PRÉMISSES
. s. f. pl.
T. de Logique. Les deux premières propositions d'un syllogisme, c'est-à-dire, la majeure et la mineure. Quand l'argument est en forme, si vous accordez les prémisses sans distinction, vous ne pouvez plus nier la conséquence.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • premisses — PREMISSES. s. f. pluriel. Terme de Logique, qui se dit des deux premieres propositions d un syllogisme. Quand l argument est en forme, si vous accordez les premisses sans distinction, vous ne pouvez plus nier la conclusion …   Dictionnaire de l'Académie française

  • prémisses — (pré mi s ) s. f. plur. La majeure et la mineure d un syllogisme, qui précèdent ordinairement la conclusion. •   Si une des prémisses est particulière, la conclusion doit aussi être particulière ; et, si une des prémisses est négative, la… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Prémisses — Prémisse  Pour l’article homophone, voir prémices. Une prémisse est une proposition, considérée comme évidente par elle même ou démontrée dans un autre raisonnement, à partir de laquelle on déduit une conclusion. Dans un syllogisme, les deux …   Wikipédia en Français

  • PRÉMISSES — n. f. pl. T. de Logique Les deux premières propositions d’un syllogisme, c’est à dire la majeure et la mineure …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Copule (logique) — Syllogisme En logique aristotélicienne, le syllogisme est un raisonnement logique à deux propositions (également appelées prémisses) conduisant à une conclusion qu Aristote a été le premier à formaliser. Par exemple, Tous les hommes sont mortels …   Wikipédia en Français

  • Exemples De Syllogismes De La Deuxième Figure — Syllogisme En logique aristotélicienne, le syllogisme est un raisonnement logique à deux propositions (également appelées prémisses) conduisant à une conclusion qu Aristote a été le premier à formaliser. Par exemple, Tous les hommes sont mortels …   Wikipédia en Français

  • Exemples De Syllogismes De La Première Figure — Syllogisme En logique aristotélicienne, le syllogisme est un raisonnement logique à deux propositions (également appelées prémisses) conduisant à une conclusion qu Aristote a été le premier à formaliser. Par exemple, Tous les hommes sont mortels …   Wikipédia en Français

  • Exemples De Syllogismes De La Quatrième Figure — Syllogisme En logique aristotélicienne, le syllogisme est un raisonnement logique à deux propositions (également appelées prémisses) conduisant à une conclusion qu Aristote a été le premier à formaliser. Par exemple, Tous les hommes sont mortels …   Wikipédia en Français

  • Exemples De Syllogismes De La Troisième Figure — Syllogisme En logique aristotélicienne, le syllogisme est un raisonnement logique à deux propositions (également appelées prémisses) conduisant à une conclusion qu Aristote a été le premier à formaliser. Par exemple, Tous les hommes sont mortels …   Wikipédia en Français

  • Exemples de syllogismes de la deuxieme figure — Syllogisme En logique aristotélicienne, le syllogisme est un raisonnement logique à deux propositions (également appelées prémisses) conduisant à une conclusion qu Aristote a été le premier à formaliser. Par exemple, Tous les hommes sont mortels …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”