PROMENER
. v. a.
Mener, conduire, faire aller quelqu'un d'un endroit à un autre, de côté et d'autre, soit pour l'amuser, soit pour qu'il fasse de l'exercice. Promener un enfant, un vieillard, un malade. Il m'a promené dans sa calèche.   Promener des étrangers par la ville, dans la ville, La leur faire parcourir, la leur faire voir. Il m'est venu de province des parents que j'ai promenés par tout Paris, dans tout Paris.   Promener un cheval, Le faire marcher doucement, soit en le tenant par la bride, soit en le montant. Promener un cheval échauffé, avant que de le mettre à l'écurie. Promener un cheval qui a les avives. On dit aussi, Promener un chien.

PROMENER, s'emploie aussi figurément. Promener sa vue, ses yeux, ses regards sur une assemblée. Promener son esprit, son imagination sur divers objets. Il promène ses pensées sur mille objets divers. Ce romancier promène ses lecteurs dans toutes les parties du monde. Promener ses rêveries. Il promène partout ses ridicules. Il promène en tous lieux son inquiétude, son chagrin, son ennui, son oisiveté.

Fig. et fam., Promener quelqu'un, L'abuser, le lasser par des délais, par des promesses vaines. Au lieu de me payer ce qu'il me doit, voilà six mois qu'il me promène.

PROMENER, avec le pronom personnel, signifie, Marcher, aller, soit à pied, soit à cheval, soit en voiture, etc., pour faire de l'exercice, ou pour se divertir. Il se promène dans son jardin. Je me suis promené deux heures. Allons nous promener au boulevard. J'ai été me promener ce matin. Se promener à pied, à cheval, en voiture, en bateau. Se promener sur l'eau. Se promener de long en large dans sa chambre.   Il s'emploie aussi figurément, en parlant Des choses. Un ruisseau qui se promène lentement dans la prairie. Mes regards se promenaient sur ces riches campagnes.   Son esprit, son imagination se promène d'un objet à l'autre, Change à tout moment d'objet.

Prov. et par impatience, par humeur, Allez vous promener, se dit À une personne dont on est mécontent, dont on veut se débarrasser. Allez vous promener, vous m'ennuyez. On dit de même : C'est un sot, un importun, qu'il aille se promener. Je l'ai envoyé promener. Dans cette dernière phrase, on sous-entend le pronom. Ces expressions sont malhonnêtes et injurieuses.

PROMENÉ, ÉE. participe

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • promener — [ prɔm(ə)ne ] v. <conjug. : 5> • XVIe; pourmener XIIIe; de mener I ♦ V. tr. 1 ♦ Faire aller dans plusieurs endroits, pour le plaisir. Promener un ami étranger à travers Paris. « Il nous promena pendant près d une heure » (Larbaud). Promener …   Encyclopédie Universelle

  • promener — Promener, voyez Pourmener …   Thresor de la langue françoyse

  • promener — (pro me né ; du temps de Chifflet, Gramm. p. 98, on disait également pourmener et promener. La syllabe me prend un accent grave quand la syllabe qui suit est muette : je promènerai) v. a. 1°   Mener, faire aller en différents lieux. •   Thespis… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • PROMENER — v. tr. Mener, conduire, faire aller quelqu’un de côté ou d’autre, soit pour l’amuser, soit pour qu’il prenne de l’exercice. Promener un enfant, un vieillard, un malade. Promener des étrangers par la ville, dans la ville, La leur faire parcourir,… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • promener — I. Promener, se promener. v. n. p. Marcher, aller, soit à pied, soit en carrosse, soit à cheval &c. pour faire exercice ou pour se divertir. Il se promene dans son jardin. allons nous promener au cours. ils se sont allez promener en carrosse, par …   Dictionnaire de l'Académie française

  • promener — vt. , balader (fl.) ; se déplacer, circuler, aller et venir : parmounê (Jarrier), prom(e)nâ (Arvillard.228b | 228a, Loisin, Megève, St Nicolas Cha.), PROMèNÂ (Albanais.001b, Annecy.003, Montagny Bozel.026, Vaulx.082 | 001a, Aix.017, Chambéry.025 …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • promener — (v. 1) Présent : promène, promènes, promène, promenons, promenez, promènent; Futur : promènerai, promèneras, promènera, promènerons, promènerez, promèneront; Passé : promenai, promenas, promena, promenâmes, promenâtes, promenèrent; Imparfait :… …   French Morphology and Phonetics

  • promener —    Je promene beaucoup. Il faut conjuguer ce verbe, avec deux pronoms personnels, à moins que le sujet ne soit différent de l objet, ou le nominatif de son régime: je me promene , tu te promenes , il se promene , etc …   Dictionnaire grammatical du mauvais langage

  • Promener quelqu'un — ● Promener quelqu un le mener en bateau, l induire en erreur …   Encyclopédie Universelle

  • Promener son chien — ● Promener son chien le faire aller dehors pour lui donner de l exercice ou lui permettre de faire ses besoins …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”