RENTE
. s. f.
Revenu annuel. Il a trente mille francs de rente. Il vit de ses rentes. Il n'a ni fonds ni rentes.   Il se dit plus ordinairement de Ce qui est dû tous les ans pour un fonds aliéné, cédé ou affermé. Rente foncière. Bail à rente. Rente de bail, d'héritage. Chapons de rente. La plupart des rentes de cette terre sont en argent. Rente en grains, en vin. Rente en espèces. Cette maison n'est pas à lui franche et quitte, il en fait la rente.   Il se dit aussi de Ce qui est dû annuellement, pour une somme d'argent aliénée par contrat de constitution. Rente au denier vingt, au denier vingt-cinq, constituée au denier vingt-cinq (Ces façons de parler ont vieilli). Rente à quatre, à cinq, à six pour cent. Rente annuelle et perpétuelle. Rente sur l'État. Rente sur la banque de Londres. Payeur des rentes. Rente sur des particuliers. Rente rachetable, non rachetable. Rente viagère. Rente constituée. Rente à fonds perdu. Contrat de rente. Constitution de rente. Donner de l'argent à rente. Constituer une rente. Racheter, rembourser, amortir une rente. S'affranchir d'une rente. Achefer, vendre, créer, saisir, arrêter une rente. On lui a prête cinquante mille francs, dont il fait la rente, dont il paye la rente. Faire une rente, des rentes à quelqu'un. Laisser une rente, des rentes à un parent. La rente court du jour de la signature du contrat. Une rente capitale, principale. Le sort principal d'une rente. Rente usuraire. Rente réductible. Fare réduire une rente qui est à un taux, à un denier trop haut. Caution d'une rente. Garantir une rente. Arrérages d'une rente. Rente prescrite. Créancier d'une rente. Débiteur d'une rente. Rente bien assurée, mal assurée. Rente payable par quartier, par trimestre, par semestre. Cette rente est payable à telle époque de l'année.

RENTE, se dit absolument pour signifier, La rente constituée par l'État. La rente à cinq pour cent, à trois pour cent. Le taux de la rente. La rente hausse, est en hausse. La rente baisse, est en baisse. Acheter des rentes. Payer en rentes. Transférer des rentes.

RENTE, se dit, par extension, de Certaines charges qu'on s'impose à soi-même, et qui reviennent à peu près périodiquement. Il donne fréquemment à ce pauvre homme, il lui fait une rente.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • RENTE — Au sens premier, revenu d’un capital. Ce sens a vieilli et reste réservé au domaine de l’analyse économique. Couramment, le mot s’emploie pour désigner: les intérêts de certains emprunts d’État, généralement à très long terme (la rente Pinay par… …   Encyclopédie Universelle

  • rente — Rente. s. f. Revenu annuel. Il a dix mille escus de rente. il vit de ses rentes. Il se prend plus particulierement pour ce qui est deu tous les ans à cause d un fond donné, aliené. Rente seigneuriale. rente feodale. rente censiere. rente fonciere …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Rente — (aus vulgärlat. rendita „Pachtzins, Einkommen ohne Arbeitsleistung“, zurückgehend auf lat. reddere „zurückgeben, zurückerstatten“ zu lat. dare „geben“) bezeichnet: Versicherungswesen, allgemein: Pension (Altersversorgung) im Allgemeinen im… …   Deutsch Wikipedia

  • rente — Rente, f. Vient de rendre, aussi dit on, cet heritage rend tant, c est à dire, baille tant de profit. Et parce Rente est proprement le profit, qu un heritage rend à son maistre pour les labeurs et semences, ou autres amendemens y faicts. Mais on… …   Thresor de la langue françoyse

  • renté — renté, ée (ran té, tée) part. passé de renter1. Qui a des rentes. •   A t on vu votre muse à la cour présentée Pour décrier les rois du roi même rentée ?, GILB. Apologie. •   Je voudrais que l Académie fût toujours libre, afin qu il y eût quelque …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Rente — Sf std. (13. Jh.), mhd. rent(e) Zinsertrag Entlehnung. Entlehnt aus afrz. rente, ursprünglich Partizip zu rendere, einer romanischen Nebenform zu l. reddere zurückgeben . Parallel dazu Rendite. Nominalableitung: Rentner; Verb: rentieren; Adjektiv …   Etymologisches Wörterbuch der deutschen sprache

  • Rente — »regelmäßiges Einkommen aus angelegtem Kapital; Altersruhegeld«: Das seit etwa 1200 bezeugte Substantiv (mhd. rente »Einkünfte, Ertrag; Vorteil, Gewinn usw.«) ist aus (a)frz. rente »Einkommen, Ertrag; Gewinn« entlehnt, das wie entsprechend it.… …   Das Herkunftswörterbuch

  • Rente — (r[aum]Nt), n. [F. See {Rent} income.] In France, interest payable by government on indebtedness; the bonds, shares, stocks, etc., which represent government indebtedness. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Rente — (franz., v. ital. rêndita), im allgemeinen jedes feste Einkommen, das ohne entsprechende Arbeits oder Gegenleistung, insbes. aus angelegtem Kapital, bezogen wird. So spricht man von der R., die ein Haus, ein Grundstück (s. Bodenrente, Grundrente) …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • renté — Renté, Rentée. part. Qui a des rentes, du revenu en fonds asseuré. Cette communauté est bien rentée. il y a des Moines rentez, d autres mendiants. il faudroit estre bien renté pour faire telle dépense …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Rente — Rente, 1) eine zu bestimmten Zeiten, bes. jährlich (Jahresrente) wiederkehrende Einnahme an Geld od. anderen Fungibilien, daher auch z.B. die Zinsen von einem Capitale, die zu einem Auszug u. dgl. gehörigen Prästationen. Leibrente, heißt die R.,… …   Pierer's Universal-Lexikon

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”