PENDRE
. v. a.
Attacher une chose en haut par une de ses parties, de manière qu'elle ne touche point en bas. Pendre de la viande au croc. Pendez ce linge afin qu'il sèche. Pendre des raisins au plancher.   Il se dit aussi Des personnes et des animaux. Pendre un homme par les aisselles. Pendre un lièvre par les pattes de derrière. On l'emploie quelquefois avec le pronom personnel. Se pendre par les mains à un arbre.

Fig. et fam., Pendre son épée au croc, Renoncer à la guerre.  Cet enfant est toujours pendu au cou de sa mère, de sa bonne, Il l'embrasse continuellement.

Fig. et fam., Être toujours pendu aux oreilles de quelqu'un, Affecter de lui parler souvent. Être toujours pendu aux côtés ou à la ceinture de quelqu'un, L'accompagner, le suivre partout.

PENDRE, signifie particulièrement, Attacher quelqu'un à la potence, pour l'étrangler. Pendre des voleurs. Pendre et étrangler. Il a été pendu en effigie. Il fut condamné à être pendu.   Il signifie aussi, avec le pronom personnel, Se donner la mort, s'étrangler en se suspendant. De désespoir il se pendit.   Il y a de quoi se pendre, se dit par exagération, en parlant D'un événement désespérant.

Prov., Autant vaudrait être pendu que d'avoir fait cela, se dit en parlant D'une action blâmable ou d'un ouvrage mal fait.

Prov. et par forme de serment, Je veux être pendu si je consens à ce qu'on exige de moi, si l'on m'y rattrape, si j'ai compris un mot de son discours.

Fam., Être pendu haut et court, Être exécuté à la potence.

Fam., Cet homme ne vaut pas le pendre, Il ne vaut rien.

Fam., Dire pis que pendre d'un homme, Dire de lui toute sorte de mal.

PENDRE, est aussi neutre, et signifie, Être suspendu. L'hôtellerie où l'Écu de France pend pour enseigne. Un grand sabre pendait à sa ceinture. Des lustres pendent au plafond. Des fruits pendent à l'arbre.

Prov. et fig., Autant lui en pend à l'oeil, à l'oreille, au nez, Il pourra bien lui en arriver autant.

PENDRE, neutre, signifie encore, Tomber trop, descendre trop bas. Votre robe pend d'un côté. Remontez votre jupon qui pend. Relevez cette boucle de cheveux qui pend. Renouez ce cordon qui pend.   Les joues lui pendent, Ses joues sont flasques et tombantes.

PENDU, UE. participe, Prov. et fig., Aussitôt pris, aussitôt pendu, se dit en parlant Des choses ou des personnes sur lesquelles on prend une prompte décision, qu'on emploie aussitôt qu'elles se présentent.

Prov., Avoir la langue bien pendue, Avoir une grande facilité de parler.

PENDU, est aussi substantif. Il a l'air d'un pendu.

Prov. et fig., Il ne faut pas parler de corde dans la maison d'un pendu, Il ne faut pas parler de certaines choses qui peuvent être reprochées à ceux devant qui l'on parle.

Prov. et fig., Il a de la corde de pendu dans sa poche, se dit D'un homme qui gagne beaucoup, qui gagne toujours au jeu.

Prov., Être sec comme un pendu d'été, ou simplement comme un pendu, Être extrêmement maigre.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • pendre — [ pɑ̃dr ] v. <conjug. : 41> • 980 « être suspendu »; lat. pop. °pendere ( e bref), class. pendere (e long) I ♦ V. intr. (Choses) 1 ♦ Être fixé, suspendu par le haut, la partie inférieure restant libre. Morceau de viande qui pend à un… …   Encyclopédie Universelle

  • pendre — Pendre, et estrangler, Suspendere. Pendre au gibet, In crucem tollere. Pendre à quelque chose, Appendere. Pendre un collier à son col, Torquem induere. Pendre au col, Ex ceruice suspendere. Pendre de quelque lieu, Dependere. Pendre, ou estre… …   Thresor de la langue françoyse

  • pendre — pèndre pendre; suspendre; accrocher. Au mes de setèmbre, pren ton calen e vai lo pendre prov. . expr. Vau pas lo pendre : il ne vaut pas la corde pour le pendre. A l espèr dau pendut : que la còrda pète : il n a plus guère d espoir. voir penjar …   Diccionari Personau e Evolutiu

  • pendre — (pan dr ), je pends, tu pends, il pend, nous pendons, vous pendez, ils pendent ; je pendais ; je pendis ; je pendrai ; je pendrais ; pends, pendons ; que je pende, que nous pendions ; que je pendisse ; pendant, pendu, v. a. 1°   Attacher un objet …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • PENDRE — v. tr. Attacher une chose en haut par une de ses parties, de manière qu’elle ne touche point en bas. Pendre de la viande au croc. Pendre des raisins au plafond. Fig., Pendre la crémaillère, Célébrer son installation dans un nouveau logement. Fig …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • pendre — I. PENDRE. v. a. Attacher une chose en haut par une de ses parties, de maniere qu elle ne touche point en bas. Pendre un chandelier de cristal. pendre de la viande au croc. pendez ce linge. il faut pendre ce manteau fort haut, afin que ....… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • pendre — vt. , suspendre, accrocher : pandre (Bogève, Cordon, Megève, Morzine, Saxel 002), pêdre (Aix, Albanais 001, Annecy 003b, Balme Sillingy, Chambéry 025, Leschaux, Montagny Bozel 026b SHB, St Alban Hurtières, St Pierre Albigny, Table), pindre (003a …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Pendre — Recorded as Pendre, Pendrey, Pendred, Pendrid, Pendrod, Pindred, Pindrid, and others, this unusual name is usually considered English, but is arguably of early medieval Welsh origin. It is claimed to be one of the patronymic forms of the male… …   Surnames reference

  • pendre — v.i. Ça lui pend au nez, ou ça lui pend au cul (comme un sifflet de deux ronds), c est un désagrément qui le menace …   Dictionnaire du Français argotique et populaire

  • Pendre — III гр., (avoir) P.p.: pendu 1) Вешать, развешивать 2) Висеть Présent de l indicatif je pends tu pends il pend nous pendons vous pendez ils pendent …   Dictionnaire des verbes irréguliers français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”