PRÉCIPITER
. v. a.
Jeter d'un lieu élevé dans un lieu fort bas, jeter dans un lieu profond. Précipiter un homme du haut des murailles dans le fossé. Les anciens Romains précipitaient certains criminels du haut de la roche Tarpéienne. Jéhu fit précipiter Jézabel par une fenêtre. Dieu précipita les anges rebelles dans les enfers.   Il s'emploie souvent avec le pronom personnel. Se précipiter d'une fenêtre dans la rue, d'un troisième étage dans la cour. Sapho se précipita dans la mer. Le cheval s'est précipité dans un abîme avec le cavalier qu'il portait. Ce fleuve, ce torrent se précipite avec grand bruit du haut des rochers.   Se précipiter sur quelqu'un, S'élancer sur lui. Il se précipita sur lui pour le frapper.   Ils se sont précipités dans les bras l'un de l'autre, Ils se sont embrassés avec empressement. On dit de même, Le peuple, la foule se précipitait au-devant de lui, Se portait au-devant de lui avec empressement, avec ardeur.

PRÉCIPITER, au figuré, signifie, Faire tomber dans un grand malheur, dans une grande disgrâce, dans un grand danger. Les vices l'ont précipité dans l'infortune. On l'a précipité dans un abîme de maux. La révolution qui le précipita du trône. La guerre a précipité cette nation dans de grands malheurs. On a précipité ce pays dans une guerre funeste.   Il s'emploie aussi, en ce sens, avec le pronom personnel. Il s'est précipité dans toutes sortes d'excès, de désordres. Il se précipite aveuglément dans le danger, dans les occasions périlleuses.

PRÉCIPITER, signifie aussi, figurément, Hâter, accélérer, rendre prompt et rapide. Ce musicien précipite le mouvement de ce morceau. Cet acteur précipite trop son débit. Dans la crainte d'être atteint, il précipitait ses pas. Cette rivière, resserrée entre ses bords, précipite son cours. L'ennemi a précipité sa retraite, sa fuite. Cette démarche a précipité sa perte, sa ruine, sa chute. Il a précipité son retour. Il faut précipiter le jugement de cette affaire. Laissons arriver le moment d'agir, ne le précipitons pas. Cet homme gâte toutes les affaires en les précipitant. Les gens sages ne précipitent rien.   Il s'emploie également, dans cette signification, avec le pronom personnel. Il s'est trop précipité dans cette affaire. Ne vous précipitez pas.

PRÉCIPITER, en termes de Chimie, Séparer, par un réactif, une matière solide d'une liquide où elle était dissoute, et la réunir au fond du vase. Le fer précipite le cuivre de sa dissolution dans les acides. On l'emploie quelquefois avec le pronom personnel. Du mercure qui se précipite. On dit aussi neutralement, Cette matière précipite en blanc, en noir, en vert, en jaune, etc., par tel réactif.

PRÉCIPITÉ, ÉE. participe, Précipité du haut en bas. Course précipitée. Marcher à pas précipités. Départ précipité. Mouvement précipité. Mercure précipité.

PRÉCIPITÉ, est aussi substantif, en termes de Chimie, et signifie, Une matière dissoute, séparée de son dissolvant par le moyen de quelque précipitant, et tombée au fond du vase. Un précipité de mercure. Le nitrate de baryte décèle la plus petite quantité d'acide sulfurique, dans un liquide, en y produisant tout à coup un précipité blanc. Précipité floconneux, cristallin, etc.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • précipiter — [ presipite ] v. tr. <conjug. : 1> • 1442 ; lat. præcipitare, de præceps, præcipitis « qui tombe la tête (caput) en avant (præ) » I ♦ 1 ♦ Jeter ou faire tomber d un lieu élevé dans un lieu bas ou profond. Les anciens Romains précipitaient… …   Encyclopédie Universelle

  • precipiter — Precipiter. v. a. Jetter d un lieu eslevé dans un lieu fort bas, jetter dans un lieu profond. Il ne se dit guere que des hommes, des animaux. Precipiter du haut des murailles dans le fossé. les anciens Romains precipitoient certains criminels du… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • precipiter — Precipiter, Praecipitare. Precipité, Praecipitatus. Jugemens precipitez, Iudicia praecipitia. B …   Thresor de la langue françoyse

  • précipiter — (pré si pi té) v. a. 1°   Jeter d un lieu élevé dans un lieu fort bas, dans un lieu profond. •   Il y eut des spectacles effroyables dans les royaumes de Juda et d Israël : Jézabel fut précipitée du haut d une tour par ordre de Jéhu, BOSSUET Hist …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • PRÉCIPITER — v. tr. Jeter, faire tomber d’un lieu élevé. Précipiter un homme du haut des murailles dans le fossé. Les anciens Romains précipitaient certains criminels du haut de la roche Tarpéienne. Se précipiter d’une fenêtre dans la rue, d’un troisième… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • précipiter — vt. , jeter, balancer, (dans un précipice) : parsipitâ (Saxel.002), préssipitâ (Albanais.001) ; shanpâ (001). E. : Bousculer, Presser. A1) se précipiter, se ruer, se presser, se mettre à courir, courir : se parsipitâ vp. (002), s préssipitâ (001) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Précipiter ses pas — ● Précipiter ses pas se hâter …   Encyclopédie Universelle

  • se précipiter — ● se précipiter verbe pronominal Tomber impétueusement d un lieu élevé, en parlant de cours d eau. Se jeter du haut de quelque chose : Elle s est précipitée du 10e étage. S élancer vivement, se porter en grande hâte : Se précipiter au secours d… …   Encyclopédie Universelle

  • ruer — [ rɥe ] v. <conjug. : 1> • 1138; bas lat. rutare, intensif de ruere « bousculer, pousser » I ♦ V. tr. 1 ♦ Vx Jeter, lancer avec force. 2 ♦ SE RUER v. pron. (XIIIe) Mod. Se jeter avec violence, impétuosité. ⇒ s élancer, foncer, se jeter, se… …   Encyclopédie Universelle

  • jeter — [ ʒ(ə)te ] v. tr. <conjug. : 4> • Xe; lat. pop. °jectare, class. jactare, fréquent. de jacere I ♦ Envoyer à quelque distance de soi, dans une direction déterminée ou non. 1 ♦ Lancer. Jeter une balle, une pierre. Jeter sa casquette en l air …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”