POINT
. s. m.
Piqûre qui se fait dans de l'étoffe avec une aiguille enfilée de soie, de laine, de fil, etc. Il n'y a qu'un point ou deux à faire pour recoudre cela. Faire un point d'aiguille. Faire un point à une chemise qui est décousue.   Il se dit aussi de Certains ouvrages de broderie ou de tapisserie à l'aiguille, qu'on distingue par des noms différents, selon la manière dont ils sont faits, selon le pays d'où la mode en a été apportée, et souvent d'après le caprice des ouvriers et ouvrières. Ouvrage de point. Point de croix de chevalier. Point de chaînette. Point à carreaux. Point allongé, riche, brillant, carré, etc. Point à la turque. Point d'Angleterre, de Hongrie, etc. Des chaises de point d'Angleterre. Une bergère de point de Hongrie.   Gros point, Sorte de point de tapisserie où l'aiguille prend deux fils du canevas ; à la différence du Petit point, Celui où elle n'en prend qu'un.  Le point de cette tapisserie est beau, n'est pas beau, Le travail en est beau, ou ne l'est pas.

POINT, se dit encore d'Une sorte de dentelle de fil, faite à l'aiguille, qui prend diverses dénominations, selon les lieux où se font les différentes espèces de cette dentelle, la manière dont elles sont faites, ou les personnes qui les ont mises en vogue. Point de Gênes. Point de Venise. Point d'Espagne. Point d'Angleterre. Point de France. Point d'Alençon. Point d'Argentan. Point coupé. Point à la reine. Travailler en point de France. Ouvrière en point. Raccommoder des points. Blanchir des points. Un jabot, des manchettes de point. On porte le point en hiver.

POINT, en Géométrie, signifie, La plus petite portion d'étendue qu'il soit possible de concevoir, ou plutôt Ce que l'on conçoit comme n'ayant aucune étendue. Les mathématiciens disent que la ligne n'est considérée que comme la trace d'un point en mouvement. Le point mathématique est l'extrémité de la ligne.

POINT, se dit aussi, dans le style didactique, et même dans le langage ordinaire, d'Un endroit fixe et déterminé. Point milieu. Point central. Point d'équilibre. Le point d'appui d'une poutre, d'un linteau. Point fixe. Point de contact. Point de départ. Indiquer à plusieurs personnes un point de réunion. Tous les efforts de l'ennemi se dirigèrent vers ce point. On dit aussi : De tous les points de l'horizon. Sur divers points. Etc.   Point de section ou d'intersection, L'endroit où deux lignes, deux plans se coupent.  En termes d'Astron., Points équinoxiaux, Les deux points où le grand cercle de l'écliptique coupe le grand cercle de l'équateur ; Points solsticiaux, Les deux points de l'écliptique les plus distants du plan de l'équateur ; Point de la plus grande et de la plus petite distance, Les apsides ; Point culminant, Le point de l'écliptique situé dans le méridien ; Points cardinaux, Le septentrion, le midi, l'orient et l'occident ; et, Points verticaux, Le point du ciel appelé zénith, qui est directement au-dessus de notre tête ; et le point appelé nadir, qui est directement au-dessous de nos pieds.  Point culminant, se dit aussi quelquefois, surtout dans les Sciences physiques, de La partie la plus élevée de certaines choses. Le point culminant d'une chaîne de montagnes.   En termes d'Optique, Point de concours, Celui où les rayons convergents se rencontrent ; Point d'incidence, Le point où tombe un rayon sur la surface d'un miroir ou d'un autre corps ; Point de dispersion, Le point où les rayons commencent à être divergents ; Point de réfraction, Celui où un rayon se rompt sur la surface d'un verre ou sur toute autre surface réfringente ; Point de réflexion, Le point d'où un rayon est réfléchi par la surface d'un miroir ou de tout autre corps ; et, Point radieux, Celui qui renvoie les rayons, d'où partent les rayons.  En termes d'Hydraulique, Point de partage, Point, entre deux vallées, assez haut pour que les eaux qui s'y rendent puissent couler indifféremment dans l'une ou dans l'autre ; et, lorsqu'il s'agit d'un canal ou des branches d'un canal, Le point où l'on place le réservoir supérieur qui doit les alimenter.  En termes de Mécanique, Point d'appui, Point fixe sur lequel les diverses parties d'une machine s'appuient en exécutant leurs mouvements.  Point de vue, Le point sur lequel la vue se dirige et s'arrête dans un certain éloignement. Il se dit également, en termes de Perspective, Du point que le peintre ou le dessinateur choisit pour mettre les objets en perspective, et vers lequel il dirige tous les rayons qui sont censés partir de l'oeil du spectateur. Point de vue bien choisi. Bon point de vue. Déterminer, placer le point de vue. Il se dit aussi Du lieu où il faut se placer pour bien voir un objet ; du lieu où l'objet doit être mis pour être bien vu. Vous n'êtes pas là dans le point de vue. Ce tableau n'est pas dans son point de vue. Il s'emploie quelquefois figurément, surtout dans la première acception. Il a considéré la question sous un point de vue nouveau. Il a présenté l'affaire sous un autre point de vue.   Point de vue, signifie encore, Un objet ou un assemblage d'objets qui frappe, qui invite à le regarder. Beau point de vue. Point de vue lointain. Cela coupe le point de vue. De cette hauteur, on découvre un magnifique point de vue. Dans cette campagne, les points de vue sont très-variés.   Mettre une lunette d'approche à son point de vue, à son point, Allonger ou raccourcir le tube, de manière qu'il y ait, entre le verre objectif et l'oculaire, la juste distance pour voir distinctement l'objet vers lequel on dirige la lunette. On dit aussi, La lunette est à son point. On dit de même, en parlant Des lunettes à lire, Elles sont, elles ne sont pas à mon point, La distance à laquelle elles font converger les rayons lumineux convient ou ne convient pas à ma vue.  En termes d'Anat., Points ciliaires, Petits trous qu'on observe dans la face interne des paupières, et qui ne sont que les orifices des petits conduits excrétoires des glandes ciliaires. Points lacrymaux, Les orifices des petits conduits qui vont aboutir au sac lacrymal.

