ATTERRER
. v. a.
(Quelques-uns écrivent, Attérer. ) Abattre, renverser par terre. Ils en vinrent aux prises, et il l'atterra sous lui. Il attendit le taureau, le prit par les cornes, et l'atterra.   Il signifie figurément, Ruiner entièrement. Les Goths achevèrent d'atterrer la puissance des Romains.   Il signifie plus ordinairement au figuré, Accabler, affliger excessivement. Il avait soutenu ses malheurs avec constance, mais ce dernier coup l'atterra. Cette nouvelle a de quoi atterrer. Je fus atterré de cette réponse.

ATTERRER, se prend aussi neutralement, et signifie, en termes de Marine, Arriver de la haute mer dans le voisinage d'une terre, et la reconnaître. Nous atterrâmes sur Belle-Isle, sur Ouessant, etc.

ATTERRÉ, ÉE. participe

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • atterrer — [ atere ] v. tr. <conjug. : 1> • XVIIe; « gagner la terre » 1424 (→ atterrir); « jeter à terre » XIIe; de 1. a et terre ♦ Vx Jeter dans l abattement, la consternation. ⇒ abattre, accabler, consterner. Mod. (sujet chose) ⇒ désoler, stupéfier …   Encyclopédie Universelle

  • atterrer — ou ATTÉRER. v. a. Abattre, renverser par terre. Ils en vinrent aux prises, et il l atterra sous lui. Il attendit le taureau au passage, le prit par les cornes, et l atterra. f♛/b] Il signifie figurément, Ruiner entièrement. Les Goths achevèrent d …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • atterrer — Atterrer. v. a. Abbattre, renverser par terre. Il ne se dit guere qu en parlant des hommes ou de certains animaux. Ils vinrent aux prises, & il l atterra sous luy. il attendit le taureau au passage, le prit par les cornes & l atterra. Il sign.… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • atterrer — Atterrer, voyez Aterrer …   Thresor de la langue françoyse

  • atterrer — (a tê ré) v. a. 1°   Renverser par terre. Après un moment de lutte, il l atterra sous lui.    Fig. •   Se ralentir après l avoir atterré, c est lui faire reprendre ses forces, BOSSUET IV, Pâq. 1. •   Après l avoir ainsi rabattu [l orgueil] dans… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • ATTERRER — v. tr. Abattre, renverser par terre. Ils en vinrent aux prises et il l’atterra sous lui. Il attendit le taureau, le prit par les cornes et l’atterra. Il a vieilli dans cette acception. Il signifie plus ordinairement au figuré Accabler, affliger… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • atterrer — vt. ékrafanyé (Arvillard) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • atterrage — [ ateraʒ ] n. m. • aterrage 1542; de atterrer « aborder » ♦ Mar. 1 ♦ Espace de la mer situé au voisinage de la terre. ⇒ parages. 2 ♦ (1702) Lieu où l on peut prendre terre. « ce littoral ne présentait aucun atterrage » (Jules Verne). ● atterrage… …   Encyclopédie Universelle

  • consterner — [ kɔ̃stɛrne ] v. tr. <conjug. : 1> • 1355; lat. consternare « abattre » 1 ♦ Jeter brusquement dans un abattement profond. ⇒ abattre, accabler , anéantir, atterrer, désoler, navrer, stupéfier, 2. terrasser. Cette nouvelle m a consterné. P. p …   Encyclopédie Universelle

  • atterrant — atterrant, ante [ aterɑ̃, ɑ̃t ] adj. • fin XVIIe; de atterrer ♦ Qui atterre, qui jette dans la consternation. ⇒ accablant, affligeant, consternant. Une nouvelle atterrante. ● atterrant, atterrante adjectif Qui atterre, jette dans la consternation …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”