RABÂCHERIE
. s. f.
Il se dit d'Un discours ou d'un écrit plein d'inutilités et de répétitions fatigantes. J'ai lu ce discours, ce n'est qu'une rabâcherie continuelle, ce ne sont que des rabâcheries. Je suis forcé d'entendre chaque jour ses éternelles rabâcheries. Il est familier, et s'emploie le plus ordinairement au pluriel.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • rabâcherie — ⇒RABÂCHERIE, subst. fém. Vx, fam. A. Action, fait de rabâcher. Synon. rabâchage (v. ce mot A), rado tage. Je répète jusqu à la rabâcherie qu il ne faut voir ni un Français ni un étranger pendant qu on juge le roi (STAËL, Lettres L. de Narbonne,… …   Encyclopédie Universelle

  • RABÂCHERIE — n. f. Il se dit de Propos ou d’écrits pleins d’inutilités et de répétitions fatigantes. J’ai lu ce discours, ce n’est qu’une rabâcherie continuelle. Je suis forcé d’entendre chaque jour ses éternelles rabâcheries. Il est familier et il vieillit …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • rabâcherie — (ra bâ che rie) s. f. Terme familier. Discours, écrits ennuyeux et qui se répètent. •   Le sujet [Lettre de l abbé Pinzo à Clément XIV] était fait exprès pour lui [Voltaire], et prêtait à mille rabâcheries, dont on ne se lasse pas de sa part,… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • rabâcher — [ rabaʃe ] v. <conjug. : 1> • 1735; « faire du tapage » 1611; var. de l a. fr. raba(s)ter (XIIe), d un rad. expressif rabb 1 ♦ V. intr. Revenir sans cesse, inutilement ou fastidieusement, sur ce qu on a déjà dit. « Les vieilles gens… …   Encyclopédie Universelle

  • répétition — [ repetisjɔ̃ ] n. f. • 1377; « copie » 1295; lat. repetitio I ♦ 1 ♦ Fait d être dit, exprimé plusieurs fois. ⇒ redite. « J admirais, dans Andromaque, combien Racine se laisse peu gêner par la répétition des mêmes mots » (A. Gide) . Répétitions… …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”