POURPRE
. s. m.
Rouge foncé qui tire sur le violet. Cette étoffe est d'un beau pourpre. Des tulipes panachées de pourpre et de blanc. Des oeillets tachetés de pourpre.   Le pourpre est une des couleurs du Blason ; il se marque, en gravure, par des traits diagonaux, allant de l'angle gauche du chef à l'angle droit de la base.

POURPRE, est aussi féminin, et se dit de Cette teinture précieuse qui se tirait autrefois d'un certain coquillage testacé, nommé Pourpre, dont elle a pris le nom. La pourpre de Tyr était la plus estimée. De la laine teinte en pourpre. Les anciens rois, les empereurs, les magistrats souverains s'habillaient autrefois d'étoffes teintes en pourpre.   Il se dit plus particulièrement de L'étoffe teinte en pourpre qui était en usage parmi les anciens. La pourpre était l'habillement des anciens rois. Porter la pourpre. Être vêtu de pourpre. Manteau de pourpre. Habit de pourpre.   Il se dit figurément de La dignité souveraine, dont elle était autrefois la marque. Respecter la pourpre des rois, la pourpre des empereurs. Être né dans la pourpre.   Il se dit aussi Des premières magistratures de l'ancienne Rome, et de La dignité des cardinaux. La pourpre romaine.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • POURPRE — Colorant sécrété par les pourpres, ou Murex , mollusques gastéropodes marins. Les propriétés du murex étaient connues depuis la moitié du POURPRE IIe millénaire à Ugarit, mais surtout à partir du Ier millénaire sur les côtes de Phénicie, où Tyr… …   Encyclopédie Universelle

  • pourpre — 1. (pour pr ) s. f. 1°   Matière colorante d un rouge foncé et éclatant fournie autrefois par un mollusque gastéropode, le murex brandaris, et remplacée aujourd hui par la cochenille. •   Les étoffes teintes en pourpre faisaient une des parties… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • pourpre — Pourpre, m. penac. Est une espece de couleur tirant à celle des fleurs qu on dit violettes, mais est plus obscure, et telle qu on la void és fleurs appelées pensées, Purpura. Duquel mot il vient par syncope de la voyele u. Et tous deux du mot… …   Thresor de la langue françoyse

  • pourpré — pourpré, ée 1. (pour pré, prée) adj. Qui est de couleur pourpre. •   Toutes les améthystes perdent leur couleur violette ou pourprée lorsqu on les expose à l action du feu, BUFF. Min. t. VI, p. 149. •   Le zéphyr se jouait dans leurs voiles… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • pourpré — Pourpré, [pourpr]ée. adj. De couleur de pourpre. Du rouge pourpré. des tulipes d un rouge pourpré …   Dictionnaire de l'Académie française

  • pourpre — POURPRE: Mot plus noble que rouge …   Dictionnaire des idées reçues

  • pourpré — Pourpré, Purpureus …   Thresor de la langue françoyse

  • Pourpre — Pour les articles homonymes, voir Pourpre (homonymie). Pourpre   Composantes RVB (r, v, b) …   Wikipédia en Français

  • pourpre — I. POURPRE. s. m. Couleur, sorte de rouge foncé qui tire sur le violet. Le pourpre est une des couleurs de l arc en ciel. cette estoffe là est d un beau pourpre. des tulipes pennachées de pourpre & de blanc. des oeillets blancs tachetez de… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • POURPRE — n. f. Teinture d’un rouge foncé, que les anciens tiraient d’un coquillage testacé nommé Pourpre, dont elle a pris le nom. La pourpre de Tyr était la plus estimée. De la laine teinte en pourpre. Les anciens rois, les empereurs, les magistrats… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”