PARTIE
. s. f.
Portion d'un tout. Il se dit au sens physique et au sens moral. Petite partie. Grande partie. La meilleure partie. Une bonne partie. J'en ai la meilleure partie. Parties essentielles, intégrantes. Partie d'un corps politique. Le tout est plus grand que sa partie. Cela est composé de parties différentes. Les parties physiques d'un corps. Les parties du corps humain. Parties homogènes, hétérogènes. Parties aliquotes. Parties proportionnelles. Parties contiguës, continues. Parties subtiles, grossières. L'union, l'arrangement des parties. Les cinq parties du monde. Les étoiles qui sont dans cette partie du ciel. La partie orientale, occidentale, méridionale, septentrionale. La partie haute, la partie basse d'une rivière. Ce prince perdit une partie de son royaume. Cet homme a perdu une partie de son bien. Il vendit son bien par petites parties, par parties. Cette maison fait partie de son bien. Ce livre a quatre parties ; la première partie comprend... La plus grande partie des savants. La meilleure, la plus saine partie de cette assemblée. Une partie de l'armée était encore campée, l'autre était en marche. Il n'avait qu'une partie de ses troupes Il a donné une partie de son argent. Il a vendu une partie de ses livres. Il a employé une partie de sa vie à ce travail. Il y a donné une partie de son temps. Une partie de ses économies, une partie de son autorité, de son crédit, de sa puissance, fut employée à... Le jugement est une partie essentielle du génie. Il portait sa surveillance sur toutes les parties de l'administration. Il a bien disposé les parties de son sujet.

PARTIE, se dit de Certaines parties du corps, considérées comme saines ou comme malades. Partie saine, malade, douloureuse. Partie offensée, blessée, affectée, affligée. La partie droite. La partie gauche. Appliquer une fomentation sur la partie. La maladie se jette toujours sur la partie la plus faible.   Il se dit aussi de Certains organes. Parties naturelles, ou Parties honteuses, ou simplement, Parties, Les parties qui servent à la génération. Parties nobles, Les viscères, les parties absolument nécessaires à la vie, comme le coeur, le poumon, le foie, le cerveau. Le coup a offensé les parties nobles.

Fig., Il est la partie honteuse de ce corps, de cette compagnie, Il fait déshonneur au corps, à la compagnie dont il est membre.  En parlant De l'âme, et dans le style de l'ancienne philosophie scolastique, La partie supérieure, La raison ; et, La partie inférieure, la partie animale, L'appétit sensitif, la concupiscence. On dit aussi, La partie irascible, la partie concupiscible. Ces expressions ont vieilli, surtout les deux premières, et ne s'emploient guère que dans le style familier.  En Grammaire, Parties d'oraison, Les mots dont le discours est composé, comme l'article, le nom, le pronom, le verbe, l'interjection, la conjonction, etc. Faire les parties d'un discours, d'une période, etc., Analyser un discours, une période, etc., en marquant sous quelle partie d'oraison chaque terme doit être rangé.

PARTIE, se dit aussi Des bonnes qualités naturelles ou acquises. Une des parties les plus essentielles d'un honnête homme, c'est... Il a toutes les parties d'un grand capitaine. Il vieillit en ce sens.

PARTIE, en Musique, signifie, Chacune des mélodies séparées, dont la réunion forme l'harmonie ou le concert. Il y a quatre parties principales dans la musique vocale, qui sont le dessus, la haute-contre, la taille ou le ténor, et la basse. Dans la musique instrumentale, les quatre parties principales sont le premier dessus, le second dessus, la quinte et la basse. Ce morceau est à deux, à trois, à quatre parties. Les parties en sont très-bien écrites, en sont mal écrites. Il n'a fait que le sujet, un autre a fait les parties. Composer à plusieurs parties. Partie de violon, d'alto, de flûte, de basse, de piano, etc. Vous exécuterez telle partie. La partie qu'on lui a donnée à étudier est fort difficile. Il y a des instruments, comme le piano et la harpe, sur lesquels on peut exécuter plusieurs parties à la fois.   Partie récitante, Celle qui exécute le sujet principal, dont les autres font l'accompagnement.  Parties concertantes, ou Parties de choeur, Celles qui s'exécutent par plusieurs personnes chantant ou jouant à l'unisson, chacune selon la nature de sa voix ou de son instrument, et dont la réunion forme un ensemble que l'on nomme Choeur.  Chanter en partie, faire sa partie, Exécuter une partie dans un concert.

