POUR
. Préposition
qui sert à marquer Le motif, ou la cause finale, ou la destination. Dieu donne à l'homme pour soutiens l'espérance et la résignation. Cet homme fait de l'exercice pour sa santé. Il est arrivé du vin pour votre provision. Ces chevaux sont pour l'écurie du roi. Tronc pour l'église, pour les malades. Cette lettre n'est pas pour lui. Ces gens-là semblent faits, sont faits l'un pour l'autre. Cet homme n'est pas fait pour le métier de la guerre. Un cheval bon pour le cabriolet.

POUR, signifie aussi, En considération de, à cause de. Il fera cela pour vous. Faites cela pour Dieu, pour l'amour de Dieu. Il ne fera cela ni pour or, ni pour argent. Je ne ferais pas cela pour un empire. Il se fâche pour rien. Ce n'est pas pour cela que je pleure. Il a été puni pour une légère faute. Il a fait cela pour raison, pour de bonnes raisons. Il est estimé pour ses bonnes qualités.

Fam., Et pour cause, se dit, sans rien ajouter, Quand on ne veut pas exprimer la raison qu'on a de dire ou de ne pas dire, de faire ou de ne pas faire quelque chose. Je n'en dis pas davantage, et pour cause.

Fam. et par manière de prière, Pour Dieu, Pour l'amour de Dieu, au nom de Dieu. Pour Dieu, laissez-nous en paix.

POUR, signifie aussi, Moyennant un certain prix, en échange de. J'ai donné mon argenterie pour un diamant. Il a donné son cheval pour mille francs. Je laisserai ce meuble pour tel prix. Faire troc pour troc. Les meubles se donnaient pour rien à cette vente.

POUR, signifie aussi, Eu égard à, par rapport à. Cet habit est bien chaud pour la saison. Ces melons, ces muscats sont bons pour ce pays-ci, pour des melons, pour des muscats de ce pays-ci. La porte est bien étroite pour une pareille maison. Sa dépense est peu considérable pour son revenu. Son train est mesquin pour un ambassadeur. Vous êtes bien savant pour moi. Il est bien grand pour son âge. Voilà une grande faiblesse pour un philosophe. Ce qui est bon pour vous ne serait pas bon pour moi. Cela ne vaut rien pour votre estomac. Voilà une mauvaise affaire pour un homme accoutumé à en faire de si bonnes. Ce cheval a peu de corps pour un cheval de carrosse.

POUR, précédé des mots Assez et Trop, s'emploie dans les phrases qui expriment la suffisance ou l'excès. Y en a-t-il assez pour tout le monde ? Cela est assez bon pour lui. C'est assez pour aujourd'hui. Ce couvercle est assez grand pour le vase. Cet habit est trop petit pour ma taille. Il a trop vécu pour sa gloire. Quelquefois on peut supprimer l'adverbe Assez. Il y en aura pour tout le monde.   Il s'emploie aussi dans les mêmes phrases, suivi d'un verbe à l'infinitif. Il est assez jeune pour s'instruire. Je suis assez votre ami pour ne pas vous flatter. Il est trop franc pour vous tromper. Vous êtes trop faible pour monter à cheval. Ce lièvre est trop dur pour être rôti. Voyez plus bas un emploi semblable, avec le subjonctif.

POUR, signifie aussi, En la place de, au lieu de. Il répondit pour un tel à la sommation. Il monte la garde pour son frère. Il a pour lit une planche. Jouez pour moi. J'irai là pour vous. Je lirai pour vous. Ce mot s'emploie souvent pour tel autre.

