PASSER
. v. n.
Aller d'un lieu, d'un endroit à un autre, traverser l'espace qui est entre-deux ; ou simplement, Traverser un lieu, une chose. Passez de ce côté-ci. Il a passé le long de la muraille. Il est passé de l'autre côté de l'eau. Passer par un lieu, par un pays. Il a passé par Lyon. Il est passé en Amérique depuis tel temps. Il a passé en Amérique en tel temps. Passer dans la ville. Passer par la porte. Passer par la fenêtre. Passer sur un pont, sur une planche. Passer de France en Angleterre. Passer de l'antichambre au salon. Il en a passé bien près. L'armée a passé par ce pays-là. La procession est passée depuis une demi-heure. Le courrier passe à midi. Il n'a fait que passer. Il ne fait que passer et repasser. Il a passe comme un éclair. Il passe beaucoup de monde, beaucoup de voitures dans cette rue. Passer outre. Il résolut de passer outre, malgré tous les obstacles. Passer plus avant. Avez-vous vu passer le lièvre ? Laisser passer les plus pressés. Passez devant moi, je vous suivrai. Je ne passerai qu'après vous. Ils passèrent à quatre pas de moi. Le coup lui a passé sous le bras, entre les jambes. Le boulet lui a passé bien près de la tête. La rivière passe par là, passe à travers la ville, à côté de la ville, le long des murs de la ville. La route ne passe pas loin du village. La balle du joueur a passe par-dessus le mur ; elle a passé à fleur de corde. Le vent, l'air, la lumière, le jour, passent par cette fenêtre. Le vent passe dans ces tuyaux. Le sang passe des artères dans les veines. Il a reçu un coup qui lui passe tout au travers du corps. Une barre de fer qui passe dans la muraille. Faire passer quelque chose de main en main. Faire passer quelque chose sous les yeux de quelqu'un. Faire passer l'or par la filière.   Il s'emploie aussi figurément. La maladie a passé par toutes ses périodes. Passer de l'amour à la haine, de la tristesse à la joie, de l'opulence à la pauvreté, etc. Les affaires doivent passer devant les plaisirs, avant les plaisirs. Votre affaire ne passera (ne sera examinée, jugée) qu'après telle autre, ne passera que dans un mois. Il fit passer dans l'âme de ses soldats l'enthousiasme dont il était animé. Faire passer ses idées dans l'esprit, dans la tête de quelqu'un. En termes de Musique, Passer d'un ton, d'un mode à un autre, dans un autre. En termes de Tactique, Passer de l'ordre en bataille à l'ordre en colonne.   Passer debout, se dit Des marchandises qui, pour être transportées à leur destination au delà d'une ville, la traversent sans pouvoir y être vendues, ni même déchargées.  En termes de Guerre, Passez au large ! Cri par lequel les sentinelles avertissent, pendant la nuit, de passer à quelque distance de l'endroit où elles sont posées.

Fam., Passer chez quelqu'un, Aller, entrer chez quelqu'un dont la demeure se trouve sur la route que l'on a prise pour se rendre quelque autre part. Je passerai chez vous ce soir en allant au spectacle. On dit aussi, Je passerai par chez vous, Par votre ville, par votre pays, etc. Lorsque je ferai le voyage d'Italie, je passerai par chez vous.   Passer à l'ennemi, Déserter et se mettre du parti ennemi. Plusieurs corps passèrent à l'ennemi.

Fig., Passer de cette vie en l'autre, passer de cette vie à une meilleure, et absolument, Passer, Mourir, expirer. Il est à l'agonie, il va passer. Je l'ai vu passer. Il a passé, il est passé. Il a passé comme une chandelle qui s'éteint.

Prov. et fig., Passer du blanc au noir, Aller d'un extrême à l'autre ; changer brusquement de conduite, d'opinion, de langage.

Fig., Faire passer la parole de main en main ; et, en termes de Guerre, Passe-parole. Voyez PAROLE et PASSE-PAROLE Passer au conseil de recrutement, Être examiné par le conseil de recrutement. Passer à un conseil de guerre, Être jugé par un conseil de guerre.  Cette compagnie, ce régiment a passé en revue, On en a fait la revue.