POINT, se dit aussi d'Une petite marque ronde qui se fait sur le papier avec la plume et l'encre, avec un crayon, etc., et qu'on emploie à différents usages dans l'écriture. On termine par un point toute phrase finale, ainsi que toute proposition dont le sens est entièrement indépendant de celle qui la suit. Le tréma consiste en deux points placés horizontalement au-dessus d'une voyelle, comme dans Saül, Isaïe. Plusieurs points après un mot indiquent suppression, interruption, lacune, etc. L'usage veut que l'on mette des points sur les i.  Deux points ( :), Point et virgule ( ;), Signes qu'on met à la fin d'une proposition dont le sens grammatical est complet, mais qui a une liaison logique et nécessaire avec la suivante. Les deux points s'emploient surtout à la fin des phrases qui sont immédiatement suivies de ce qui sert à les éclaircir. En termes d'Imprimerie, on dit plus ordinairement, Le deux-points, un deux-points.   Point interrogant ou d'interrogation ( ?), Signe qu'on met après une interrogation, une demande. Point admiratif ou d'admiration, d'exclamation ( !), Signe qu'on met à la fin des phrases qui expriment l'admiration, ou qui contiennent une exclamation.  En Imprim., Points conducteurs, ou Points carrés, Points qui servent à prolonger une ligne, de manière à mettre en rapport, à faire correspondre des parties qu'une disposition méthodique ou symétrique oblige à séparer. On fait souvent usage de points conducteurs dans les tables, dans les index.

Prov. et fig., Il n'est bon qu'à mettre les points sur les i, se dit D'un homme qui ne s'applique dans les ouvrages d'esprit qu'à des minuties Il se dit aussi De ceux qui n'ont qu'une exactitude minutieuse et inutile.

