PARTI
. s. m.
Union de plusieurs personnes contre d'autres qui ont un intérêt, une opinion contraire. Un grand, un puissant parti. Il est dans le bon parti, dans le mauvais parti, du bon parti, du mauvais parti. Il y a un parti formé. Le parti de la Ligue. Le parti des Guelfes. Le parti des Gibelins. Le parti des gens de bien. Se mettre dans un parti, d'un parti. Entrer dans un parti. Tenir le parti de quelqu'un. Se ranger du parti de quelqu'un. Se déclarer d'un parti. Se détacher d'un parti. Quitter, abandonner un parti. Son parti est abattu. Ruiner, relever un parti. Soutenir un parti. Se faire chef de parti. Il n'est d'aucun parti. Il n'a jamais pris parti dans les guerres civiles. Il est neutre entre les partis. Ils sont de partis opposés, de partis contraires. Le choc des partis. Chacun des deux partis, l'un et l'autre parti a des fautes à se reprocher.   Homme de parti, Celui qui se montre crédule ou passionné en tout ce qui intéresse son parti. Il faut se défier de tout homme de parti. Les hommes, les gens de parti sont souvent injustes de bonne foi.   Esprit de parti, Disposition morale d'un homme tellement attaché à son parti, qu'il est aveugle ou même injuste en tout ce qui regarde ce parti et le parti contraire. L'esprit de parti altère tous ses jugements et tous ses récits.

Fig., Prendre le parti de quelqu'un, Se déclarer pour lui, le défendre, le protéger. J'ai pris son parti. Il a pris mon parti envers et contre tous. On dit dans le même sens, Prendre parti pour quelqu'un ; et dans le sens opposé, Prendre parti contre quelqu'un, Se tourner contre lui, l'attaquer.

Fig., Être, se ranger du parti de quelqu'un, de quelque chose, Favoriser, préférer quelqu'un, quelque chose. Il est toujours du parti des malheureux, des opprimés. Il faut être toujours du parti de la vérité. Je suis du parti, je me range du parti de la modération, de l'indulgence.

Fig., Avoir un parti, Avoir pour soi, avoir dans ses intérêts un certain nombre de personnes par qui l'on est soutenu, défendu, prôné. Il a un parti, un grand parti à la cour, dans l'armée. Ce poëte, ce peintre, ce musicien a un parti, un parti nombreux dans le public. On dit dans le sens opposé, Il a un grand parti, un nombreux parti, un violent parti contre lui.

PARTI, signifie aussi, Résolution, détermination. Prendre un parti modéré, un parti violent. Il a pris un grand parti. C'est le parti qu'il faut prendre. Il sait bien prendre son parti dans l'occasion. C'est un homme qui ne sait jamais prendre de parti.   Absol., Prendre son parti, Prendre une dernière et ferme résolution. Il est inutile de lui parler davantage de cette affaire, il a pris son parti. On dit à peu près dans le même sens, C'est un parti pris ; et proverbialement, À parti pris point de conseil.   Prendre son parti, signifie aussi, Se résigner à ce qui doit arriver. Dès qu'on lui eut fait voir que sa maladie était sans espérance, il prit son parti, il en prit son parti.

PARTI, signifie aussi, Expédient. On lui a proposé plusieurs partis pour sortir d'affaire, il a choisi le pire. Les partis extrêmes ne sont point de son goût. Les partis moyens ne réussissent pas toujours. C'est le parti le plus sûr, le plus prudent, le plus sage, le plus honnête. Je me suis décidé pour le parti le plus prompt. C'est le plus court parti.

PARTI, signifie quelquefois, Condition, traitement qu'on fait à quelqu'un. On lui fera un bon parti. Son parti en sera meilleur. On lui offre tant d'appointements, c'est lui faire un bon parti. On lui voulait donner une préfecture, il ne devait pas refuser ce parti-là. C'est un bon parti pour lui. Il a accepté le parti.   Il signifie aussi, Avantage, utilité, profit. Il a tiré un bon parti de cette affaire. Il a tiré un parti avantageux, un grand parti, un parti médiocre de cette entreprise, de cette manufacture. C'est un homme qui sait tirer parti, tirer un grand parti de ses amis, de ses protecteurs, de ses subordonnés. Il tire parti de tout.

