RAPPORT
. s. m.
Revenu, ce que produit une chose. Ce champ, cette vigne, ce pré est d'un grand rapport, d'un bon rapport. Cette terre est de meilleur rapport que l'autre.   Être en rapport, en plein rapport, se dit D'une propriété, d'un champ, etc., qui rapporte, qui produit autant qu'on le peut désirer. On dit dans le sens contraire, N'être pas encore en rapport, en parlant De ce qui ne produit pas encore tout ce qu'on espère en tirer par la suite. Cette vigne n'est pas encore en rapport.

Fam., Cette place, cet emploi est de grand rapport, d'un grand rapport, d'un bon rapport, Les profits, les émoluments de cette place, de cet emploi sont considérables.

Prov., Belle montre et peu de rapport, La personne, la chose dont on parle a beaucoup d'apparence et peu de solidité ; la réalité ne répond pas aux apparences.

RAPPORT, signifie aussi, Récit, témoignage. Il fait un fidèle rapport de ce qu'il a vu. Rapport faux, inexact. Le fait est vrai, si j'en crois le rapport, si je crois au rapport, si j'en crois au rapport de mes yeux et de mes oreilles. Les choses se sont ainsi passées, au rapport même de son ennemi. Il ne faut pas s'en fier au rapport de cet homme, il est trop intéressé dans l'affaire. Je m'en tiens à son rapport. J'en crois son rapport. Suivant son rapport, selon son rapport, d'après son rapport, la chose s'est passée ainsi. Au rapport de tel chroniqueur.   Il se dit également Du compte qu'on rend à quelqu'un de quelque chose dont on est chargé. Je ne manquerai pas d'en faire rapport à la compagnie. Il en a fait son rapport. Le rapport que fait le capitaine d'un navire à son retour de voyage. Le rapport du juge d'instruction à la chambre du conseil. Le rapport d'un officier de police. Rapport au roi.   En termes de Vénerie, Faire le rapport, faire son rapport, Rendre compte de la quête qu'on a faite, et du lieu où est la bête qu'on a détournée. Le lieutenant de la vénerie n'a pas fait encore son rapport. Dès que le valet de limier eut fait son rapport.

RAPPORT, se dit aussi Des récits qu'on fait, par indiscrétion ou par malignité, de certaines choses qu'on a vu faire ou entendu dire. Faire de faux rapports, de mauvais rapports. Ajouter foi aux rapports. Aimer à faire des rapports. On les a brouillés ensemble par de faux rapports. Être en garde contre les rapports des flatteurs. Il ne faut quelquefois qu'un faux rapport pour brouiller deux amis.

RAPPORT, signifie encore, L'exposition, le récit qu'un juge fait d'un procès devant les autres juges du même tribunal. Mon procès est au rapport de tel conseiller. Faire le rapport d'une affaire, d'un procès. L'affaire a été jugée au rapport de tel conseiller. C'est une affaire de rapport, de nature à être jugée par rapport. Lire un rapport. Ouï le rapport.   Il se dit pareillement de L'exposé dans lequel on rend compte d'un travail, d'un examen particulier fait par un comité, par une commission. Faire un rapport sur des pétitions, sur un projet de loi. Le rapport de la commission lui fut très-favorable. Les conclusions d'un rapport. On a ordonné l'impression de ce rapport.   Il se dit également Du témoignage que rendent, par ordre de justice ou autrement, les médecins, les chirurgiens, ou les experts en quelque sorte d'art que ce soit. Suivant le rapport des médecins. Suivant le rapport des chirurgiens, sa blessure n'est pas mortelle. Selon le rapport de cet architecte, cette maison ne périclite pas. Cette pièce n'est pas fausse, suivant le rapport des experts écrivains. Juger sur le rapport des experts. Homologuer un rapport d'experts.