Prov. et fig., Il faut avec cet homme mettre les points sur les i, Il faut être avec lui d'une exactitude scrupuleuse ; et, dans un autre sens, Il faut prendre avec lui les plus grandes précautions.  Points voyelles, ou absolument, Points, Certains caractères qui servent à marquer les voyelles dans quelques langues orientales.  Ne paraître que comme un point, se dit De ce qui est ou de ce qui paraît extrêmement petit, et que l'on aperçoit à peine. Le ballon était si haut, qu'il ne paraissait plus que comme un point.   En termes de Marine, Le point d'un bâtiment, La latitude et la longitude du lieu où il se trouve en mer, à l'heure de midi. Faire son point, Déterminer le point du bâtiment.

POINT, en termes de Musique, Point que l'on met après une note, et qui sert à la faire valoir une moitié en sus de sa valeur naturelle. Une blanche suivie d'un point vaut trois noires.   Point d'orgue, Trait que la partie chantante exécute ad libitum, et pendant lequel l'accompagnement est suspendu.

POINT, aux Jeux de cartes, se dit Du nombre qu'on attribue à chaque carte, et qui varie dans différents jeux. L'as, au piquet, vaut onze points ; les figures valent dix points ; et les autres cartes valent le nombre de points qu'elles marquent.   Il se dit aussi, au Piquet et à quelques autres Jeux, Du nombre de points que composent ensemble plusieurs cartes de même couleur. Son point est meilleur que le vôtre. Accusez votre point. Le point se compte avant toute chose, excepté cartes blanches. Avoir le point, Avoir en cartes d'une même couleur un plus grand nombre de points que son adversaire.  Il se dit encore, dans la plupart des Jeux, Du nombre que l'on marque à chaque coup du jeu, et de celui dont on est convenu pour le gain de la partie. Il ne me faut plus qu'un point pour gagner la partie. Combien avez-vous de points ? Il a dix points sur la partie. Jouer en trente points, en cent points. Au trictrac, il faut gagner douze points pour marquer un trou. Il a fait dix points de suite.   Donner tant de points à quelqu'un, Supposer, en commençant la partie, qu'il a déjà gagné ce nombre de points. Il n'est pas très-fort au billard : je lui donne six points, et je le gagne.

Prov. et fig., Pour un point, faute d'un point, Martin perdit son âne, Peu de chose fait quelquefois manquer une affaire. La même phrase se dit aussi dans les jeux, lorsque, faute d'un point, on perd la partie.

POINT, se dit aussi, dans les Colléges, dans les Écoles, de Certaines marques qui servent à noter la bonne ou la mauvaise conduite des écoliers, et à évaluer les fautes qu'ils font dans leurs devoirs. Il a eu tant de bons points cette semaine. On lui a marqué, on lui a donné tant de mauvais points pour avoir manqué d'obéissance. Sa tranquillité en classe lui a valu tant de bons points cette semaine. On marque tant de points pour un solécisme, tant pour un barbarisme.

POINT, se dit aussi Des petits trous qu'on fait à des étrivières, à des courroies, à des soupentes de carrosse, etc., pour y passer l'ardillon. Allonger, raccourcir des étrivières, d'un point, de deux points.

POINT, se dit encore de Certaines marques faites d'espace en espace sur une espèce de règle dont les cordonniers se servent pour prendre la mesure d'un soulier, et les chapeliers celle d'un chapeau. Chausser à huit points, à dix points. Ils chaussent tous deux à même point. L'entrée de ce chapeau est de six points.

Fig. et pop., Ces deux personnes ne chaussent pas à même point, ou, Elles chaussent à même point, Ces deux personnes ne se conviennent pas, ou se conviennent, par leurs caractères, leurs habitudes, etc.

Fig. et fam., Faire venir quelqu'un à son point, L'obliger, l'engager adroitement à faire ce qu'on veut, le faire condescendre à ce qu'on souhaite.

POINT, se dit aussi de La douzième partie d'une ligne.  Il se dit également, en Typographie, d'Une mesure qui vaut deux points ou un sixième de ligne, et qui sert principalement à régler ou à déterminer la force de corps des caractères. Point typographique. La nonpareille a six points typographiques. Ce caractère est fondu sur un corps de quatre points, de cinq points, etc.   Lettre de deux points, Grande lettre en forme de capitale, qu'on place au commencement d'un ouvrage ou de chacune de ses principales divisions, et qui a une force de corps double de celle du caractère qu'elle accompagne. Le mot commencé par une lettre de deux points se continue en petites capitales.

