RÉPONDRE
. v. a.
( Je réponds, tu réponds, il répond ; nous répondons, etc. Je répondais. Je répondis. Je répondrai. Je répondrais. Que je réponde. Que je répondisse. Etc. ) Faire une réponse à ce qui a été dit ou demandé. Il ne me répondit que deux mots. S'il vous demande telle chose, que lui répondrez-vous ? Il ne lui répondit rien. Il ne sut que répondre. À cela je réponds que... Il m'a répondu une sottise. Interrogé sur tels et tels faits, il répondit que ...  Répondre une requête, se dit Du juge qui met son ordonnance au bas d'une requête. Répondre une pétition, un placet, Écrire ou faire mettre au bas sa résolution, sa décision sur l'objet dont il s'agit. Le prince, le ministre, le préfet répondit la pétition. La pétition n'a pas encore été répondue.   Répondre la messe, Prononcer à haute voix les paroles contenues au missel, et que doit dire celui qui sert la messe.

RÉPONDRE, s'emploie souvent absolument. Répondre à propos, sur-le-champ. Répondre verbalement, de vive voix, par écrit. Répondre avec bonté, avec sagesse, avec politesse. Répondre avec précision, avec clarté. Répondre nettement. Répondre vaguement. Répondre d'une manière évasive. Je lui ai répondu sur toutes les choses qu'il m'a demandées. Il a répondu à toutes les questions qu'on lui a faites. Quand on est assigné en justice, il faut répondre. Hésiter à répondre. Répondre par des injures. Il ne répond à ses reproches que par des larmes.   Vous ne répondez point, ce n'est pas répondre, Vous ne répondez pas précisément. On dit proverbialement dans le même sens, Répondre en Normand.

Fam., Répondre ad rem, Répondre précisément à la question proposée.  L'écho répond, Il répète les sons, la parole. Les échos répondirent seuls à ses cris.   Des choeurs de musique qui se répondent, Qui chantent l'un après l'autre alternativement.

Fig., Nos coeurs se répondent, Ils s'entendent, ils sont unis par une étroite sympathie.

Prov., fig. et pop., Il ressemble au prêtre Martin, il chante et il répond, Il propose la question et il la résout.  En termes de Manége, Ce cheval répond parfaitement aux aides, Il sent les appels du cavalier, et leur obéit.

RÉPONDRE, signifie particulièrement, Alléguer des excuses, des prétextes, au lieu de reconnaître son tort ; raisonner, répliquer, au lieu d'obéir promptement. Je ne veux point d'un valet qui répond. Faites ce qu'il commande, et ne répondez point. Vous répondez, je crois.

RÉPONDRE, signifie encore, Écrire à quelqu'un de qui l'on a reçu une lettre. Il répond à toutes les lettres qu'il reçoit. Je lui ai écrit deux fois, il ne m'a pas répondu. On a beau lui écrire, il ne répond point.   Il signifie aussi, Parler à ceux qui appellent, à ceux qui frappent à la porte, qui se présentent. On vous appelle ; que ne répondez-vous ? J'ai beau frapper à la porte, personne ne me répond, ne répond. Ce portier est obligé de répondre à une foule de gens.

RÉPONDRE, signifie en outre, Parler ou écrire pour réfuter. Il paraît depuis un an un livre assez fort contre telle doctrine, et jusqu'ici on n'y a point répondu. Cet avocat n'a point encore répondu au plaidoyer de la partie adverse. Répondre à des défenses, à des griefs d'appel. Le délai accordé au défendeur pour répondre, dans un procès par écrit. Il n'est pas facile de répondre à cela. Il a répondu à toutes les objections qu'on lui a faites. Il ne répond à aucune des critiques qu'on fait de ses ouvrages.   Il s'emploie quelquefois absolument, et signifie, Soutenir une thèse, subir un examen. Répondre en philosophie, en théologie, en droit. Ce candidat, ce récipiendaire a bien répondu.

RÉPONDRE, signifie encore, Aboutir en quelque endroit. Les allées qui répondent à ce grand bassin. Il y a un chemin sous terre qui répond dans la forêt.   Le bruit répond en tel endroit, Il s'étend jusque-là, il y retentit. On dit en ce sens, La sonnette répond dans cette pièce, dans ces deux chambres, etc.   La douleur lui répond à la tête, au genou, etc., Il éprouve en telle partie du corps une douleur qui se fait sentir par communication à la tête, au genou, etc.

