REPROCHE
. s. m.
Ce qu'on dit à une personne, ce qu'on lui remet en quelque sorte devant les yeux, pour lui causer du regret ou pour lui faire honte. Grand reproche. Sanglant reproche. De graves, de légers reproches. Des reproches amers. Reproche juste, injuste, fondé, mal fondé. Il ne faut pas en venir aux reproches. Si vous manquez à ce que vous m'avez promis, je vous en ferai reproche, des reproches. J'en ai reçu des reproches. Il a mérité des reproches. Il s'est attiré de justes reproches. Il n'y a pas de reproche, de reproches à lui faire. On l'a accablé de reproches. Il est à l'abri des reproches. Les reproches de la conscience. Les critiques font à cet écrivain plusieurs reproches.   Un homme sans reproche, Un homme à qui l'on ne peut rien reprocher. Bayard fut surnommé le Chevalier sans peur et sans reproche.

REPROCHES, au pluriel, se dit, en termes de Procédure, Des raisons qu'on produit pour récuser des témoins. Fournir des reproches. Il a produit ses reproches, et ils ont été jugés pertinents.

SANS REPROCHE. loc. adv.Sans prétendre faire des reproches. Sans reproche, soit dit sans reproche, je lui ai rendu plus d'un service.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • reproche — [ r(ə)prɔʃ ] n. m. • 1170; « honte » 1080; de reprocher; souvent fém. du XVe au XVIIe 1 ♦ Blâme formulé à l encontre de qqn, jugement défavorable sur un point particulier, pour inspirer la honte ou le regret, pour amender, corriger. ⇒… …   Encyclopédie Universelle

  • reproche — Reproche, Exprobratio, Compellatio, Opprobrium, Obiectatio. Chevalier sans reproche, Eques sine exceptione laudatus. B. Dire quelque chose à quelqu un par reproche, Ponere alicui aliquid loco maledicti et contumeliae. Objicer pour reproche,… …   Thresor de la langue françoyse

  • reproche — Reproche. s. m. v. Ce qu on objecte à une personne, ce qu on luy remet devant les yeux, pour luy faire honte. Grand reproche, sanglant reproche. justes, injustes reproches. il n en faut pas venir aux reproches. si vous manquez à ce que vous m… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • reproché — reproché, ée (re pro ché, chée) part. passé de reprocher. 1°   Dit comme reproche. •   Ces guerres [civiles], tant reprochées à la réforme, BOSSUET 5e avert. 7. •   Puis, en tristes lambeaux semés dans les marchés, Souffrir tous les affronts au… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • reproché — Reproché, [reproch]ée. part. On dit prov. Un plaisir reproché, est à demy effacé …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Reproche — (fr., spr. Reprosch), Vorwurf, harter Verweis; daher Reprochiren, vorwerfen, Vorwürfe machen, vorrücken; Reprochabel, tadelnswerth, verwerflich …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Reproche — (franz., spr. prósch ), Vorwurf …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Reproche — (reprosch), frz., Vorwurf; reprochiren, Vorwürfe machen …   Herders Conversations-Lexikon

  • reproche — s. m. Exprobração; censura …   Dicionário da Língua Portuguesa

  • reproche — sustantivo masculino 1. Queja o crítica que una persona hace a otra persona o a sí misma por una mala acción: No le hagas tantos reproches, no se dio cuenta del daño que te hacía …   Diccionario Salamanca de la Lengua Española

  • reproche — 1. m. Acción de reprochar. 2. Expresión con que se reprocha. 3. Der. Atribución a alguien de las consecuencias de una acción dañosa o ilegal, mediante la exigencia de responsabilidad civil o penal …   Diccionario de la lengua española

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”