POINT, se dit, figurément, Des parties qui forment la division de certains discours, de certains ouvrages, et particulièrement des sermons. Son sermon était divisé en trois points. Le premier point d'un sermon, d'un discours, d'une dissertation, d'une méditation. Passer au second point, au troisième point.   Il se dit aussi d'Une question, d'une difficulté particulière en quelque genre de connaissance que ce soit. Discuter, approfondir un point de théologie, de morale. Éclaircir un point de chronologie, d'histoire. Ils sont d'accord sur ce point. J'insiste sur ce point. On l'a réfuté victorieusement sur tous les points. Point de droit. Point de fait.   Il se dit également de Ce qu'il y a de principal, d'important dans une affaire, dans une question, dans une difficulté. C'est là le point de l'affaire. Vous ne touchez pas le point de la question. Il faut venir au point. Le point de la difficulté. Point capital. Un point décisif. Voilà le point. Vous touchez là un grand point. C'est un grand point que d'avoir obtenu le sursis. Le point essentiel d'une affaire. Le point important. Un point délicat.   Point d'honneur, Ce qu'on regarde comme touchant à l'honneur, comme intéressant l'honneur. Il est trop délicat sur le point d'honneur. Il s'est fait sur cela un point d'honneur. Il s'en fait un point d'honneur. Différends, disputes sur le point d'honneur. Les maréchaux de France étaient juges du point d'honneur.   Prendre tout au point d'honneur, Étendre trop loin sa délicatesse sur le point d'honneur.

POINT, signifie encore, État, situation. Il est toujours au même point. Je l'ai retrouvé au même point où je l'avais laissé. L'affaire en est à ce point. Mon ouvrage en est resté, en est demeuré au même point. Il n'est pas en bon point. Il est en mauvais point. Ses affaires sont en mauvais point.

Fam., Mal en point, En mauvais état. Il est mal en point. Ses affaires sont mal en point. On écrit aussi, Mal-en-point. Il a vieilli.

POINT, signifie aussi, Degré, période. Le raisin est à son point de maturité, est au point de maturité convenable. Sa réputation est arrivée à un tel point, qu'elle ne peut plus s'accroître. On peut railler, mais jusqu'à un certain point. Il se chagrine de tout à un point que vous ne sauriez concevoir. Il en est affligé à un tel point, qu'il en perd la raison. Il est au plus haut point de sa gloire. Cette science a été portée à un très-haut point de perfection. Son insolence est arrivée, est parvenue au dernier point, au plus haut point. Il a poussé les enchères de cette maison au plus haut point où elles pouvaient aller. Il est malheureux au point de n'avoir pas de quoi manger. Il m'a excédé au point que je l'ai renvoyé. J'ignore jusqu'à quel point il est permis d'avoir confiance en lui.

POINT, signifie aussi, Instant, moment, temps précis dans lequel on fait quelque chose. J'arrivai sur le point qu'ils allaient partir. Sur le point de mourir, il déclara ...  Point du jour, Le moment où le jour commence à poindre. Dès le point du jour. Se lever au point du jour, avant le petit point du jour.

POINT, se dit en outre d'Une douleur piquante qui se fait sentir en divers endroits du corps, et particulièrement au côté. Il a un point au côté, un point de côté qui lui ôte la respiration, la liberté de respirer. Avoir un point au dos, à l'épaule.

DE POINT EN POINT. loc. adv.Exactement, sans rien omettre. Il m'a tout raconté de point en point. Il a exécuté de point en point tout ce qu'on lui avait ordonné.

DE TOUT POINT, EN TOUT POINT. loc. adverbiales, Totalement, entièrement, parfaitement. C'est un homme accompli de tout point. Cet ouvrage est mauvais de tout point, en tout point. En tout point conforme à ...  Équiper un homme de tout point, L'équiper de tout ce qui lui est nécessaire.

Prov. et fig., Accommoder, équiper quelqu'un de tout point, Le traiter fort mal, ou de fait, ou de paroles. Il est tombé entre les mains de gens qui l'ont accommodé de tout point. Envoyez-le-moi, je l'équiperai, je l'accommoderai de tout point.