RÉPONDRE, se dit souvent Des choses entre lesquelles il y a rapport, symétrie, proportion, correspondance. Ce pavillon répond à cet autre. L'aile droite de ce bâtiment ne répond pas à l'autre aile. Ces allées se répondent. Toutes les portes de cet appartement se répondent, Sont vis-à-vis les unes des autres. Les pôles célestes sont les deux points du ciel qui répondent aux pôles terrestres.   Il signifie aussi, Être égal, conforme à, s'accorder avec ; Suffire, satisfaire à. La seconde partie de ce discours ne répond pas à la première. Le style de cet ouvrage répond à la grandeur du sujet. Pensez-vous que la suite réponde à ces heureux commencements ? Son pouvoir ne répond pas à son désir d'obliger. Il a beaucoup de zèle, mais ses forces n'y répondent pas. Ce plan ne répond pas à mes vues. Le produit de cette affaire ne répond pas à la dépense. Cet ouvrage ne répond pas à l'idée qu'on avait de l'auteur. Je ne trouve pas d'expression qui réponde bien à ma pensée. Tout répond à nos voeux, à nos désirs, à nos espérances. Le succès ne répondit pas à son attente, à ses efforts.   Il signifie également, en parlant Des personnes, Réaliser les espérances qu'on a données. Il n'a pas répondu à l'attente publique. Il a mal répondu à mon attente. On avait conçu de lui de grandes espérances, mais il n'y a pas répondu.   Il signifie encore, Faire de son côté ce qu'on doit, payer de retour. On lui a rendu de bons offices, mais il n'y a pas répondu. Il n'a pas répondu à mes soins. C'est mat répondre à tout ce qu'on a fait pour vous. Il n'a pas répondu aux avances que je lui avais faites. Je répondrai à votre confiance. On dit dans un sens analogue, Répondre aux politesses, aux caresses de quelqu'un.   Répondre à l'amour, à l'amitié, a l'affection de quelqu'un, Témoigner qu'on éprouve pour lui le même sentiment Répondre au salut de quelqu'un, Le lui rendre. On dit dans le même sens, Les vaisseaux saluèrent le fort, il répondit par tant de coups de canon.

RÉPONDRE, signifie aussi, Être caution, être garant en justice, être garant pour quelqu'un. Répondre pour quelqu'un. Je ne suis pas en peine de la somme qui m'est due, car un tel m'en a répondu. Prov., Qui répond paye.   Il signifie pareillement, Être caution, être garant de quelqu'un, de quelque chose qui a été commis à notre garde, et que nous sommes tenus de représenter. Répondre d'un prisonnier, en répondre corps pour corps. On vous a donné ce prisonnier en garde ; s'il s'échappait, votre tête en répondrait. Il a reconnu qu'il était dépositaire de ces meubles, il doit en répondre Elle convient que je lui ai prêté mon diamant, s'il est perdu, il faut qu'elle m'en réponde.   Il signifie aussi simplement, Être garant de quelqu'un, de quelque chose ; donner quelque assurance. Me répondez-vous de cet homme-là ? Je ne vous réponds que de moi. Vous me répondez de lui. Le médecin répond de sa vie, de sa guérison. Qui pourrait répondre de l'événement ? Je n'oserais en répondre. Je ne vous réponds de rien. Je ne vous réponds pas de ce que je ferai. Je vous réponds de vous l'amener. Je vous réponds qu'il partira. Je vous réponds bien que je ne m'en mêlerai pas. Je vous en réponds.   Je vous en réponds, je t'en réponds, se dit quelquefois familièrement et ironiquement, Pour exprimer qu'on n'ajoute pas foi à une chose que l'on entend dire.

RÉPONDU, UE. participe, Requête répondue. Placet répondu.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • répondre — [ repɔ̃dr ] v. <conjug. : 41> • respondre 980; lat. respondere, d ab. « s engager en retour » I ♦ V. tr. dir. et ind. A ♦ (Sans objet dir.) 1 ♦ RÉPONDRE À QQN : faire connaître en retour sa pensée, son sentiment (à la personne qui s adresse …   Encyclopédie Universelle

  • repondre — Repondre, aidez vous de Pondre …   Thresor de la langue françoyse

  • répondre — (ré pon dr ), je réponds, tu réponds, il répond ; je répondais ; je répondis ; je répondrai ; je répondrais ; réponds, répondons ; que je réponde, que nous répondions ; que je répondisse ; répondant ; répondu, v. a. 1°   Faire une réponse à ce… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • RÉPONDRE — v. tr. Faire une réponse à ce qui a été dit ou demandé. Il ne me répondit que deux mots. S’il vous demande telle chose, que lui répondrez vous? Il ne lui répondit rien. Il ne sut que répondre. à cela je réponds que... Répondre une requête se dit… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • répondre — vt. ; répondre avec plus ou moins d impertinence, répliquer : répandre (Giettaz.215, Habère Poche.165, Samoëns.010, Saxel.002, Thônes.004, VillardsFrançais Savoyard 1446 Thônes), répondre (Albanais.001, Annecy.003, Balme Si.020, Bellecombe Bauges …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • repondre —    ; reponse . Il faut toujours mettre et prononcer un accent aigu sur le premier e de ces mots: répondre à quelqu un …   Dictionnaire grammatical du mauvais langage

  • répondre — [ʀepɔ̃dʀ(ə)] ré + pondre (v. 3) Présent : réponds, réponds, répond, répondons, répondez, répondent ; Futur : répondrai, répondras, répondra, répondrons, répondrez, répondront ; Passé : répondis, répondis, répondit, répondîmes …   French Morphology and Phonetics

  • repondre — vi. , pondre à nouveau : refére de kotyeu (Megève), rfére l wà (Albanais) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Répondre la messe — ● Répondre la messe répondre, pendant la messe, aux paroles prononcées par le prêtre …   Encyclopédie Universelle

  • Répondre aux aides — ● Répondre aux aides pour un cheval, obéir aux indications du cavalier …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”