Fig. et fam., Cet homme a passé par l'étamine, Il a été examiné sévèrement.

Fig., Passer par de rudes épreuves, par de grandes tribulations, Avoir beaucoup à souffrir en certaines occasions. On dit familièrement, dans un sens analogue, J'ai passé par là, je sais ce qui en est.

Fig., Passer par les emplois, par les dignités, S'élever des moindres dignités aux plus grandes, et y parvenir par degrés. On dit de même, Passer par tous les grades militaires, par tous les degrés d'honneur.

Fam., Le notaire y a passé, se dit D'une chose constatée par un acte en forme.

Fig. et fam., Cela lui a passé par la tête, par l'esprit, Il lui est arrivé d'y penser, il s'en est occupé ; et, Cela lui a passé de la tête, de l'esprit, Il a cessé d'y penser, il l'a oublié.

Fig., Passer par-dessus toutes sortes de considérations, N'avoir égard à rien de ce qui pourrait déterminer à faire ou à ne pas faire quelque chose. Passer par-dessus toutes les difficultés, N'être point arrêté par les difficultés.

Fig., Passer par-dessus les plus beaux endroits d'un livre, par-dessus les défauts d'un ouvrage, Ne point s'y arrêter, ne point les remarquer.

Fig., Passer sur les défauts d'une personne, d'un ouvrage, Les voir avec indulgence, ne pas les faire remarquer.  En termes d'Escrime, Passer sur quelqu'un, Avancer sur lui en portant le pied gauche devant le pied droit.

Prov. et fig., Passer sur le ventre à quelqu'un, Le renverser, parvenir malgré lui à ce qu'on veut. Nos hussards passèrent sur le ventre à l'ennemi. Il ne craint point de pareils adversaires, il leur passera sur le ventre.

Fig., Passer outre, passer plus avant, Ajouter encore à ce qu'on a dit, à ce qu'on a fait. Il ne se contenta pas de dire que.... il passa outre. Après l'avoir insulté, il passa plus avant, et le maltraita.   En termes de Procédure, Passer outre, Commencer ou continuer d'exécuter, nonobstant une opposition. Il avait commencé de bâtir en tel endroit, il lui fut défendu par arrêt de passer outre. Nonobstant les défenses à lui faites, il ne laissa pas de passer outre. Défense de passer outre à la vente du bien.

Fig. et fam., Cette affaire a passé par ses mains, Il s'en est mêlé, il en a une connaissance particulière. On dit de même : Tout lui passe par les mains. Il lui en a bien passé par les mains.

Fig., Il est fâcheux d'avoir à passer par ses mains, se dit en parlant D'un homme sévère, épineux, ou peu expéditif.

Fig. et fam., par manière de menace, C'est un homme qui passera par mes mains, C'est un homme dont j'aurai occasion de me venger.

Fig. et par plaisanterie, Passer par les mains d'un médecin, Être traité par lui. Il n'en réchappe guère de ceux qui passent par ses mains.

Fig., Passer par la main du bourreau, Être puni corporellement par ordre de justice. On dit dans le même sens : Passer par les verges, par les baguettes, par les courroies, par les armes.

Fig., Laisser passer une proposition, une parole, une action, Ne pas la reprendre, ne pas la blâmer. Quoi ! vous avez laissé passer cette extravagance ? Laissera-t-on passer un livre si dangereux sans le réfuter ? Il ne fallait pas lui laisser passer ce mot-là. Cette faute est trop grossière, je ne saurais la laisser passer.

Fig., Laisser passer une faute, une erreur, Ne pas la remarquer, ne pas l'apercevoir. Ce prote ne corrige pas exactement, il laisse passer bien des fautes. En parcourant un ouvrage, on laisse passer des erreurs qu'une lecture plus attentive ferait apercevoir.