Fig. et fam., Tenir bien sa partie, Se bien acquitter de ce qu'il convient de faire dans la société où l'on est. Il tient bien sa partie à table. Il tient bien sa partie dans une conversation sérieuse.

PARTIE, se dit aussi Du papier, du cahier sur lequel est écrite la partie séparée de chaque musicien. Distribuer les parties aux musiciens, aux exécutants.

PARTIE, se dit encore d'Une quantité plus ou moins considérable de marchandises qu'on vend ou qu'on achète. Il a vendu, il a placé, il a acheté une grosse partie, une partie considérable de café, de cacao, de draps, de mousselines, etc. On dit dans le même sens, Acheter, vendre une partie de rente.   Il signifie aussi, Une somme d'argent qui est due. Acquitter une partie. Il avait à recevoir une partie de mille francs. Il a racheté une partie de cinq cents livres de rente. Il est vieux en ce sens.

PARTIE, en matière de Comptabilité, Article de compte. Laisser une partie en souffrance, une partie rayée. Cette partie a été allouée par la cour des comptes. Il vieillit en ce sens.  En termes de Banque et de Commerce, Tenue des livres en partie simple ou à partie simple, Manière de tenir les livres, qui consiste à ne mentionner, dans chaque article, que celui qui doit, ou celui à qui l'on doit. On dit de même : Tenir les livres en partie ou à partie simple. Passer un article en partie simple. Etc. --- On appelle par opposition, Tenue des livres en partie double ou à partie double, Celle qui consiste à reconnaître à la fois un débiteur et un créancier, dans la rédaction d'un article quelconque, soit de recette, soit de dépense. On dit de même : Tenir les livres en partie ou à partie double. Comptes en partie double. Etc.   Les parties casuelles, Les droits et revenus éventuels qui étaient perçus au profit de l'État. Trésorier des parties casuelles.

PARTIES, au pluriel, signifie quelquefois, Les articles d'un mémoire, de ce qui a été fourni par un marchand, un ouvrier, etc. Parties de tailleur, de maître d'hôtel. Parties d'apothicaire. Faire des parties. On a arrêté ses parties. Payer les parties. Il fait monter ses parties bien haut. Ces deux articles enflent bien ses parties. Il vieillit aussi dans ce sens.

Prov. et fig., Parties d'apothicaire, Comptes sur lesquels il y a beaucoup à diminuer, à rabattre. On dit plus ordinairement, Mémoire d'apothicaire.

PARTIE, au Jeu, signifie, La totalité de ce qu'il faut faire pour qu'un des joueurs ait gagné ou perdu, suivant les règles de chaque sorte de jeu. Partie de jeu. Au piquet, il faut faire tant de points, ou gagner tant de paris, pour gagner la partie ; à la paume, il faut gagner tant de jeux. Jouer une partie de paume, une partie de piquet, de trictrac, d'échecs, de reversi, etc. Il a gagné tant de parties tout de suite. Il a gagné une belle partie. Faire une partie de piquet, d'échecs, de dames, etc. Voulez-vous faire une partie ? Il fait tous les jours sa partie, sa petite partie. Si vous souhaitez, je ferai votre partie. Faire la partie des enfants. Parier à la partie. Perdre la partie, une partie. Partie et revanche. Partie, revanche et le tout. Jouer en deux parties liées ou en parties liées.   La partie d'honneur, La troisième partie que l'on joue, lorsque chacun des deux joueurs en a gagné une.  Coup de partie, Coup qui décide le gain ou la perte de la partie.

Fig., Coup de partie, Ce qui décide du succès d'une affaire. Faire un coup de partie, Faire quelque chose qui emporte avec soi une décision heureuse, ou qui doit avoir des conséquences très-avantageuses.  La partie est bien faite, est mal faite, est inégale, Elle est faite entre des joueurs de même force, entre des joueurs de force inégale.

Fig. et fam., Il fait bien ses parties, C'est un homme qui sait prendre ses avantages.

Fig., La partie n'est pas égale, se dit Lorsque, dans une contestation, une concurrence, un jeu, etc., il y a d'un des deux côtés une grande supériorité. On dit, dans un sens analogue, La partie n'est pas tenable.

