ATTACHER
. v. a.
Joindre, fixer une chose à une autre, en sorte qu'elle y tienne. Attacher avec un cordon, avec un clou, avec de la colle. Attacher avec des épingles. S'attacher un bandeau sur le front, un manteau sur les épaules. Attachez cela à la tapisserie. Attacher des boutons, des rubans sur un habit. Attacher contre la muraille. Attachez ces pièces ensemble. Attacher les galériens, les forçats à la chaîne. Attacher des chevaux à un char. Elle fut attachée à la queue d'un cheval fougueux. Attacher au gibet. Notre-Seigneur JÉSUS-CHRIST fut attaché pour nous à l'arbre de la croix.

Fig., S'attacher au char d'une femme, Se mettre au rang de ses adorateurs. On dit dans un sens analogue, S'attacher au char de la puissance, de la faveur, etc.

ATTACHER, s'emploie aussi, dans ce premier sens, avec le pronom personnel. La poix s'attache si fort à l'étoffe, qu'elle emporte la pièce. Ces deux ennemis s'attachèrent si fortement l'un à l'autre, qu'on ne pouvait les séparer. Ce chien s'attacha si fort à mon habit, que je ne pus lui faire lâcher prise. Le lierre s'attache à l'ormeau.   En termes de Guerre, Attacher le mineur au corps d'une place, Le porter ou le mettre à même de se rendre dans le trou pratiqué par l'assiégeant au pied du rempart, pour qu'il puisse y travailler à couvert, à l'effet de conduire la mine sous le corps de la place.  En termes de Peinture, Les objets s'attachent dans ce tableau, Ils paraissent tenir ensemble, quoique l'artiste ait eu l'intention de les montrer séparés par un espace.

ATTACHER, se dit également au figuré, dans le même sens. On lui a conféré ce titre avec toutes les prérogatives qui y sont attachées. Les inconvénients qui sont attachés à une chose. Les imperfections que Dieu voulut attacher à notre nature. J'attache ma destinée à la vôtre.   Attacher ses yeux, ses regards sur quelqu'un, sur quelque chose, Le regarder fixement avec attention, avec intérêt.  Attacher les yeux, les regards, Captiver les regards. Ce spectacle attachait nos regards.   Attacher du prix, de l'importance à quelque chose, Y mettre du prix, de l'importance. J'attache beaucoup de prix à votre suffrage. Il attache de l'importance à tout ce qu'il fait.   Attacher son bonheur, sa gloire, etc., à quelque chose, L'en faire dépendre. Cette mère attachait son bonheur à celui de ses enfants. Ce n'est pas à cela qu'il attache sa réputation.   Attacher un sens, une signification à un mot, à un terme, etc., Lui donner un certain sens, une certaine signification, l'entendre d'une certaine manière.

ATTACHER, pris figurément, s'emploie aussi avec le pronom personnel. Mes regards s'attachèrent longtemps sur elle. L'opprobre qui s'attache à de tels crimes. Le plaisir qui s'attache à l'accomplissement des devoirs. La vogue s'attache à ce qui est nouveau.   Il a quelquefois le sens particulier de Poursuivre, s'acharner contre. Le remords s'attache au crime. La haine s'est attachée à lui. L'envie s'attache aux grands noms.

ATTACHER, signifie encore figurément, Lier par quelque chose qui engage, qui oblige à quelque devoir, à quelque marque de reconnaissance ; Joindre par l'affection. Il est attaché à la légation anglaise, à l'administration des postes, etc. Ce prince l'avait attaché à son service en lui donnant une charge. Ils l'ont attaché à leur parti. Son devoir l'attache auprès de vous. J'ai su me l'attacher par les services que je lui ai rendus. Son emploi l'attache à Paris. L'ambition l'attache à la cour. Ce bienfait m'attache à vous pour jamais. Ils sont attachés l'un à l'autre par une amitié réciproque. Il lui est attaché par la reconnaissance. Il est fort attaché à sa femme, à ses enfants.   Il s'emploie, dans le même sens, avec le pronom personnel. S'attacher au service d'un prince étranger. S'attacher à la fortune d'un ministre. Les choses de la terre ne méritent pas qu'on s'y attache.   S'attacher à quelqu'un, auprès de quelqu'un, Se dévouer à son service. S'attacher à quelqu'un, signifie aussi, Concevoir pour lui de l'affection. Ils s'attachèrent pour jamais l'un à l'autre. Le chien s'attache à son maître.

