RABROUER
. v. a.
Rebuter quelqu'un avec rudesse. Si vous lui parlez de cela, il vous rabrouera terriblement, étrangement. C'est un homme fâcheux, il rabroue les gens, il rabroue tout le monde. Il est familier et s'emploie surtout quand il s'agit De propositions que l'on désapprouve, que l'on rejette.

RABROUÉ, ÉE. participe

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • rabrouer — [ rabrue ] v. tr. <conjug. : 1> • 1398; de brouer « gronder, écumer » (XIVe); de l a. fr. breu « écume »; cf. ébrouer ♦ Accueillir, traiter avec rudesse (qqn qu on désapprouve, dont on veut se débarrasser). ⇒ rebuter, rembarrer; fam.… …   Encyclopédie Universelle

  • rabrouer — RABROUER. v. a. Rebuter avec rudesse & avec mespris. Si vous luy parlez de cela, il vous rabroüera terriblement, estrangement. c est un homme fascheux, il rabroüe les gens …   Dictionnaire de l'Académie française

  • rabrouer — (ra brou é), je rabrouais, nous rabrouions, vous rabrouiez ; je rabrouerai ; que je rabroue, que nous rabrouions, que vous rabrouiez, v. a. Repousser avec rudesse quelqu un qui nous parle, qui nous fait des propositions, etc. •   Une manière de… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • RABROUER — v. tr. Rebuter quelqu’un avec rudesse. C’est un brutal qui rabroue, tout le monde. Il s’emploie surtout quand il s’agit de propositions que l’on désapprouve, que l’on rejette. Quand il m’a parlé de cela, je l’ai rabroué vertement …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • rabrouer — vt. , remettre à sa place : revètâ <redresser> (Saxel), rèptâ à sa plyafa (Albanais.001), ron nâ apré (001, Arvillard), arbèlâ (Villard Thônes). E. : Éconduire, Reprendre, Tancer, Traiter …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • rabrouement — [ rabrumɑ̃ ] n. m. • 1559; de rabrouer ♦ Rare Action de rabrouer (qqn). « Le rabrouement partout où il allait mendier un emploi » (Aragon). ● rabrouement nom masculin Fait d être rabroué. rabrouement [ʀabʀumɑ̃] n. m. ÉTYM. 1559; …   Encyclopédie Universelle

  • repousser — 1. repousser [ r(ə)puse ] v. tr. <conjug. : 1> • v. 1382; de re « en arrière » et pousser 1 ♦ Pousser (qqn) en arrière, faire reculer loin de soi. ⇒ 1. écarter, éloigner. « Loin de répondre à ses caresses, je la repoussai avec dédain. »… …   Encyclopédie Universelle

  • balader — [ balade ] v. tr. <conjug. : 1> • 1837 arg. « flâner »; de ballade ♦ Fam. 1 ♦ Promener sans but précis. « des bonnes femmes qui baladaient leurs mômes » (Queneau). Par ext. Promener, traîner avec soi. « Pauvre petit Bonty qui balade partout …   Encyclopédie Universelle

  • rembarrer — [ rɑ̃bare ] v. tr. <conjug. : 1> • XVe; de re et embarrer « enfoncer » ♦ Repousser brutalement (qqn) par un refus, une réponse désobligeante. ⇒ rabrouer, remballer (cf. Remettre à sa place). Il s est fait rembarrer et a dû se taire. «… …   Encyclopédie Universelle

  • remettre — [ r(ə)mɛtr ] v. tr. <conjug. : 56> • XIIe; lat. remittere « renvoyer, laisser » I ♦ Mettre de nouveau. 1 ♦ Mettre à sa place antérieure; replacer dans le même lieu. Remettre une chose à sa place, en place. ⇒ rapporter, replacer. Remets ça… …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”