ATTACHE
. s. f.
Lien, courroie, etc. ; en général, Ce qui sert à attacher. L'attache d'un limier, d'un lévrier. Mettre un chien, un cheval à l'attache.   Chien d'attache, Chien de cour que l'on ne détache que la nuit.

Prov. et fig., Il est là comme un chien à l'attache, comme un chien d'attache ; il est toujours à l'attache, se dit D'un homme dont l'emploi, le travail est fort assujettissant Prendre des chevaux à l'attache, Les garder à l'attache moyennant une rétribution, et seulement pour qu'ils soient à couvert pendant quelque temps. On dit de même, Prendre tant pour l'attache d'un cheval, ou simplement, Prendre tant pour l'attache.   Attache de diamants, Assemblage de diamants mis en oeuvre, et composé de plusieurs pièces qui s'accrochent l'une à l'autre.  Bas d'attache, Grand bas de soie que l'on attachait autrefois au haut-de-chausse, et dont on ne se sert plus maintenant que dans certains costumes de théâtre.

ATTACHE, en termes d'Anatomie, se dit de L'endroit où vient s'attacher, se fixer l'extrémité d'un muscle, d'un ligament L'attache d'un muscle, d'un ligament. Les muscles ont chacun deux attaches.

ATTACHE, en termes de Chancellerie, s'employait dans cette locution, Lettres d'attache, Lettres que le roi donnait, soit sur des bulles du pape, soit sur des ordonnances d'un chef d'ordre hors du royaume, pour les faire exécuter. Obtenir des lettres d'attache du roi. Prendre des lettres d'attache du grand sceau.   Lettres d'attache, se disait aussi Des commissions expédiées, soit à la chambre des comptes, soit ailleurs, pour l'exécution de quelque arrêt, de quelque ordonnance.

ATTACHE, se disait encore, autrefois, de L'ordonnance d'un gouverneur de province, pour faire mettre à exécution les ordres du roi qui lui étaient présentés ou adressés. Prendre l'attache du gouverneur.   Il se disait pareillement Des lettres expédiées par le connétable, le grand amiral, le colonel général ou le mestre de camp général d'une armée, en vertu des brevets ou commissions accordés par le roi aux officiers qui devaient servir sous eux.  Il s'emploie au figure dans le sens de Consentement, agrément. Je ne veux rien faire sans votre attache, sans prendre votre attache. Si vous n'avez son attache, je vous conseille de renoncer à votre projet.

ATTACHE, se dit en outre, figurément, de Tout ce qui occupe l'esprit, ou qui engage le coeur, et le tient en dépendance. Il aura bien de la peine à rompre cette attache. Une malheureuse attache. Une attache criminelle.   Avoir de l'attache pour sa maison, pour ses livres ; avoir de l'attache au jeu, pour le jeu ; avoir de l'attache à l'étude, pour l'étude, Être extrêmement attaché à sa maison, à ses livres, au jeu, à l'étude.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • attache — [ ataʃ ] n. f. • 1155 sens II; de attacher I ♦ (mil. XVIe) Vx Action d attacher, de retenir par un lien quelconque. Mod. (dans des expr.) Système d attache. Point d attache d un muscle, d un ligament. ⇒ insertion. Chien à l attache …   Encyclopédie Universelle

  • attaché — attache [ ataʃ ] n. f. • 1155 sens II; de attacher I ♦ (mil. XVIe) Vx Action d attacher, de retenir par un lien quelconque. Mod. (dans des expr.) Système d attache. Point d attache d un muscle, d un ligament. ⇒ …   Encyclopédie Universelle

  • attaché — attaché, ée (a ta ché, chée) part. passé. 1°   Fixé par une attache. Attaché au poteau, à la croix. Les mains attachées derrière le dos. Bancs attachés avec des clous. •   Trois sceptres à son trône attachés par mon bras, CORN. Nicom. I, 3.… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • attache — ATTACHE. subs. fém. Lien, courroie, etc. Ce qui sert à attacher. L attache d un limier, d un lévrier. Mettre un chien à l attache. Mettre un lévrier à l attache. Mettre un cheval à l attache. En parlant De certains endroits où on met les chevaux… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • attache — Attache. sub. f. v. Ce qui sert à attacher, avec quoy on attache. Une attache de diamant. l attache d un limier, d un levrier. mettre un chien à l attache. levrier d attache. On dit prov. & fig. d Un homme qui est dans un employ, dans un travail… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Attaché — is a French term in diplomacy, referring to a person who is assigned ( attached ) to the administrative staff of a higher placed person or another service or agency. Depending on custom, attaché may be modified to correspond to the gender (e.g.… …   Wikipedia

  • Attaché — Sm diplomatischer Berater per. Wortschatz fach. (18. Jh.) Entlehnung. Entlehnt aus frz. attaché m. (eigentlich Zugeordneter ), einer Substantivierung des Partizip des Präteritums von frz. attacher anbinden, zuordnen .    Ebenso nndl. attaché, ne …   Etymologisches Wörterbuch der deutschen sprache

  • Attaché — (zu frz. attacher, befestigen) oder Attachée (weibliche Form) ist in der Diplomatie eine Bezeichnung für Begleiter eines Gesandten. Attaché ist eine der Anmeldebezeichnung entsandter Mitarbeiter diplomatischer Vertretungen. Der nächstniedrigere… …   Deutsch Wikipedia

  • attache — (n.) 1835, from Fr. attaché junior officer attached to the staff of an ambassador, etc., lit. attached, pp. of attacher to attach (see ATTACH (Cf. attach)). Attache case small leather case for carrying papers first recorded 1900 …   Etymology dictionary

  • attaché — Attaché, [attach]ée. part. Il a les significations de son verbe. On dit, qu Un homme est attaché à son profit, est attaché à ses interests, pour dire, qu Il aime trop son profit, qu il est trop interessé …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Attache — Attaché (zu frz. attacher, befestigen) oder Attachée (weibliche Form) ist in der Diplomatie eine Bezeichnung für Begleiter eines Gesandten. Allgemein ist es die „Rangbezeichnung für die Eingangsstufe im diplomatischen Dienst“[1]. Attachés sind… …   Deutsch Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”