, BOILEAU Art p. IV. 2°   Se dit des choses qu on laisse en un certain lieu ou état. •   Mme la princesse, craignant peut être… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Reste — (Rückstände), im Rechnungswesen beim Abschluß der Kassenbücher der Unterschied zwischen dem Soll (Rechnungssoll, Sollrechnung), d. h. solchen Posten, die als fällig bis dahin hätten vereinnahmt oder verausgabt werden sollen, und zwischen dem Ist …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • reste — s. m. 1. Rabeca (do bilhar). 2. Riste. 3.  [Antigo] Resto. 4.  [Portugal: Trás os Montes] Rodilha …   Dicionário da Língua Portuguesa

  • reste — (rè st ) s. m. 1°   Ce qui demeure d un tout, d une quantité quelconque. Le reste de la journée. Je finirai ce soir le reste de ma tâche. Les restes d un festin. •   Ils mangeront, et il y en aura de reste, SACI Bible, Rois, IV, IV, 43. •   Je… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • RESTE — n. m. Ce qui demeure d’un tout, d’une plus grande quantité; ce qui subsiste d’une chose passée. Il se dit tant au sens physique qu’au sens moral. Voilà le reste de son argent, de son bien, de sa fortune, de ses livres. Payez moi une partie de… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”