Fig., Il faut passer là-dessus, Il faut pardonner, oublier cette faute. On dit de même, Je veux bien, pour cette fois, passer là-dessus.   En passer par, Se résigner, se soumettre à. J'en passerai par où il vous plaira. J'en passerai par l'avis de tels et tels. Il faut qu'il en passe par là. Il faut en passer par où il lui plaît. On dit proverbialement, et à peu près dans le même sens, Il faut passer par là ou par la fenêtre.

Fig. et fam., La chose a passé à fleur de corde, Il s'en est peu fallu qu'elle ne manquât.  En termes de Palais, Cette affaire a passé à l'avis du rapporteur, Elle a été jugée suivant l'avis du rapporteur. Elle a passé contre l'avis du rapporteur, Elle a été jugée contre le sentiment du rapporteur. Elle a passé du bonnet, ou Elle a passé tout d'une voix, Tous les juges ont été du même avis. On dit aussi impersonnellement, tant en matière civile qu'en matière criminelle : À quoi passe-t-il ? Quelle est la décision des juges ? Il passe à tel avis, La décision des juges est telle. --- En matière criminelle, seulement : Il passe in mitiorem, L'avis le plus doux l'emporte ; et, Il passe au bannissement, il passe à la mort, Il y a condamnation au bannissement, à la mort. --- Toutes ces locutions ont vieilli, surtout les dernières.  La loi a passé, La loi est portée, est rendue.

Fam., Passe, Soit, je l'accorde, j'y consens. Eh bien, passe, je le veux. Passe encore de bâtir. Passe pour cela.   Passe pour celui-là, mais n'y revenez plus ; passe pour cette fois-là, mais que cela n'arrive plus, se dit Quand une personne a fait quelque chose de mal, et qu'on lui pardonne pour cette fois-là.

PASSER, se dit particulièrement en parlant Des transitions qui se font d'un point ou d'une matière à l'autre. Passons au second point. Je passe à la seconde objection. Passons à autre chose, à d'autres choses, ou absolument, Passons : ce dernier s'emploie surtout pour exprimer qu'on n'insiste point.

PASSER, se dit aussi Des choses qui changent de main, qui sont transmises de l'un à l'autre. Cette terre, cette charge passa dans telle maison par mariage. Quand la couronne de France passa de la première race à la seconde. Sa place, son emploi doit passer à son fils. Ces titres, ces manuscrits passèrent en d'autres mains, en des mains étrangères, entre les mains d'autres personnes. Souvent les vices, les maladies des pères passent à leurs enfants. Passer de bouche en bouche, de génération en génération.   Cette nouvelle a passé jusqu'à lui, Elle est arrivée, elle est parvenue jusqu'à lui.

PASSER, signifie quelquefois, en parlant Des choses, S'introduire, se glisser. Ce mot a passé dans notre langue, est passé de l'italien dans le français. Une glose qui a passé dans le texte. Ces vices passèrent des hautes classes dans le peuple, parmi le peuple.

PASSER, signifie aussi, S'écouler, ne pas demeurer dans un état permanent. Les jours, les années passent. Le temps passe et la mort vient. L'hiver est bientôt passé. Vous avez laissé passer le temps de planter. La saison est passée. La beauté passe comme une fleur. Cette couleur passe bien vite. Les plaisirs passent. Tout passe en ce monde. Son temps est passé. Ses beaux jours sont passés.   Il signifie encore, Finir, cesser. Il est en colère, mais cela passera. Cette mode passera. Les paniers des femmes ont depuis long-temps passé de mode, sont passés de mode. La fantaisie m'en est passée. J'ai désiré autrefois de faire cette acquisition, l'envie m'en est passée. La faim lui a passé. Je vous en ferai passer l'envie. Cela fait passer le mal de dents.

PASSER, signifie en outre, Suffire pendant quelque temps, durer quelque temps. Il faut que ce peu de blé nous passe l'année. Ce manteau, cet habit me passera cet hiver.

PASSER, signifie aussi, Être admis, être reçu. Il ne passera pas à l'examen, il est trop ignorant. Cette monnaie ne passe plus. Cette pièce de vingt-quatre sous ne passe plus que pour vingt sous. Cette chose a passe, est passée en proverbe, en usage, en coutume, en force de loi, en force de chose jugée.   Passer à la montre. Voyez MONTRE.

