RECONNAÎTRE
. v. a.
Se remettre dans l'esprit l'idée, l'image d'une chose, d'une personne, quand on vient à la revoir ou à l'entendre. Il y avait longtemps que je ne l'avais vu, j'ai eu de la peine à le reconnaître. Je l'ai reconnu à sa démarche, à sa voix. Ne me reconnaissez-vous point ? Il a reconnu son cheval, qu'on lui avait volé. J'ai reconnu ma voiture au bruit qu'elle faisait. J'ai reconnu un tel malgré son déguisement. Que chacun reconnaisse ses effets, ses livres, etc. Ce chien a reconnu la voix de son maître.   Il signifie aussi, Connaître, distinguer, à quelque signe, à quelque caractère, d'après quelque indication, une personne ou une chose qu'on n'a jamais vue. Je l'ai reconnu au portrait que vous m'en aviez fait. On le reconnut à une balafre qu'il avait au front. Il a reconnu cette plante à divers signes, à divers caractères.   Il s'emploie figurément, au sens moral. Je reconnais cet homme à ses perfidies. On reconnaît un écrivain à son style. Je reconnais bien la bonté de votre coeur. Je vous reconnais bien là. À ce trait de déloyauté, je ne le reconnais pas.   Se faire reconnaître, Donner des indications pour prouver qui on est.

RECONNAÎTRE, signifie quelquefois, avec la négation, Oublier, négliger, ne plus avoir égard, ne plus écouter. Il ne reconnaît plus la voix de la nature. Il ne reconnaît ni parents ni amis. Il ne reconnaît d'autre loi que sa volonté, d'autre maître que lui-même.

RECONNAÎTRE, signifie encore, Parvenir à connaître, à apercevoir, à découvrir la vérité de quelque chose. On a reconnu son innocence. On a reconnu sa trahison, sa perfidie. On reconnaît en lui le germe du talent. On reconnaît dans cet ouvrage le caractère du vrai talent.   Il signifie aussi, Admettre une chose comme vraie, comme incontestable. Reconnaître les vérités de l'Évangile. Tous les vrais philosophes reconnaissent ce principe, cet axiome. Je reconnais le principe. Ce fait est reconnu de tout le monde. On a reconnu que cela était vrai, que cela était nécessaire.

RECONNAÎTRE, signifie en outre, Considérer, observer, remarquer. Reconnaître les lieux. Reconnaître le terrain. Reconnaître les dispositions de quelqu'un.   Il se dit principalement en termes de Guerre. Reconnaître un pays, une place qu'on veut attaquer. Reconnaître les ennemis. Reconnaître leur contenance, leur nombre, leur camp, leurs retranchements. On envoya de la cavalerie reconnaître les passages, les chemins, les défilés, etc. Il est allé reconnaître.   Reconnaître une patrouille, une ronde, etc., S'assurer qu'une patrouille, qu'une ronde, etc., n'est point ennemie, ni suspecte. Le caporal sortit du poste pour reconnaître la patrouille.   En termes de Marine, Reconnaître un bâtiment, Le découvrir, l'apercevoir. Reconnaître une terre, En observer la situation.

RECONNAÎTRE, signifie aussi, Avouer, confesser. Il a reconnu sa faute, son tort. Il a reconnu la dette. Je reconnais avoir reçu... Je reconnais qu'un tel m'a prêté telle somme. Il ne veut pas reconnaître qu'il a eu tort. Je reconnais avec vous que telle chose est ainsi. Je reconnais mon insuffisance.   Reconnaître pour, Avouer pour, reconnaître en telle qualité. Il a reconnu un tel pour son fils. Ces peuples l'ont reconnu pour leur roi. Je vous reconnais pour un honnête homme. C'est un honnête homme, et reconnu pour tel. Je reconnais cet ouvrage pour excellent.   Reconnaître son seing, sa signature, Avouer qu'on a signé l'écrit dont il s'agit. On dit de même, Reconnaître une lettre, une écriture, une promesse, un billet.   Reconnaître un enfant, Déclarer, reconnaître authentiquement qu'on est le père ou la mère d'un enfant naturel. On ne peut reconnaître les enfants nés d'un commerce adultérin ou incestueux.   Reconnaître une redevance, une rente, En passer un aveu, une reconnaissance Reconnaître un gouvernement, Déclarer, reconnaître, d'une manière expresse ou tacite, qu'il a été légitimement établi. Son gouvernement avait été reconnu par les puissances étrangères. On dit de même, Reconnaître un prince, un souverain.   En termes de Guerre, Faire reconnaître un officier, Le proclamer en présence de la troupe où il doit commander.

RECONNAÎTRE, signifie aussi, Avoir de la gratitude. Reconnaître les bienfaits, les grâces qu'on a reçues. Je reconnaîtrai tout ce que vous avez fait pour moi.   Reconnaître un service, Le récompenser. Rendez-moi ce service, je le reconnaîtrai dans l'occasion, en temps et lieu. Il a fort mal reconnu les bons offices qu'on lui a rendus.