AU DERNIER POINT. loc. adv.Extrêmement, excessivement. Il est brave, insolent, heureux, malheureux au dernier point.  À POINT. loc. adv.À propos. Vous venez à point, nous avons besoin de vous. Vous arrivez à point, fort à point.   Cela lui vient à point, bien à point, se dit D'un avantage qui arrive à quelqu'un qui en avait extrêmement besoin. Il était ruiné, il a recueilli une grande succession ; cela lui est venu bien à point.

Prov., Tout vient à point à qui peut attendre, Avec du temps et de la patience, on vient à bout de tout.  De la viande cuite à point, De la viande cuite comme il faut, ni trop, ni trop peu. À POINT NOMMÉ. loc. adv.Au temps précis, au moment déterminé. Le secours arriva à point nommé. Venir à point nommé, Venir très à propos. Nous avions un très-grand besoin de vous, vous êtes venu à point nommé.

Prov. et pop., À son point et aisément, À sa commodité, à son aise, à son loisir. Vous ferez cela à votre point et aisément, prenez autant de temps que vous voudrez.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • point — 1. (poin ; le t se lie : un poin t important ; au pluriel, l s se lie : des points z importants) s. m. 1°   Douleur qui point, qui pique. 2°   Piqûre que l on fait dans l étoffe avec une aiguille enfilée d un fil. 3°   Nom donné à certains… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Point — Point, n. [F. point, and probably also pointe, L. punctum, puncta, fr. pungere, punctum, to prick. See {Pungent}, and cf. {Puncto}, {Puncture}.] 1. That which pricks or pierces; the sharp end of anything, esp. the sharp end of a piercing… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Point — may refer to the following: Contents 1 Business and finance 2 Engineering 3 Entertainment …   Wikipedia

  • point — [point] n. [OFr, dot, prick < L punctum, dot, neut. of punctus, pp. of pungere, to prick (< IE base * peuĝ , *peuk̑, to prick, jab > Ger fichte, spruce tree, L pugil, boxer, pugnus, fist); also < OFr pointe, sharp end < ML puncta… …   English World dictionary

  • Point — hat verschiedene Urspünge: Inhaltsverzeichnis 1 Bedeutung im Deutschen 2 Verwendung in Begriffen französischen und englischen Ursprungs 3 Einzelnachweise 4 Si …   Deutsch Wikipedia

  • point — n 1: a particular detail, proposition, or issue of law; specif: point of error 2: any of various incremental units used in measuring, fixing, or calculating something: as a: a unit used in calculating a sentence by various factors (as aggravating …   Law dictionary

  • point — ► NOUN 1) the tapered, sharp end of a tool, weapon, or other object. 2) a particular spot, place, or moment. 3) an item, detail, or idea in a discussion, text, etc. 4) (the point) the most significant or relevant factor or element. 5) advantage… …   English terms dictionary

  • point — Point, ou Poinct, Sermoni vernaculo additur ad maiorem negationis expressionem. Je n iray point, id est, Non ibo, quasi dicas, Ne punctum quidem progrediar vt eam illo. Il n y est poinct, id est, Non est illic, quasi illius ne punctum quidem ibi… …   Thresor de la langue françoyse

  • Point — (point), v. t. [imp. & p. p. {Pointed}; p. pr. & vb. n. {Pointing}.] [Cf. F. pointer. See {Point}, n.] 1. To give a point to; to sharpen; to cut, forge, grind, or file to an acute end; as, to point a dart, or a pencil. Used also figuratively; as …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Point — 〈[ poɛ̃:] m. 6〉 1. 〈Kart.〉 Stich 2. 〈Würfelspiel〉 Auge [frz., „Punkt“ <lat. punctum, „Punkt, Stich“] * * * Point [po̯ɛ̃: ], der; s, s [frz. point < lat. punctum, ↑ Punkt]: 1. a) …   Universal-Lexikon

  • point — [n1] speck bit, count, dot, fleck, flyspeck, full stop, iota, mark, minim, mite, mote, notch, particle, period, scrap, stop, tittle, trace; concepts 79,831 point [n2] specific location locality, locus, place, position, site, situation, spot,… …   New thesaurus

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”