ATTACHER, signifie en outre figurément, Appliquer, intéresser vivement. L'étude des mathématiques attache beaucoup. Le jeu l'attache plus qu'il ne faut. Attacher son esprit au jeu. Attacher son affection à quelque chose. Il a une affaire qui l'attache fort. Ce roman m'attache beaucoup. L'action de ce drame n'attache point le spectateur, n'attache point.   Il s'emploie aussi, dans ce sens, avec le pronom personnel. C'est un homme qui ne s'attache qu'à des bagatelles. S'attacher à son devoir. S'attacher à remplir son devoir. S'attacher à traduire fidèlement. Il s'attache en toute occasion à le contrarier.   Cet homme s'attache trop à ses opinions, à ses fantaisies, à son sens, Il y tient trop fortement, il y est aheurté.  S'attacher à la poursuite, aux pas de quelqu'un, Le suivre, le poursuivre continuellement, obstinément. Je me suis attaché à sa poursuite, il ne pourra m'échapper. Je m'attache à vos pas.

ATTACHÉ, ÉE. participe, Être attaché à son profit, attaché à ses intérêts, Aimer trop son profit, être trop intéressé.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • attacher — [ ataʃe ] v. tr. <conjug. : 1> • 1080; de l a. fr. estachier, de estache « pieu », frq. °stakka, avec changement de préf.; cf. estacade I ♦ V. tr. 1 ♦ Faire tenir (à une chose) au moyen d une attache, d un lien. ⇒ amarrer, arrimer, fixer,… …   Encyclopédie Universelle

  • attacher — ATTACHER. v. act. Joindre une chose à une autre, en sorte qu elle y tienne. Attacher avec un cordon, avec un clou, avec de la colle. Attacher avec des épingles. Attachez cela à la tapisserie. Attacher des boutons, des rubans sur un habit.… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • attacher — ATTACHER. v. a. Joindre une chose à une autre, ensorte qu elle y tienne. Attacher avec un cordon, avec un cloud, avec de la colle. attacher avec des espingles. attachez cela à la tapisserie. attacher des boutons, des rubans sur un habit. attacher …   Dictionnaire de l'Académie française

  • attacher — Attacher, Figere, Nectere, Defigere, Alligare, Illigare. Attacher et ficher son soing au salut de la Rep. Configere suas curas in Reip. salute. Attacher proprement, Aptare. Attacher à la paroy ou muraille une loy engravée en arain, et la publier …   Thresor de la langue françoyse

  • attacher — (a ta ché) v. a. 1°   Joindre, fixer une chose avec une autre. Attacher avec des clous. Attacher au poteau. On lui attacha les mains. Attacher la vigne aux échalas. 2°   Fig. Attacher les yeux sur quelqu un. Il attachait les regards de la foule.… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • ATTACHER — v. tr. Fixer une chose à une autre, en sorte qu’elle y tienne. Attacher avec un cordon, avec de la colle, avec des épingles. S’attacher un bandeau sur le front, un manteau sur les épaules. Attacher contre la muraille. Attacher des chevaux à un… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • attacher — vt. (son tablier, les vaches, le chien, ses skis, ...) ; nouer, lier : ATASHÉ (Arvillard.228) / Î (Albanais.001, Annecy.003, Balme Si.020, Combe Si., Cordon.083, Gruffy.014, Leschaux, Thônes.004, Villards Thônes.028), atastyé (Giettaz, Notre Dame …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • attacher — See attachable. * * * …   Universalium

  • attacher — noun a) Someone who attaches. b) A means of attaching …   Wiktionary

  • attacher — (v. 1) Présent : attache, attaches, attache, attachons, attachez, attachent ; Futur : attacherai, attacheras, attachera, attacherons, attacherez, attacheront ; Passé : attachai, attachas, attacha, attachâmes, attachâtes, attachèrent ; Imparfait …   French Morphology and Phonetics

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”