RANÇONNER
. v. a.
Mettre à rançon. Dans cette acception, il n'est guère usité qu'en parlant D'un vaisseau de guerre ou d'un corsaire qui relâche un bâtiment marchand, moyennant une certaine somme. Cet armateur, dans sa course, a rançonné tant de bâtiments.   Il se dit, par extension, Des gens de guerre et autres qui exigent de force ce qui ne leur est point dû. L'ennemi, en entrant dans la ville, a rançonné les habitants. On a rançonné la ville, en promettant de la préserver du pillage. En temps de guerre, il est difficile d'empêcher le soldat de rançonner le paysan. Cette route est infestée de voleurs qui rançonnent les passants.   Il signifie, figurément, Exiger de quelqu'un plus qu'il ne faut pour quelque chose, en se prévalant du besoin où il est, ou du pouvoir qu'on a sur lui. Je ne veux point loger dans cette auberge, on y rançonne tout le monde. On m'a rançonné pour l'expédition de cet acte. Ce procureur vous rançonnera.

RANÇONNÉ, ÉE. participe

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • rançonner — [ rɑ̃sɔne ] v. tr. <conjug. : 1> • XIV e; ranssonner 1260; de rançon 1 ♦ Vieilli Proposer de relâcher (qqn) contre une rançon. Le Prince Noir rançonna Du Guesclin. Corsaire qui pille ou rançonne les vaisseaux marchands. 2 ♦ Par ext. Faire… …   Encyclopédie Universelle

  • rançonner — Rançonner. v. a. Exiger de quelqu un plus qu il ne faut pour quelque chose, en se prévalant du besoin qu il en a, & du pouvoit où l on est. Je ne veux point loger en cette hostellerie là, on y rançonne le monde. il m a rançonné pour l expedition… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • rançonner — (ran so né) v. a. 1°   Mettre à rançon. Le Prince noir rançonna du Guesclin. 2°   Terme de mer. Relâcher, moyennant composition, un bâtiment marchand capturé. J ai été fort surpris d apprendre.... que vous ayez eu la hardiesse d arrêter et de… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • RANÇONNER — v. tr. Mettre à rançon. Il se disait du Vainqueur qui rendait ses prisonniers à la liberté, moyennant une certaine somme; et d’un Corsaire qui exigeait un paiement en argent pour relâcher un vaisseau marchand capturé. Dans ces deux acceptions il… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • rançonnement — [ rɑ̃sɔnmɑ̃ ] n. m. • 1690; renchonnement « pillerie, rapine » XIVe; de rançonner ♦ Rare Fait de rançonner. ⇒ brigandage, exaction; racket. ● rançonnement nom masculin Littéraire. Action de rançonner quelqu un. rançonnement …   Encyclopédie Universelle

  • rançon — [ rɑ̃sɔ̃ ] n. f. • v. 1360; raançon 1155; du lat. redemptio, onis « rachat » 1 ♦ Somme d argent, prix que l on exige pour délivrer une personne captive. Payer une rançon. Ravisseurs qui exigent une rançon. Littér. Mettre des voyageurs à rançon. ⇒ …   Encyclopédie Universelle

  • Montereau-Fault-Yonne — Pour les articles homonymes, voir Montereau (homonymie). 48° 23′ 07″ N 2° 57′ 03″ E …   Wikipédia en Français

  • ASSYRIE — Les noms d’Assyrie (pays) et d’Assyriens (peuple) ont été tirés par les Modernes du nom ancien, Assour, qui désignait, selon les cas, un dieu, un pays ou une ville. L’Assyrie était une contrée de Haute Mésopotamie, dont la population parlait un… …   Encyclopédie Universelle

  • exploiter — [ ɛksplwate ] v. <conjug. : 1> • XIIIe; espleitier 1080; lat. pop. °explicitare « accomplir » puis « faire valoir » I ♦ V. tr. 1 ♦ Faire valoir (une chose); tirer parti de (une chose), en vue d une production ou dans un but lucratif. « Je… …   Encyclopédie Universelle

  • rançonneur — rançonneur, euse [ rɑ̃sɔnɶr, øz ] n. • 1409; de rançonner ♦ Personne qui rançonne; exploiteur. ● rançonneur, rançonneuse nom Littéraire. Personne qui rançonne. rançonneur, euse [ʀɑ̃sɔnœʀ, øz] n. ÉTYM. 1409; de rançonner. ❖ …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”