PLAINDRE
. v. a.
Être touché des maux des autres, ressentir de la pitié ; Témoigner la compassion qu'on éprouve pour les peines d'autrui. Plaindre les malheureux. Je vous plains extrêmement. Je plains sa famille. Tout le monde vous plaint. Je plains votre malheur, votre disgrâce. C'est un homme qui mérite qu'on le plaigne. Il est fort à plaindre, bien à plaindre. Je vous plains dans le fond du coeur. Il n'est pas trop à plaindre. Personne ne le plaint. Je vous plains de la perte que vous avez faite.

PLAINDRE, signifie aussi, Employer, donner avec répugnance, à regret, d'une manière insuffisante. Il ne faut point plaindre sa peine pour ses amis. Quand il est question de servir ses amis, c'est un homme paresseux et qui plaint ses pas. Il ne plaint ni son temps ni ses soins, quand il s'agit d'obliger. Il plaint le pain à ses gens, il plaint le pain que ses gens mangent. Il plaint l'avoine à ses chevaux. Il plaint jusqu'aux habits qu'il donne à ses enfants.   Se plaindre une chose, S'en passer par avarice. Cet homme se plaint toutes choses. Cette femme s'est plaint toute sa vie le boire et le manger. Ils se sont toujours plaint les choses dont ils avaient le plus de besoin.   Ne point plaindre l'argent, la dépense, Aimer à dépenser, dépenser volontiers.

PLAINDRE, avec le pronom personnel, signifie, Se lamenter. Il est malaisé de ne pas se plaindre quand on souffre. Il a souffert de grandes douleurs sans se plaindre. Il a tout le corps si douloureux, qu'il se plaint dès qu'on le touche. Il se plaint comme une femme. Il se plaint pour la moindre chose, pour peu de chose. Il aime à se plaindre et à être plaint. Il se plaint sans sujet. Il se plaint toujours. Se plaindre de sa misère, de sa pauvreté.   Il signifie aussi, Témoigner son mécontentement de quelque chose, du mécontentement contre quelqu'un. Il se plaint fort de vous et de la mauvaise réception que vous lui avez faite. Il prétendait avoir sujet de se plaindre de la cour. Quel sujet avez-vous de vous en plaindre ? C'est lui-même qui s'est attiré ce malheur, il ne doit se plaindre de personne. Tout le monde croit être en droit de se plaindre de la fortune. Elle s'est plainte de votre conduite. Nous nous sommes plaints de vos procédés. Je me plains à vous de vous-même. J'ai fort à me plaindre de vous. Tout le monde se plaint de lui. Il se plaint de ce qu'on le calomnie. Il se plaint qu'on l'ait calomnié. Il s'est venu plaindre à moi de vos procédés.   Il signifie, en termes de Palais et de Police, Rendre plainte. Se plaindre en justice. Il est allé se plaindre au commissaire.

PLAINT, AINTE. participe

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • plaindre — [ plɛ̃dr ] v. tr. <conjug. : 52> • 1050; lat. plangere I ♦ 1 ♦ Considérer (qqn) avec un sentiment de pitié, de compassion; témoigner de la compassion à (qqn). ⇒ s apitoyer, compatir . « Plains moi !... sinon, je te maudis ! » (Baudelaire).… …   Encyclopédie Universelle

  • plaindre — vient de Plangere, par mutation de g en d. Se plaindre ou complaindre, Queri, Conqueri. Plaindre et pleurer les maux de ceste vie, Vitam deplorare. Plaindre quelque chose en pleurant, Deflere. Se plaindre d aucun et le blasmer de quelque mal qu… …   Thresor de la langue françoyse

  • plaindre — (plin dr ), je plains, tu plains, il plaint, nous plaignons, vous plaignez, ils plaignent ; je plaignais, nous plaignions ; je plaignis ; je plaindrai ; je plaindrais ; plains, qu il plaigne, plaignons ; que je plaigne, que nous plaignions ; que… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • plaindre — I. PLAINDRE. v. a. Avoir pitié, avoir compassion des maux d autruy, en estre fasché, en estre touché. Je vous plains extrémement. je plains sa famille. tout le monde vous plaint. je plains vostre malheur, vostre disgrace. c est un homme qui… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • plaindre — vi. , gémir, pousser des gémissements ; vt. , s apitoyer sur le sort de qq., témoigner de la compassion : plêdre (Montagny Bozel.026), PLyINDRE (Annecy.003, Chambéry.025, Thônes.004, Villards Thônes.028 | Albanais.001), PLyANDRE (Cordon.083,… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • PLAINDRE — v. tr. Prendre en pitié les maux d’autrui, en être touché, témoigner la compassion que l’on éprouve pour quelqu’un. Plaindre les malheureux. Je plains sa famille. Tout le monde vous plaint. C’est un homme qui mérite qu’on le plaigne. Il est bien… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • plaindre — (v. 3) Présent : plains, plains, plaint, plaignons, plaignez, plaignent ; Futur : plaindrai, plaindras, plaindra, plaindrons, plaindrez, plaindront ; Passé : plaignis, plaignis, plaignit, plaignîmes, plaignîtes, plaignirent ; Imparfait :… …   French Morphology and Phonetics

  • Plaindre — III гр., (avoir) P.p.: plaint Жалеть, сожалеть Présent de l indicatif je plains tu plains il plaint nous plaignons vous plaignez ils plaignent …   Dictionnaire des verbes irréguliers français

  • se plaindre — ● se plaindre verbe pronominal Exprimer sa souffrance ou sa peine par des plaintes : J entends le malade se plaindre dans sa chambre. Exprimer la peine, la douleur qu on éprouve, en cherchant auprès d autrui la compassion, le soulagement, un… …   Encyclopédie Universelle

  • Se plaindre que la mariée est trop belle — ● Se plaindre que la mariée est trop belle se plaindre de quelque chose dont on devrait se louer …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”