PASSER, signifie également, Être supportable. Ce vin est bon, il peut passer. Cette pièce de vers a de nombreux défauts ; cependant elle peut passer. La gaieté de cette plaisanterie fit passer ce qu'elle pouvait avoir d'inconvenant.

PASSER, aux Jeux de billard et du mail, Faire passer la boule ou la bille par la passe. J'ai passé. Avez-vous passé ? On dit dans le même sens qu' Une bille passe, a passé.

PASSER, au Jeu d'hombre, etc., Ne point faire jouer ; au Jeu de brelan, etc., Ne point ouvrir le jeu, ou ne point tenir la vade que fait un autre joueur. Je passe, personne n'y va-t-il ? Tout le monde a-t-il passé ? J'ai dit passe. J'ai passé, c'est à vous à parler.   Au Jeu de piquet ; Voulez-vous passer de point ? ou simplement, Passe de point, Voulez-vous que réciproquement nous n'accusions pas notre point ?  A différents Jeux de cartes, La carte, la main passe, Aucun des joueurs ne la coupe. La main passe, signifie aussi qu'un joueur perd sa donne.

PASSER, suivi de la préposition pour, signifie, Être réputé. Il passe pour un homme de bien. Il passe pour sage, pour un sage, pour un homme sage. Il est avare, au moins il passe pour cela. C'est un galant homme, et qui passe pour tel. S'il n'est savant, du moins il passe pour l'être. Il passe pour bon médecin, pour grand géomètre. Il passe pour avoir fait, pour avoir dit telle chose. Si j'avais fait cette faute, pour qui passerais-je dans votre esprit, pour qui passerais-je dans le monde ? Cela passe pour article de foi. Cela passe pour constant. Il passe pour constant que la paix est signée.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • passer — [ pase ] v. <conjug. : 1> • 1050; lat. pop. °passare, de passus « 1. pas » I ♦ V. intr. (auxil. avoir ou être; être est devenu plus cour.) A ♦ Se déplacer d un mouvement continu (par rapport à un lieu fixe, à un observateur). 1 ♦ Être… …   Encyclopédie Universelle

  • passer — Passer, neutr. acut. Est aller d un lieu à autre, sans faire arrest, Transgredi. Liu. lib. 3. Cic. lib. 1. de diuinat. comme, Il ne fait que passer, c. Il ne sejourne et n arreste point, et va outre, Praetergreditur. Passer aussi en fait d ambles …   Thresor de la langue françoyse

  • Passer — Passer …   Wikipédia en Français

  • Passer — bezeichnet Passer (Druck), den Übereinanderfarbdruck im Mehrfarbendruck Passer (Fluss), einen Fluss in Südtirol Passer (Gattung), eine Gattung der Sperlingsvögel Arent Passer (um 1560 1637), niederländisch estnischer Bildhauer …   Deutsch Wikipedia

  • Passer — Pass er, n. One who passes; a passenger. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Passer — Passer, Fluß im Alpental Passeier (s.d.) …   Kleines Konversations-Lexikon

  • passer —     Passer du linge; dites, repasser …   Dictionnaire grammatical du mauvais langage

  • passer — (pâ sé) v. n. 1°   Aller d un lieu à un autre. 2°   Passer, en termes d escrime. 3°   Passer, en termes de marine. 4°   Passer à l ennemi, déserter. 5°   Se présenter devant des gens chargés d inspecter. 6°   Il se dit des choses qui ont ou qui… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • PASSER — v. intr. Aller d’un lieu à un autre, traverser l’espace qui est entre deux; ou simplement Traverser un lieu, une chose. PASSER, avec l’auxiliaire Avoir, désigne seulement l’Action de se transporter d’un lieu à un autre. Avec l’auxiliaire être, il …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • passer — I. Passer. v. n. Aller d un lieu, d un endroit à un autre en traversant un milieu. Passez deçà. il a passé le long de la muraille. il est passé de nostre costé. passer par un lieu, par un pays. passer dans la ville. passer par la porte. passer… …   Dictionnaire de l'Académie française

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”