RELIEF
. s. m.
Ouvrage de sculpture plus ou moins relevé en bosse. On appelle Haut relief ou Relief entier, Celui qui est de l'épaisseur de toute la chose représentée ; Demi-relief, Celui où la représentation des objets sort à moitié d'un fond sur lequel elle semble posée ; et Bas-relief, Celui où la représentation des objets a moins de saillie encore. Ouvrage de relief, de demi-relief, de bas-relief. Un beau bas-relief. Une frise ornée de bas-reliefs.   Il se dit, dans un sens analogue, en termes de Gravure sur métaux et sur pierres fines. On grave en creux ou en relief sur les métaux et sur les pierres. Cette médaille a beaucoup de relief.   Il se dit aussi en termes de Peinture, et signifie, La saillie apparente des objets. Cet objet est si bien peint, qu'il est absolument de relief. Le relief de la peinture n'est qu'apparent. Les figures du premier plan de ce tableau ont beaucoup de relief.   Plan en relief. Voyez PLAN.

RELIEF, se dit, figurément, de L'éclat que certaines choses reçoivent de l'opposition ou du voisinage de quelques autres. Certaines couleurs, opposées les unes aux autres, se donnent du relief. La laideur d'une femme donne du relief à la beauté d'une autre.   Il se dit aussi, figurément, de L'éclat, de la considération que donne une dignité, un emploi, une bonne action, etc. Les emplois qu'il avait occupés donnaient du relief à sa famille. Son nouvel emploi lui donne du relief. Les auteurs médiocres croient se donner du relief en critiquant les chefs-d'oeuvre.

RELIEF, signifie, en termes de Fortification, La hauteur d'un ouvrage au-dessus du terrain sur lequel il est construit.  Il signifie, en termes de Marine, La hauteur d'un bâtiment au-dessus de la surface de l'eau. Ce bâtiment a peu de relief au-dessus de l'eau.

RELIEF, en termes de Jurispr. féodale, Droit que le vassal payait à son seigneur lors de certaines mutations, et qui variait suivant les différentes coutumes.

RELIEF, signifie aussi, L'ordre du prince qu'obtenait un officier qui avait été absent pour une cause légitime, afin de toucher ses appointements échus durant son absence. Obtenir un relief pour être payé.   En termes d'ancienne Pratique, Lettres de relief d'appel, ou simplement, Relief d'appel, Lettres de la petite chancellerie, qui autorisaient à faire intimer ou assigner pour procéder sur l'appel qu'on avait interjeté d'une sentence. Il lui fit signifier un relief d'appel.   Lettres de relief, signifiait aussi, Lettres de réhabilitation de noblesse.

RELIEFS, au pluriel, signifie, Ce qui reste des mets qu'on a servis. Reliefs de table. On leur donna les reliefs du festin. Ce sens a vieilli.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • relief — [ rəljɛf ] n. m. • 1050; de relever « enlever, relever », d apr. l a. forme tonique je relief I ♦ Vx Ce qu on enlève d une table servie. Mod., au plur. ⇒ reste. Les reliefs de la table. « des reliefs d ortolans » (La Fontaine). ♢ Fig. Les reliefs …   Encyclopédie Universelle

  • relief — re‧lief [rɪˈliːf] noun 1. [uncountable] when a bad situation is reduced or stops for a time: • Any sign of relief from price pressures will be welcome news for the economy. 2. money, food, clothes etc given to people who are poor or hungry: • a… …   Financial and business terms

  • relief — re·lief n: redress, assistance, or protection given by law esp. from a court should state what relief the plaintiff seeks: as a: release from obligation or duty relief from judgment b: an order from a court granting a particular remedy (as return …   Law dictionary

  • relief — RELIÉF, reliefuri, s.n. 1. Configuraţie a suprafeţei terestre constituită din totalitatea neregularităţilor de forme pozitive sau negative considerate faţă de un plan de referinţă general sau local. 2. Ridicătură, proeminenţă pe o suprafaţă. ♢… …   Dicționar Român

  • relief — Relief. s. m. Bosse eminente en ouvrage de Poterie, de fonte ou de Sculpture. Relief entier ou haut relief, qui est de l épaisseur de toute la figure, demi relief, qui est moins que la moitié des images de relief entier. Ouvrage à demi relief, à… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • relief — Relief, m. acut. Descend du verbe Relever, composé de Re, qui signifie Derechef, et lever, car il se dit d une chose chute, de sorte que Relever est remettre en son estant une chose qui en est deschute. Et se prend Relief ores pour le benefice du …   Thresor de la langue françoyse

  • Relief — Re*lief (r? l?f ), n. [OE. relef, F. relief, properly, a lifting up, a standing out. See {Relieve}, and cf. {Basrelief}, {Rilievi}.] 1. The act of relieving, or the state of being relieved; the removal, or partial removal, of any evil, or of… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • relief — ► NOUN 1) a feeling of reassurance and relaxation following release from anxiety or distress. 2) a cause of relief. 3) the action of relieving. 4) (usu. light relief) a temporary break in a generally tense or boring situation. 5) financial or… …   English terms dictionary

  • Relief — Sn Abbildung mit erhabener bzw. vertiefter Oberfläche per. Wortschatz fach. (18. Jh.) Entlehnung. Entlehnt aus frz. relief m., eigentlich Hervorheben , zu frz. relever hochheben, aufheben , dieses aus l. relevāre, zu l. levāre heben, wegheben,… …   Etymologisches Wörterbuch der deutschen sprache

  • relief — [ri lēf′] n. [ME releef < OFr relief < relever: see RELIEVE] 1. a) an easing, as of pain, discomfort, or anxiety b) a lightening of a burden, as of taxation, oppression, etc. 2. anything that lessens tension or strain, or offers a pleasing… …   English World dictionary

  • Relief — (franz., spr. rölheff, ital. riliēvo), erhabene Arbeit, diejenige Gattung der Bildnerei, welche die Figuren aus einer Ebene oder vertieften Fläche, dem Grunde, erhaben heraustreten läßt. Das R. bildet eine Mittelgattung zwischen der eigentlichen… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”