PENAILLON
. s. m.
Haillon. Son habit était en penaillons. Que voulez-vous faire de ce penaillon ? Il est familier et peu usité.

PENAILLON, se dit quelquefois par mépris, pour désigner Un moine.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • penaillon — [pənɑjɔ̃] n. m. ÉTYM. 1540; de penaille. ❖ ♦ Vieux. 1 Haillon, loque. 2 Péj. Moine mendiant …   Encyclopédie Universelle

  • penaillon — (pe nâ llon, ll mouillées, et non penâ yon) s. m. 1°   Haillon. 2°   Familièrement et par mépris, un moine. En un mot, tous ces penaillons, Ces loups garous, ces capuchons, Qui font peur par leur mine seule, Harangue des gens de Sarcelle à M. de… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • penaille — ⇒PENAILLE, subst. fém. Vieilli, souvent au plur. Guenille, loques. Les pauvres ustensiles et les penailles de Gaspard valaient en tout deux écus (BÉRAUD ds Lar. Lang. fr.). REM. 1. Penailleux, euse, adj. et subst., vieilli, rare, pop. (Celui,… …   Encyclopédie Universelle

  • dépenaillé — dépenaillé, ée (dé pe nâ llé, llée, ll mouillés, et non dé pe nâ yé) adj. Qui est en haillons.    Dont la mise est tout à fait négligée, dans un désordre extrême. Il est sale et tout dépenaillé.    Fig. Visage dépenaillé, visage flétri. Fortune… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • A —    Prosodie    , pris pour la premiere lettre de l alphabet, est long et grave; dans tout autre cas, aigu. Cette voyelle, marquée d un accent circonflexe, est toujours grave et longue, comme dans âge , râle , mânes , tâche , lâche , fâcher ,… …   Dictionnaire grammatical du mauvais langage

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”