AUGURE
. s. m.
Présage, signe par lequel on juge de l'avenir. Chez les anciens Romains, il se disait principalement Du présage qu'on tirait de l'observation des oiseaux. Parmi nous, il se dit de Tout ce qui semble présager, indiquer quelque chose que ce soit. Bon augure, mauvais augure. Augure sinistre. Augure funeste. Prendre à bon augure, à mauvais augure. Cet événement est un bon augure, est d'un bon augure, est de bon augure. Le médecin a tire bon augure de cette crise. J'en conçois un favorable, un heureux augure. Vous présumez que mon entreprise réussira, j'en accepte l'augure.

Fig. et fam., C'est un oiseau de bon augure, se dit D'un homme dont l'arrivée fait prévoir quelque bonne nouvelle. On dit, dans un sens contraire, C'est un oiseau de mauvais augure.

AUGURE, se dit aussi, en parlant Des Romains, de Celui dont la charge était d'observer le vol et le chant des oiseaux, et la manière dont mangeaient les poulets sacrés, afin d'en tirer des présages. L'augure, étant consulté, répondit... La dignité d'augure était en grande considération parmi les Romains. L'augure public. Le collége des augures. Bâton d'augure.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Augure — Augure, ou haruspice, dans la religion romaine est un présage à venir, de bonnes ou moins bonnes nouvelles dans le futur. C est un message envoyé par les dieux qui doit être élucidé afin de déterminer une conduite à tenir pour satisfaire la… …   Wikipédia en Français

  • augure — 1. (ô gu r ) s. m. Terme d antiquité. Celui dont la charge était, chez les Romains, de tirer des présages du vol et du chant des oiseaux. •   César est désigné souverain des augures, VOLT. Catil. I, 1. HISTORIQUE    XIVe s. •   Augur, auguremens… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • augure — AUGURE. s. mas. Présage, signe par lequel on juge de l avenir. En parlant Des anciens Romains, il se prend principalement pour le présage qu ils tiroient de l observation des oiseaux. Parmi nous, il se dit De tout ce qui semble présager, indiquer …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • augure — AUGURE. s. m. Presage tiré de l observation faite sur le vol & le chant des oiseaux. Bon augure. mauvais augure. augure sinistre, funeste. prendre à bon augure, à mauvais augure. oiseau de mauvais augure. Il se dit aussi, de toutes sortes de… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • augure — / augure/ s.m. [dal lat. augur ŭris, affine ad augēre accrescere ]. 1. (stor.) [interprete del volere degli dèi, che si manifestava per mezzo di vari segni] ▶◀ aruspice, auspice. 2. (estens., lett.) [chi prevede cose future] ▶◀ chiaroveggente,… …   Enciclopedia Italiana

  • auguré — auguré, ée (ô gu ré, rée) part. passé. Les événements augurés par une sorte de divination …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • áugure — s. m. 1. Adivinho. 2. Sacerdote romano que tirava presságios do voo e canto das aves.   ‣ Etimologia: latim augur, uris …   Dicionário da Língua Portuguesa

  • augure — Augure, pour signe ou presage, Augurium …   Thresor de la langue françoyse

  • auguré — Auguré, [augur]ée. part …   Dictionnaire de l'Académie française

  • augure — 1. augure [ ogyr ] n. m. • 1355; lat. augur 1 ♦ Dans l Antiquité, Prêtre chargé d observer certains signes (éclairs et tonnerre; vol, nourriture et chant d oiseaux, etc.), afin d en tirer des présages. ⇒ aruspice, devin. 2 ♦ Mod. Personne qui… …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”