POUR, signifie aussi, Comme, de même que, en qualité de. Ils l'ont laissé pour mort sur la place. Tenez-moi pour un méchant homme, si... Pour qui me prenez-vous ? Prendre quelqu'un pour commis, pour domestique. Il l'a prise pour femme. On m'a pris pour dupe. Je tiens pour certain. J'ai pour principe. Tenez-moi pour présent. Tenez cela pour assuré. Je me le tiens pour dit. Comptez cela pour fait. Je le tiens pour bon. Je l'ai payé pour bon. Je compte son témoignage pour dix autres. Compter une chose pour beaucoup, pour peu, pour rien.   Être pour beaucoup, pour peu dans quelque chose, n'y être pour rien, Y avoir beaucoup de part, peu de part, n'y en avoir point du tout. Il n'est pas pour peu dans cette affaire. Je suis pour beaucoup dans la résolution qu'il a prise. Qu'on dise de sa conduite ce qu'on voudra, je n'y suis pour rien.

POUR, signifie aussi, Au nom de, en faveur de, pour la défense de. Commandant pour le roi dans telle province. Travailler pour l'intérêt de ses clients. Ce que je dis est autant pour vous que pour moi. Je lui parlerai pour vous. Je tiens pour vous contre lui. Ce prince s'est déclaré pour l'Autriche. Tel juge est pour vous. Tous les honnêtes gens sont pour vous. Plaidoyer pour un tel. Plaider pour un tel contre un tel. Combattre, mourir pour la patrie.

POUR, signifie aussi, Envers, à l'égard de. La tendresse d'une mère pour ses enfants. Son amour pour la patrie. Mon affection, mon attachement pour vous. Il est un peu refroidi pour moi. J'ai du respect pour sa mémoire. Mes sentiments pour vous ne sont pas douteux.   Il signifie quelquefois, Contre. La haine, l'aversion qu'il a pour lui. Ce remède est bon pour la fièvre.

POUR, sert aussi à marquer Le rapport entre une chose qui affecte en bien ou en mal, et la personne qui en est ou qui en doit être affectée. C'est une grande perte pour vous. C'est un grand bonheur pour moi. C'est une nouvelle agréable pour lui. C'est pour eux une grande consolation, un grand avantage. Cela est heureux, malheureux pour votre ami. Il y aurait du déshonneur pour vous. Il y aura beaucoup de gloire pour lui.  POUR, précédé et suivi du même mot, marque :  1° Comparaison. Mourir pour mourir, il vaut mieux que ce soit en faisant son devoir. Ennui pour ennui, je préfère celui qui me profite. Danger pour danger, il faut choisir celui qui promet de la gloire.  2° Action réciproque. Rendre amour pour amour. La loi du talion, chez les Juifs, consistait à recevoir fracture pour fracture, à perdre oeil pour oeil, dent pour dent, etc.   3° Correspondance exacte entre deux choses. Traduire mot pour mot. Il mourut deux ans après, jour pour jour.

POUR, joint à une expression qui marque le temps, signifie, Pendant. L'histoire est longue, il y en aurait pour deux heures. Il a du linge et des habits pour cent ans. Il y en a pour un siècle avant que ce monument soit achevé. Il en tient pour la vie. Je suis votre ami pour la vie. Je n'en ai que pour un moment.   Il sert aussi quelquefois à indiquer L'époque à laquelle une chose s'est faite ou se fera. Son bal était pour hier, est pour aujourd'hui. Ce sera pour demain, pour après-demain.

POUR, au commencement d'une phrase, signifie quelquefois, Quant à. Pour moi, je n'en ferai jamais rien. Pour lui, je n'en réponds pas. Pour ce qui est de moi, soyez sans inquiétude. Pour ce qui est de vous, je suis certain que vous réussirez. Pour cela, pour ce qui est de cela, je le veux bien. Pour son affaire, pour ce qui est de son affaire, j'en aurai soin.

