REPOS
. s. m.
Privation, cessation de mouvement. La matière est d'elle-même en repos, et ne peut recevoir de mouvement que par l'action d'une cause étrangère. Cet enfant est dans un mouvement perpétuel, il ne saurait demeurer en repos. Se tenir en repos. Le trop grand repos nuit à la santé.   Il signifie aussi, Cessation de travail. Il y a longtemps que vous travaillez, donnez-vous un peu de repos, prenez un peu de repos. Il faut faire succéder le repos au travail. Dans les moments de repos. Le jour est le temps du travail, la nuit est le temps du repos. Le septième jour de la semaine était chez les Juifs un jour de repos, qu'ils appelaient Sabbat. Le dimanche, chez les chrétiens, est le jour de repos, le jour du repos. En termes de Commandement militaire, on dit elliptiquement, Repos, et En place repos.

REPOS, signifie encore, Quiétude, tranquillité, exemption de toute peine d'esprit. Je suis en repos de ce côté-là. Il est dans un grand repos d'esprit sur cette affaire. Il a l'esprit en repos. C'est une grande consolation dans les malheurs, que le repos de la bonne conscience, de la conscience. Mettre sa conscience en repos. C'est une affaire, c'est un procès qui lui ôte le repos, qui trouble tout son repos. Il est dans une peine continuelle, il n'a aucun repos. Vivre en repos. Vivre au sein du repos. Goûter un doux repos. Je n'ai trouvé, je n'ai retrouvé le repos que depuis que j'ai mis ordre à cette affaire. Mon repos en dépend. Je n'aurai point de repos qu'il n'ait achevé. Il est là-dessus en plein repos, dans un parfait repos. Soyez en repos sur mes affaires, Ne vous en mêlez pas. Laissez-moi, veuillez me laisser en repos, laissez-moi donc en repos, Cessez de me fatiguer de vos importunités.

Fig., Dormir en repos sur une affaire, N'en avoir aucune inquiétude.

REPOS, en parlant Des États, signifie, Exemption de trouble, d'agitation, de sédition. Le royaume est dans un repos complet, absolu. La paix est faite, les peuples vont goûter un profond repos. Procurer, assurer, rétablir le repos public. Troubler le repos public. Cet homme est un perturbateur du repos public.

REPOS, signifie aussi, Sommeil. Il ne dort plus, il a perdu le repos depuis quelque temps. Prendre son repos. Il dort, ne troublez pas son repos.   Lit de repos, Espèce de lit où l'on se repose, où l'on dort le jour.

Fig., Troubler le repos des morts, Les exhumer, violer leur sépulture. Il signifie aussi, Parler contre la mémoire des morts, contre leur réputation.  Le repos éternel, L'état où sont les âmes des bienheureux. On dit en ce sens, Prier Dieu pour le repos des âmes des morts.   Champ du repos, se dit quelquefois, dans le style soutenu, pour Cimetière.

REPOS, en parlant D'armes à feu, se dit de L'état où elles sont, lorsque le chien n'est ni abattu, ni bandé. Mettre le chien d'un fusil, d'un pistolet dans son repos, au repos. Ce fusil était au repos quand il est parti. Ce fusil est parti au repos. Dans ce sens et dans ceux qui précèdent, le mot de Repos n'a point de pluriel.

REPOS, se dit, en Versification française, de La césure placée dans les grands vers après la sixième syllabe, et dans les vers de dix syllabes, après la quatrième. Ce vers-là ne vaut rien, il n'a aucun repos, les repos n'y sont pas assez marqués.   Il se dit aussi de La pause qui doit être placée dans les stances de six ou de dix vers ; savoir, dans celles de six, après le troisième vers, et dans celles de dix, après le quatrième et après le septième vers. Ce poëte n'a pas toujours observé les repos dans ses stances de dix vers.