Fig., C'est une partie perdue, se dit Lorsqu'on désespère de réussir dans ce qu'on a entrepris.  Quitter la partie, Convenir que celui contre qui l'on joue a gagné.

Fig., Quitter la partie, Se désister de quelque chose, y renoncer. Il a quitté la partie au moment où il allait obtenir ce qu'il demandait.

Prov. et fig., Qui quitte la partie, la perd, Celui qui cesse de suivre une affaire, qui se décourage, ne peut réussir.

Prov. et fig., Peloter en attendant partie, Faire quelque chose de peu de conséquence, en attendant mieux ; Faire par manière d'exercice ce qu'on fera plus sérieusement dans la suite.

PARTIE, se dit en outre d'Un projet formé entre plusieurs personnes. Ils lièrent partie pour me chercher querelle ensemble, pour faire un voyage, etc. Nous avons fait la partie d'aller voir un tel, voulez-vous en être ? Il faut remettre la partie à demain.   Il se dit particulièrement d'Un projet de divertissement. Faire une partie de promenade, de chasse, de pêche. Faire une partie de campagne. Faire la partie d'aller se promener, d'aller dîner en tel endroit, d'aller à la chasse. Lier, rompre, renouer une partie. Manquer à une partie. Nous étions six de cette partie. J'étais de la partie. On vous a mis de la partie. Il est de toutes les parties de plaisir. On a remis la partie. On a renoué la partie. La partie n'a pas eu lieu, est restée là.   Il se dit aussi Du divertissement même. Cette partie a été très-agréable, a été charmante, ennuyeuse, troublée par des fâcheux.   Partie carrée, Partie de plaisir faite entre deux hommes et deux femmes.  Partie fine, Partie de plaisir où l'on met quelque mystère.

Prov. et fig., Il ne faut pas remettre la partie au lendemain, Il ne faut point différer ce qu'on peut faire dans le moment.

PARTIE, signifie encore, Celui qui plaide contre quelqu'un, soit en demandant, soit en défendant. Qui est votre partie ? C'est ma partie adverse. Il s'est rendu partie. Il est juge et partie. On l'a reçu partie intervenante. Se rendre partie dans une affaire criminelle. Il n'est pas partie capable. Être partie opposante. Satisfaire la partie plaignante. Vous avez affaire à forte partie. Prendre quelqu'un à partie. Partie principale. Partie intervenante. Partie défaillante. Parties plaidantes. Un juge doit écouter les deux parties. Parties assignées. Parties ouïes. Les parties ont passé un compromis, et se sont mises en arbitrage. Faire consumer en frais une pauvre partie. Quand les parties sont d'accord, le juge n'y a que voir.   Il se dit aussi, relativement aux avocats et aux avoués, de Ceux dont ils défendent le droit ou les prétentions. Un avocat qui contente ses parties. Il défend bien le droit de sa partie. La partie de maître un tel a été condamnée aux dépens.   En Matière criminelle, Partie civile, Celui qui agit en son nom contre un accusé, pour des intérêts civils. Il est intervenu dans le procès, et s'est constitué partie civile.   Partie publique, Le procureur général ou ses substituts.  Prendre quelqu'un à partie, Attaquer en justice un homme qui n'était pas d'abord notre adversaire. Prendre son juge à partie, Se rendre partie contre son juge, l'accusant d'avoir prévariqué. Prise à partie, Acte par lequel on prend son juge à partie. Il a craint la prise à partie.

Fig., Prendre quelqu'un à partie, Lui imputer le mal qui est arrivé, s'en prendre à lui.

Fig., Avoir affaire à forte partie, Avoir un adversaire redoutable.

Fig., Il n'est pas partie capable, Il n'a pas les talents, les qualités, les ressources qu'il lui faudrait pour l'emporter sur ses adversaires, pour réussir dans son entreprise.

Prov., Qui n'entend qu'une partie n'entend rien, Il faut écouter les deux parties pour se mettre en état de bien juger.

PARTIES, au pluriel, se dit Des personnes qui contractent ensemble. Les parties contractantes. Toutes les parties intéressées en sont d'accord. Il a été résolu pour le bien de toutes les parties. Cela s'est fait à la satisfaction de toutes les parties, du consentement de toutes les parties.   Parties belligérantes, Les puissances qui sont en guerre les unes contre les autres.  Parties prenantes, Créanciers de l'État, dont le payement a été assigné sur un fonds particulier. Il se dit aussi de Ceux qui participent à une distribution de vivres, d'habits, etc., faite par le gouvernement. Il se dit encore de Tous les créanciers qui viennent en ordre utile dans une distribution de fonds provenants de leur débiteur.