Fig., Tirer parti de la vie, En faire un bon et agréable usage.  Faire un mauvais parti, un méchant parti à quelqu'un, Lui faire essuyer quelque mauvais traitement, ou même Attenter à sa vie. Si vous ne vous tenez sur vos gardes, ces misérables vous feront un mauvais parti. On pourra bien lui faire un mauvais parti, un méchant parti.

PARTI, signifie encore, Profession, genre de vie, emploi. Il a pris le parti des armes, le parti de la robe, le parti du barreau. Il a pris le parti de l'Église, le parti de l'épée. Il ne sait encore s'il prendra parti dans l'épée ou dans la robe.   En termes de Guerre, Prendre parti, S'enrôler. La garnison ennemie a pris parti dans nos troupes. Il a déserté, et pris parti chez les ennemis.

PARTI, se dit aussi d'Une troupe de gens de guerre, soit de cavalerie, soit d'infanterie, que l'on détache pour battre la campagne, reconnaître l'ennemi, faire des prisonniers, etc. Un parti de cinq cents chevaux. Un parti d'ennemis. Un gros parti. Aller en parti. Mener, conduire, commander un parti.   Parti bleu, Petit parti de gens de guerre, sans commission et sans aveu. Il rencontra un parti bleu qui le vola et le dépouilla. Il a vieilli.

PARTI, se dit aussi d'Une personne à marier, considérée par rapport à son bien ou à sa naissance. Cette fille est le plus grand parti qui soit en France. Cette fille-là est un bon parti. C'est un grand parti, un riche parti. Il veut se marier, il cherche un parti sortable. On lui propose un bon parti. Il a refusé un grand parti. Elle n'est pas un assez bon parti pour lui. C'est un mauvais parti. On les marie ensemble, ce sont deux bons partis. Il est d'une grande naissance, fils unique et très-riche : c'est un excellent parti.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • parti — parti, ie 1. (par ti, tie) part. passé de partir1. 1°   Cela est tout parti, c est à dire la répartition, la balance des gains et des risques est toute faite (locution vieillie). •   Il y a ici [dans le pari entre l affirmation et la négation de… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Parti — politique Politique Idées politiques Science politique Philosophie politique Sociologie politique Campagne politique Mode de désignation du chef d État et du Parlement par pays l Union européenne l ONU Démocratie Démocratie directe …   Wikipédia en Français

  • parti — prefix extracted 17c. from PARTI COLORED (Cf. parti colored) …   Etymology dictionary

  • parţi — s.m. pl. Veche populaţie de origine iraniană stabilită în vestul Asiei, unde a întemeiat un puternic stat sclavagist în sec. III a. cr. – Din fr. Parthes. Trimis de valeriu, 03.02.2004. Sursa: DEX 98  parţi (populaţie iraniană) s. m. pl …   Dicționar Român

  • parti — parti, e adj. Éméché : Il est un peu parti …   Dictionnaire du Français argotique et populaire

  • parti — pȃrti m <G ja> DEFINICIJA razg. susret uz čašćenje u prijateljskom, kolegijalnom i sl. krugu [koktel parti]; primanje, domjenak, čajanka, zabava ETIMOLOGIJA engl. party …   Hrvatski jezični portal

  • părti — părtí, părtésc, vb. IV (înv. şi reg.) 1. a părtini, a favoriza; a proteja. 2. a şi alege o parte din ceva. Trimis de blaurb, 01.09.2006. Sursa: DAR …   Dicționar Român

  • părţi — părţí, part, şi părţésc, vb. IV (înv.) 1. a împărţi (în bucăţi). 2 a împărţi (cuiva ceva). Trimis de blaurb, 01.09.2006. Sursa: DAR …   Dicționar Român

  • Parti — Pȃrti m mn DEFINICIJA pov. stari iranski narod naseljen (1. tisućljeće pr. Kr.) na području JI od Kaspijskog jezera i JZ od Amu Darje, u 3. st. uklopljeni u novoperzijsku državu, u kojoj su se asimilirali tijekom 6 7. st …   Hrvatski jezični portal

  • parti — 1. parti [ parti ] n. m. • fin XIIIe « partie, portion » et « situation d une personne »; de 2. partir I ♦ Ce qu une personne a pour sa part. 1 ♦ Vx Salaire d un employé; bénéfice. ♢ Mod. TIRER PARTI DE : exploiter, utiliser. ⇒ profit. Savoir… …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”