RAPPORT, signifie encore, Convenance, conformité, analogie. La langue italienne a grand rapport, a un grand rapport, de grands rapports avec la langue latine. Il y a un grand rapport d'humeurs entre ces deux hommes. Il y a un grand rapport entre eux pour les traits du visage. Les rapports du caractère font plus pour l'amitié que les rapports de l'esprit.   Il se dit particulièrement de L'accord, de la correspondance plus ou moins exacte des diverses parties d'un ouvrage, d'un tout. Il y a un rapport parfait entre la masse et les détails de cet édifice. Il n'y a pas de rapport entre la richesse des corniches et la simplicité des lignes. Le style n'est pas en rapport avec le sujet, avec les idées.   Il signifie aussi, L'espèce de liaison, de connexion, de relation que certaines choses ont ensemble. Montrez-moi le rapport que ces deux affaires ont ensemble. Ce que vous dites aujourd'hui n'a aucun rapport avec ce que vous disiez hier. Vous dites là des choses qui n'ont nul rapport ensemble. Il n'y a aucun rapport entre ces choses. Cela n'a point de rapport, n'a pas rapport à ce que je vous dis. Cela n'a rapport à rien. Ces deux sciences ont un grand rapport entre elles. Toutes les parties du corps ont un certain rapport les unes avec les autres. Rapports de convenance, de disconvenance, de similitude, de différence.   Il se dit souvent Des relations que les hommes ont entre eux. Rapports de commerce, d'intérêt, de parenté, d'amitié, de confraternité. Nos rapports ensemble sont fort agréables. Je n'ai jamais eu aucun rapport avec lui.   Mettre une personne en rapport avec une autre, Faciliter, donner à une personne les moyens de conférer, de s'entendre avec une autre.

RAPPORT, se dit encore de La relation des choses à une fin, de leur tendance vers un but. Les actions humaines sont bonnes ou mauvaises, selon le rapport qu'elles ont à une bonne ou à une mauvaise fin. On dit en ce sens : Toutes les actions d'un chrétien doivent être faites par rapport à Dieu, Elles doivent se rapporter à Dieu, comme à leur fin dernière. Cet homme ne fait rien que par rapport à lui, que par rapport à ses intérêts, Il ne fait rien que dans la vue de ses intérêts, de ses propres avantages. Il a fait cela par rapport à vous, par rapport à telle chose, Dans la vue de vous obliger, de vous plaire, dans l'idée d'obtenir telle chose, de réussir dans telle affaire, etc.

RAPPORT, en termes de Grammaire, se dit de La relation que les mots ont les uns avec les autres, dans la construction. Le rapport de l'adjectif au substantif. Le rapport du participe passé au substantif qui le précède. Rapport vicieux.

RAPPORT, en termes de Mathématique, La relation que deux grandeurs ou quantités ont l'une avec l'autre. Il y a le même rapport géométrique entre six et douze qu'entre trois et six.

RAPPORT, en termes de Jurisprudence, L'action par laquelle celui qui a reçu une somme, un bien, rapporte à l'hérédité, pour faire compte au partage. Ordonner le rapport. Il avait reçu cent mille francs, il a été obligé au rapport. Les fruits de la chose donnée ne sont point sujets au rapport, à rapport. On dit aussi, Rapport à succession, rapport à la masse.   Il se dit également, en Administration, de L'action par laquelle un comptable rapporte la somme qu'il a mal à propos portée en dépense. Toute dépense rejetée soumet le comptable au rapport de la somme.

RAPPORT, se dit en outre d'Une vapeur incommode, désagréable, qui monte de l'estomac à la bouche. Un rapport aigre. Avoir des rapports. L'ail donne des rapports, de fâcheux rapports. Les raves causent des rapports.

RAPPORT, se dit encore dans quelques phrases où il a des significations différentes.  Terres de rapport, Terres qu'on est allé prendre dans un lieu, pour les apporter dans un autre. Cette terrasse n'est pas solide, elle n'est que de terres de rapport.   Pièces de rapport, Petites pièces de diverses couleurs, soit de métal, soit de bois ou de pierre, que l'on assemble et que l'on arrange sur un fond, pour représenter certaines figures. Ouvrages de pièces de rapport. La mosaïque est un ouvrage de pièces de rapport. Table de pièces de rapport. Un pavé de marbre par pièces de rapport. Il se dit figurément, en parlant D'un ouvrage d'esprit composé de choses prises çà et là. Cette comédie est un ouvrage de pièces de rapport, où rien n'appartient à l'auteur.