EN PARTIE. loc. adv.Non en totalité, non entièrement. Il n'est héritier qu'en partie. Il n'est propriétaire de cette terre qu'en partie. Ce bâtiment n'est élevé qu'en partie. L'armée était en partie, en grande partie, composée d'aventuriers venus de tous les pays. Vous êtes cause en partie qu'il s'en est allé. Quand cette locution est répétée, elle a ordinairement le sens de Moitié, pris adverbialement. Un corps de troupes composé en partie de Français, en partie de Suisses. On omet quelquefois la préposition En. Le payement s'est fait partie avec de l'argent, partie avec des billets. Il a fait cela partie pour l'amour de vous, partie pour son propre intérêt. Partie bien, partie mal.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Partie — Partie …   Deutsch Wörterbuch

  • partie — [ parti ] n. f. • 1119; de 2. partir I ♦ Élément d un tout organisé. 1 ♦ (Envisagé dans ses rapports avec la totalité qui le comprend.) « je tiens impossible de connaître les parties sans connaître le tout, non plus que de connaître le tout sans… …   Encyclopédie Universelle

  • partie — 1. (par tie) s. f. 1°   Portion d un tout. 2°   Les petites parties, les atomes. 3°   Portion du corps. 4°   Dans le langage scolastique, certaines divisions de l âme. 5°   En grammaire, parties du discours, parties des verbes, etc. ; en peinture …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • partie — Partie. s. f. Portion d un tout, portion d un corps physique, moral ou politique. Petite partie. grande partie. la meilleure partie. une bonne partie. j en ay la meilleure partie. parties essentielles, integrantes. parties anterieures. parties… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • partie — vuyde et entiere, et sans y toucher, Vacua et integra pars. La quotte partie afferant à un chacun de la compagnie, Pars virilis. Une partie de ceux qui regardent, Pars spectatorum. Ce que fait une partie de nos argentiers, Quod partim nostri… …   Thresor de la langue françoyse

  • Partie — Partie: Das seit dem 17. Jh. bezeugte Fremdwort ist im Grunde identisch mit dem schon älteren Lehnwort ↑ Partei. Beide sind – zu verschiedenen Zeiten und mit verschiedenen Bedeutungen – aus frz. partie »Teil; Anteil; Abteilung; Gruppe;… …   Das Herkunftswörterbuch

  • pârtie — PẤRTIE pârtii s.f. 1. Cărare sau drum făcut prin zăpadă. ♢ (Sport) Culoar amenajat şi marcat, prin zăpadă, în vederea practicării unor sporturi de iarnă. (bob, schi etc.). 2. (pop.) Drum deschis prin semănături, printr un desiş de pădure etc.;… …   Dicționar Român

  • Partie — (fr.), 1) Theil, Stück; Parties honteuses (spr. Partih hongtöhs), Schamtheile, Schandflecken, schmutzige Orte; 2) bei der Buchhandlung eine einzelne Post im Journal, ein einzelnes Conto im Hauptbuche; Parties douples (spr. Partih dupel), so v.w.… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Partie — Sf Teil, Runde, Spiel, Ausflug std. (17. Jh.) Entlehnung. Entlehnt aus frz. partie; das Wort hat als spätere Entlehnung keinen Diphthong (im Gegensatz zu Partei gleicher Herkunft); in Landpartie, Jagdpartie usw. liegt eine metonymische… …   Etymologisches Wörterbuch der deutschen sprache

  • Partie — Rare aujourd hui, le nom a été fréquemment porté autrefois dans la Seine Maritime. Difficile d en connaître le sens exact. Le nom partie en ancien français a désigné une part d héritage, un partage, une séparation. On le retrouve fréquemment en… …   Noms de famille

  • Partīe — (franz.), Teil (als Ganzes für sich betrachtet); Warenposten; in der Musik soviel wie Stimme, der für ein Instrument bestimmte Teil einer Partitur (Part), auch soviel wie Suite (Partite); im Theaterwesen soviel wie Rolle; auch soviel wie Heirat,… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”