ATTIÉDIR
. v. a.
Rendre tiède ce qui est chaud. Cette eau est trop chaude, il faut l'attiédir avec de l'eau froide.   Il signifie figurément, Diminuer, amortir la vivacité, l'ardeur de quelque sentiment. Le temps attiédira leur zèle. Ce dissentiment n'attiédit pas leur amitié.   Il s'emploie avec le pronom personnel, au propre et au figuré. Cette eau s'est attiédie. Son zèle s'est fort attiédi. Leur amitié pour moi s'attiédit, paraît s'attiédir.   En matière de Dévotion, Les plus fervents s'attiédissent quelquefois, La ferveur de leur dévotion se ralentit quelquefois.

ATTIÉDI, IE. participe

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • attiédir — [ atjedir ] v. tr. <conjug. : 2> • 1559; atiedir XIIIe; de 1. a et tiède ♦ Littér. 1 ♦ Rendre tiède (en refroidissant ou en réchauffant). La mer « adoucit la rigueur sur nos côtes, en attiédissant leur atmosphère » (Bernardin de Saint… …   Encyclopédie Universelle

  • attiédir — ATTIÉDIR. v. a. Rendre tiède ce qui étoit chaud. Cette eau est trop chaude, il faut l attiédir avec de l eau froide.S attiédir. Devenir tiède. Cette eau s est attiédie. f♛/b] On dit figurément, en matière de Dévotion, que Les plus fervens s… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • attiedir — Attiedir. v. a. Rendre tiede ce qui estoit chaud. Cette eau est trop chaude, il faut l attiedir avec de l eau froide. On dit aussi au figuré, d Un homme trop ardent. que L âge le pourra attiedir. Il est aussi n. pass. & signifie, Devenir tiede.… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • attiédir — (a tié dir) v. a. 1°   Rendre tiède ce qui est chaud. Ce bain est trop chaud, attiédissez le. 2°   Rendre tiède ce qui est froid. •   Lorsque la mer flue de la zone torride vers notre pôle pendant notre hiver, non seulement elle en adoucit la… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • ATTIÉDIR — v. tr. Rendre tiède. Cette eau est trop chaude, il faut l’attiédir avec de l’eau froide. Cette eau est trop froide, le soleil l’attiédira. Cette eau s’est attiédie. Il signifie au figuré Diminuer, amortir la vivacité, l’ardeur de quelque… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • attiédir — vt. , rendre tiède, rendre moins froid ou moins chaud (du vin, l air, de l eau ...) : kopâ <couper> (Albanais). E. : Éteindre …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • attiédissement — attiédir [ atjedir ] v. tr. <conjug. : 2> • 1559; atiedir XIIIe; de 1. a et tiède ♦ Littér. 1 ♦ Rendre tiède (en refroidissant ou en réchauffant). La mer « adoucit la rigueur sur nos côtes, en attiédissant leur atmosphère » (Bernardin de… …   Encyclopédie Universelle

  • iédir — attiédir tiédir …   Dictionnaire des rimes

  • tiède — [ tjɛd ] adj. • v. 1380; tieve v. 1172; du lat. tepidum 1 ♦ Qui procure une sensation thermique modérée, entre le chaud et le froid. Spécialt Légèrement chaud. Devenir, rendre tiède, moins chaud ou moins froid. ⇒ attiédir, tiédir. Eau tiède. Café …   Encyclopédie Universelle

  • tiédir — [ tjedir ] v. <conjug. : 2> • v. 1380; de tiède 1 ♦ V. intr. Devenir tiède (1o). Faire tiédir l eau. ⇒ attiédir. « une sorte de buffet chauffant où l on mettait tiédir les assiettes » (Romains). N. m. TIÉDISSEMENT , 1845 . 2 ♦ Fig. Rare… …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”