AVOUER
. v. a.
Confesser et reconnaître qu'une chose est ou n'est pas, en demeurer d'accord. Avouer le fait, le crime. Avouer ingénument, franchement. Il a tout avoué. Avouez-moi la vérité. Avouez le vrai. Je vous avoue mon faible, mon ignorance. Il avoua l'avoir fait. Il avoua qu'il l'avait fait. Je vous avoue que je n'y connais rien. Je vous avoue que je ne sais rien de ce qui s'est passé. J'étais, je l'avoue, un peu confus. Avouez-le, vous avez été bien surpris. C'est un pauvre homme, il faut l'avouer. Il faut avouer que cet homme est bien étourdi. On l'emploie aussi, dans ce sens, avec le pronom personnel. S'avouer vaincu. S'avouer plus faible qu'un autre. S'avouer coupable.

Prov. et fig., Avouer la dette, Reconnaître qu'on a tort.  Avouer un écrit, un ouvrage, S'en reconnaître l'auteur. Avouer un enfant, S'en reconnaître le père. Avouer pour fils, pour soeur, etc., Reconnaître pour fils, pour soeur, etc.

AVOUER, signifie aussi, Approuver ratifier. J'avoue tout ce qui s'est fait. Ce sont des principes que la morale peut avouer.   Avouer une personne, Approuver ce qu'elle a jugé à propos de faire d'après l'autorisation qu'on lui en a donnée. Je l'avouerai de tout ce qu'il fera, en tout ce qu'il fera.   S'avouer de quelqu'un, Se renommer ou se réclamer de quelqu'un. Cette phrase est maintenant peu usitée.

AVOUÉ, ÉE. participe, Vérités avouées. Principes avoués.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • avouer — [ avwe ] v. tr. <conjug. : 1> • avoer 1155; lat. advocare « appeler auprès de soi » I ♦ 1 ♦ Anciennt Reconnaître pour seigneur celui dont on tenait un fief. ⇒ aveu . 2 ♦ Littér. Reconnaître pour sien. Avouer pour fils, pour sœur. « Tout… …   Encyclopédie Universelle

  • avouer — AVOUER. v. a. Gonfesser et reconnoître qu une chose est, en demeurer d accord. Avouer le fait, le crime. Avouer ingénument, franchement. Il a tout avoué. Avouez moi la vérité. Avouez le vrai. Je vous avoue mon foible, mon ignorance. Je vous avoue …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • avouer — Avouer, Cherchez Advouer. Quand le pere avoüe quelqu un pour fils, Agnitus filius a patre …   Thresor de la langue françoyse

  • avouer — (a vou é. Dans j avouerai et temps analogues l e ne se prononce pas et ne compte pas dans les vers ; mais l ancienne langue le prononçait, et avouerai était de quatre syllabes) v. a. 1°   Dans le langage de la féodalité, faire voeu à un supérieur …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • AVOUER — v. tr. Confesser et reconnaître qu’une chose est ou n’est pas, en demeurer d’accord. Avouer le fait, le crime. Avouer ingénument, franchement. Il a tout avoué. Avouez moi la vérité. Je vous avoue mon faible, mon ignorance. Il avoua l’avoir fait.… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • avouer — vt. avwâ (Albanais.001, Giettaz, Saxel.002, Villards Thônes), s avwâ vp. (002) ; émoshé (Arvillard.228) ; léssî tonbâ <laisser tomber> (001). A1) s avouer // se dire // se reconnaître avouer (+ adj./pp.) : se dire vp. (001,228). A2) s… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • avouer — (v. 1) Présent : avoue, avoues, avoue, avouons, avouez, avouent ; Futur : avouerai, avoueras, avouera, avouerons, avouerez, avoueront ; Passé : avouai, avouas, avoua, avouâmes, avouâtes, avouèrent ; Imparfait : avouais, avouais, avouait, avouions …   French Morphology and Phonetics

  • s'avouer — ● s avouer verbe pronominal Confesser à soi même : S avouer ses pensées les plus inquiétantes. Se reconnaître tel défaut ou telle incapacité : S avouer coupable …   Encyclopédie Universelle

  • s'entr'avouer — entr avouer (s ) (an tra vou é) v. réfl. S avouer quelque chose réciproquement l un à l autre. •   Après s en être demandé la raison l un à l autre, ils s entr avouèrent leur passion, SACI Bible, Daniel, XIII, 14. ÉTYMOLOGIE    Entre, et avouer …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • anzav — avouer …   Dictionnaire Breton-Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”