POUR, joint avec l'infinitif des verbes, signifie souvent, Afin de, en vue de, dans le dessein de. J'ai fait tout mon possible pour gagner son amitié. Je manque de termes pour exprimer ce que je sens. J'avais dit cela pour rire, et non pour vous fâcher. Les notaires ont délivré cet acte pour lui valoir ce que de raison. Pour ne vous rien déguiser. Pour ainsi dire. Pour vous parler net. Pour vous parler franc. Pour dire le vrai. Semer pour recueillir. Je suis venu pour le complimenter. On l'a envoyé pour traiter de l'échange des prisonniers. On le cherche pour le mettre en prison. Je me tais pour ne pas vous fatiguer.   Il signifie aussi, Quoique, bien que. Il est bien ignorant pour avoir étudié si longtemps. Il est bien grand pour être si jeune. Pour être fêté partout, il n'en est pas plus fier.   Il signifie encore, De quoi. Il y a ici pour contenter tous les goûts. Faire une si longue traite, c'est pour en mourir. Qu'allez-vous faire là ? il y en a pour périr d'ennui.

POUR, joint avec le passé de l'infinitif des verbes, signifie quelquefois, À cause que. Il a été chassé pour avoir trop parlé. Il est malade pour avoir trop mangé, pour s'être livré à des excès.

POUR, suivi de Que, se construit avec le subjonctif, et signifie, Afin que. Je suis venu vous voir pour que nous parlions de nos affaires. Je désire que vous partiez promptement, pour que vous reveniez plus tôt. Pour que cet homme devînt sage, il faudrait ...

POUR, suivi de Que, s'emploie dans certaines phrases avec les adverbes Assez et Trop. Vous m'avez rendu trop de services, pour que je puisse jamais douter de votre amitié. Il m'a négligé trop longtemps, pour que j'espère rien de lui. Il est assez de mes amis, pour que je puisse compter sur lui en cette occasion.

POUR, suivi de Que, a aussi le sens de Quelque, adverbe. Pour grands que vous soyez. Il faut éviter de se faire un ennemi, pour petit qu'il soit. Pour bon que soit ce remède, il ne faut pas en abuser. Dans ce sens, il a vieilli.

POUR, est quelquefois substantif. Il y a du pour et du contre dans cette affaire. Soutenir le pour et le contre.

POUR, s'emploie avec beaucoup de verbes, et leur fait prendre des significations très-variées, qui sont des idiotismes. Prendre un homme pour un autre. Passer pour honnête homme. Etc. Voyez PRENDRE,PASSER, ETC.

POUR PEU QUE. loc. conjonctive, Si peu que. Pour peu que vous lui en parliez, pour peu que vous en preniez soin, l'affaire réussira. Pour peu qu'on me fasse de difficultés, j'abandonnerai l'entreprise.

POUR LORS. loc. adv.Alors. Vous dites que cela arrivera ; pour lors nous verrons ce qu'il y aura à faire.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Pour — Pour, v. t. [imp. & p. p. {Poured}; p. pr. & vb. n. {Pouring}.] [OE. pouren, of uncertain origin; cf. W. bwrw to cast, throw, shed, bwrw gwlaw to rain.] 1. To cause to flow in a stream, as a liquid or anything flowing like a liquid, either out of …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Pour — Pour, v. i. To flow, pass, or issue in a stream, or as a stream; to fall continuously and abundantly; as, the rain pours; the people poured out of the theater. [1913 Webster] In the rude throng pour on with furious pace. Gay. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Pour — Pour, n. A stream, or something like a stream; a flood. [Colloq.] A pour of rain. Miss Ferrier. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Pour — Pour, a. Poor. [Obs.] Chaucer. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Pour — Pour, v. i. To pore. [Obs.] Chaucer. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • pour — See: IT NEVER RAINS BUT IT POURS …   Dictionary of American idioms

  • pour — See: IT NEVER RAINS BUT IT POURS …   Dictionary of American idioms

  • pour — I. verb Etymology: Middle English Date: 14th century transitive verb 1. a. to cause to flow in a stream b. to dispense from a container < poured drinks for everyone > 2. to supply or produce freely or copiously < …   New Collegiate Dictionary

  • POUR — n. m. Nom des poèmes sacrés qui contiennent tout le corps de la théologie des Hindous. Les dix huit pouranas …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Pour le Mérite — The Pour le Mérite, known informally as the Blue Max (German: Blauer Max),[1] was the Kingdom of Prussia s highest military order for German soldiers until the end of World War I. The award wa …   Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”