REPOS, se dit, en termes de Musique, de L'endroit ou la phrase se termine, et où le chant se repose plus ou moins parfaitement. Il y a autant d'espèces de repos que de sortes de cadences   Il se dit aussi Des pauses que l'on fait en prononçant un discours, en déclamant, en lisant à haute voix Dans le discours prononcé, les repos de la voix tiennent lieu de points et d'alinéa. Un lecteur habile sait se ménager des repos pour respirer sans effort.

REPOS, en parlant Des ouvrages d'esprit, se dit de Certains morceaux, de certains passages, où le lecteur peut s'arrêter, et se délasser de son application à ce qui précède. Cette narration agréable sert de repos, après des réflexions st graves.

REPOS, en termes de Peinture, se dit Des parties d'une composition dans lesquelles les objets de détail sont plus rares, les lumières moins vives, etc., pour que l'oeil du spectateur ne s'y arrête pas, et qu'il se fixe plus aisément à l'endroit du tableau où se passe l'action principale. Ménager des repos. Cette composition manque de repos.   Il se dit aussi de L'attitude des figures représentées sans mouvement ou avec peu de mouvement. On ne sait si cette figure est en mouvement ou de repos, en repos. Les anciens mettaient beaucoup de repos dans les figures de leurs divinités.

REPOS, en termes d'Architecture, Espèce de petit palier qui interrompt la suite des marches, et qui est souvent formé d'une marche plus large que les autres : il sert à se reposer, ou à faciliter l'entrée des cabinets entre deux étages. Vous trouverez un repos après le palier du premier étage. Il y a dix marches jusqu'au premier repos. Les repos de cet escalier ne sont pas assez grands, ne sont pas bien placés. Escalier sans repos.

REPOS, se dit quelquefois, en général, d'Un lieu propre à se reposer. On a distribué dans ce jardin différents repos.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • repos — repos …   Dictionnaire des rimes

  • repos — [ r(ə)po ] n. m. • 1080; de reposer 1 ♦ Le fait de se reposer (III, 1o), l état d une personne qui se repose; le temps pendant lequel on se repose. Prendre du repos : se reposer. Accorder, donner un peu de repos à qqn. ⇒ délassement, pause,… …   Encyclopédie Universelle

  • repos — Repos. subst. m. Cessation de travail. Il y a longtemps que vous travaillez, donnez vous un peu de repos. Prenez un peu de repos. il faut faire succeder le repos au travail, le jour est le temps du travail. la nuit est le temps du repos. le jour… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • repos — Repos, Quies, Requies. Repos d esprit, Euthymia, B. Peu de repos, Modica quies. Grand repos et assouvi, Otium pingue. Avoir loisir et repos, ou intermission de quelque travail, A re aliqua conquiescere. Quand nous aurons repos, Quum in otium… …   Thresor de la langue françoyse

  • Repos ! — ● Repos ! commandement indiquant l abandon de la position du garde à vous pour celle du repos …   Encyclopédie Universelle

  • Repos — (franz., spr. röpō), Ruhe, Ruhepunkt …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • repos — (re pô ; l s se lie : un re pô z agréable) s. m. 1°   Cessation de travail, d occupation, et de ce genre de mouvement que donnent le travail, l occupation (sens primitif d un mot formé de pause). Le dimanche chez les chrétiens est le jour du… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • REPOS — n. m. Privation, cessation de mouvement. Cet enfant ne demeure jamais en repos. Se tenir en repos. Il signifie aussi Cessation de travail, d’exercice, pour faire disparaître la fatigue. Il y a longtemps que vous travaillez, donnez vous un peu de… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • repos — {{#}}{{LM R33841}}{{〓}} {{[}}repos{{]}} ‹re·pos› {{《}}▍ s.m.{{》}} {{♂}}En economía,{{♀}} operación financiera que consiste en una compra de activos económicos en la que se establece un pacto de recompra por parte de la empresa vendedora,… …   Diccionario de uso del español actual con sinónimos y antónimos

  • repos — rimtis statusas T sritis fizika atitikmenys: angl. quiet; rest vok. Ruhe, f rus. покой, m pranc. repos, m …   Fizikos terminų žodynas

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”