PAR RAPPORT À. loc. prépositive, Pour ce qui est de, quant à ce qui regarde. Par rapport à lui. Par rapport à moi. Par rapport à cela.   Il signifie aussi, Par comparaison, en proportion de. La terre est très-petite par rapport au soleil.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • rapport — [ rapɔr ] n. m. • raipor 1214; de rapporter I ♦ Action de rapporter. A ♦ 1 ♦ Littér. Action de raconter, d exposer à qqn ce qu on a vu, entendu; ce que l on rapporte. ⇒ récit, relation, témoignage . « Les querelles que causent les rapports… …   Encyclopédie Universelle

  • rapport — Rapport. s. m. Revenu, ce que produit une chose. Ce champ, cette vigne, ce pré, cet arbre est d un grand rapport. cette terre est de meilleur rapport que celle qui la joint. Rapport, signifie aussi, Recit, tesmoignage. Fidelle rapport. faux… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • rapport — Rapport, C est recit de bouche, ou par escrit de ce qu on a veu, fait, ouy ou entendu, Relatio. Selon ce on dit, Le rapport d un proces fait au bureau par un juge. Le rapport d un Veneur de ce qu il a veu rencontré et destourné en sa queste. Le… …   Thresor de la langue françoyse

  • Rapport — (frz.: „Ertrag, Bericht, Beziehung ) steht für: Rapport (Bauwesen), im Baubereich das interne und externe Controlling Rapport (Psychologie), der Zustand verbaler und nonverbaler Bezogenheit von Menschen aufeinander, z. B. in der Hypnose Rapport… …   Deutsch Wikipedia

  • Rapport — Sm Bericht, Berichterstattung; sich auf Geweben u.ä. stets wiederholendes Muster per. Wortschatz fach. (17. Jh.) Entlehnung. Entlehnt aus frz. rapport, eigentlich das Wiederbringen , zu frz. apporter herbeibringen und frz. re , aus l. apportāre,… …   Etymologisches Wörterbuch der deutschen sprache

  • Rapport — Rap*port (r[a^]p*p[=o]rt ; F. r[.a] p[^o]r ), n. [F., fr. rapporter to bring again or back, to refer; pref. re re + apporter to bring, L. apportare. Cf. {Report}.] Relation; proportion; conformity; correspondence; accord. [1913 Webster] T is… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • rapport — (n.) 1660s, reference, relationship, from Fr. rapport, back formation from rapporter bring back, from re again (see RE (Cf. re )) + apporter to bring, from L. apportare to bring, from ad to (see AD (Cf …   Etymology dictionary

  • Rapport — »Bericht‹erstattung›, dienstliche Meldung«: Das Fremdwort wurde Anfang des 17. Jh.s aus gleichbed. frz. rapport entlehnt. Das zugrunde liegende Verb frz. rapporter »zurückbringen; erzählen, berichten« ist eine Bildung mit dem Präfix frz. re… …   Das Herkunftswörterbuch

  • rapport — (del francés; pronunciamos rapor ) sustantivo masculino 1. Uso/registro: restringido. Exposición oral o escrita del estado de una cuestión: Un rapport del jefe de ventas señala que hay un descenso notable en Andalucía. Sinónimo: informe …   Diccionario Salamanca de la Lengua Española

  • Rapport — (fr., spr. Rappohr), 1) die schriftliche od. mündliche Meldung von etwas Geschehenem; 2) Beziehung, Wechselbeziehung, Verhältniß, Zusammenhang, Einklang, so namentlich Magnetischer R., s. u. Thierischer Magnetismus. Daher Rapportiren, 1) etwas… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Rapport — (franz.), Bericht, Meldung; auch wechselseitige Beziehung und Zusammengehörigkeit. Im französischen Recht eine unsrer Ausgleichung (s. d.) ähnliche gesetzliche Bestimmung. Im deutschen Heer ist R. der schriftliche Bericht an einen Vorgesetzten, z …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”