RECONNAÎTRE, s'emploie avec le pronom personnel, et signifie, Trouver son image, sa ressemblance dans un miroir, dans un portrait. On se reconnaît difficilement soi-même dans un portrait. À la fin de sa maladie, il se regarda dans un miroir, et il eut de la peine à se reconnaître.   Il signifie aussi, figurément, Retrouver ses sentiments, ses opinions dans un autre. Il se reconnaît dans son fils. Je me reconnais dans tout ce qu'il dit, dans tout ce qu'il fait. Je me reconnais bien là.   Il signifie encore, Se remettre dans l'esprit l'idée d'un lieu, d'un pays qu'on a quitté, et où l'on se retrouve. Je me reconnais dans cet endroit. Il y avait longtemps que je n'avais passé par cette ville ; mais je commence à me reconnaître.   Par extension, Ce manuscrit est si plein de ratures, que je ne puis plus m'y reconnaître, Les nombreuses ratures de cet écrit m'en rendent la lecture difficile, et presque impossible.

RECONNAÎTRE, avec le pronom personnel, signifie aussi, Connaître qu'on a péché, qu'on a failli, et s'en repentir. Il avait fort mal vécu dans sa jeunesse, mais il se reconnut sur ses vieux jours. Il suivit longtemps l'étendard des révoltés ; mais enfin il se reconnut, et rentra dans son devoir.   Il signifie encore, Reprendre ses sens, ou Penser à ce qu'on doit faire, y faire réflexion. Il était tombé en faiblesse, et quand il vint à se reconnaître... Donnez-moi le loisir de me reconnaître. Il fut surpris, et n'eut pas le temps de se reconnaître. Il est mort, sans avoir eu un instant pour se reconnaître.

RECONNU, UE. participe, Un mérite reconnu.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • reconnaître — [ r(ə)kɔnɛtr ] v. tr. <conjug. : 57> • reconnoistre 980; lat. recognoscere « reconnaître; inspecter; examiner » I ♦ Saisir (un objet) par la pensée, en reliant entre elles des images, des perceptions; identifier par la mémoire, le jugement… …   Encyclopédie Universelle

  • reconnaître — (re co nê tr ) v. a.    Il se conjugue comme connaître. 1°   Se remettre dans l esprit l idée de quelqu un ou de quelque chose que l on connaît. Je reconnais le cachet. Reconnaître des gens à leur voix, à leurs allures. •   Quand elle fut dans la …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • RECONNAÎTRE — v. tr. Retrouver dans sa mémoire l’idée, l’image d’une personne, d’une chose, quand on vient à la revoir ou à l’entendre. Il y avait longtemps que je ne l’avais vu, j’ai eu de la peine à le reconnaître. Je l’ai reconnu à sa démarche, à sa voix.… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • reconnaître — vt. (une personne, un lieu, ses torts...) : rekenyaitre (Juvigny), r(e)konyaitre (Chaucisse, Giettaz), rekounyétre (Morzine, Saxel.002), (a)rkonyaitre (Albanais.001, Annecy, Doucy Bauges, Vaulx), (a)rkonyétre (Villards Thônes), (a)rkonyotre,… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • reconnaître — [ʀəkɔnɛtʀ(ə)] re + connaître (v. 3) Présent : reconnais, reconnais, reconnaît, reconnaissons, reconnaissez, reconnaissent; Futur : reconnaîtrai, reconnaîtras, reconnaîtra, reconnaîtrons, reconnaîtrez, reconnaîtront; Passé : reconnus, reconnus,… …   French Morphology and Phonetics

  • Reconnaître — III гр., (avoir) P.p.: reconnu 1) Узнавать 2) Признавать, считать 3) Распознавать 4) Осматривать, обследовать 5) Проводить разведку, рекогносцировку Présent de l indicatif je reconnais tu reconnais il reconnaît nous reconnaissons …   Dictionnaire des verbes irréguliers français

  • reconnaitre — …   Useful english dictionary

  • se reconnaître — ● se reconnaître verbe pronominal Retrouver son image fidèle, ses traits véritables dans une représentation. Retrouver ses traits, ses sentiments, ses manières dans une autre personne : Mère qui se reconnaît dans sa fille. Connaître sa position… …   Encyclopédie Universelle

  • s'entre-reconnaître — entre reconnaître (s ) (an tre re ko nêtr ) v. réfl. Se reconnaître l un l autre. HISTORIQUE    XVIe s. •   La brebis sera enfermée avec son agneau dans quelque petite estable separée, pour trois jours, durant lesquels apprendront à s… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • dinoiñ — reconnaitre Un matériel …   Dictionnaire Breton-Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”