PAR
. Préposition de lieu
qui sert à marquer le mouvement et le passage. Il a passé par Paris, par Bordeaux. Il court par monts et par vaux. Voyager par eau, par mer, par terre. Aller par le monde. Il est toujours par les chemins, par voies et par chemins. Jeter quelque chose par la fenêtre. Passer par la porte. Par où a-t-il passé ? Entrer par la brèche. Ce purgatif l'a fait aller par haut et par bas. Il a passé par de rudes épreuves.

PAR, signifie quelquefois, En, dans. Il se promène par la ville, par la rue, par les champs. Cela se fait par tout pays, par toute la terre, par toute la France.

Fam., De par le monde, Dans le monde. J'ai un cousin de par le monde, qui a fait une grande fortune.

PAR, en termes de Marine, signifie quelquefois, À. Nous étions par trente degrés de latitude.

PAR, sert aussi à désigner l'endroit, la partie d'une chose ou d'une personne qu'on saisit, qu'on tient. Prenez-le par le bras. Il le tenait, il l'a mené par la main. Je ne sais par où le prendre. Prenez le couteau par le manche. Il le tira par les pieds.

PAR, sert encore à désigner la cause, l'agent, le motif, le moyen, l'instrument, la manière. Il a fait cela par crainte, par haine, par animosité, par bonté. Par cette raison. Par tel moyen. Par le moyen d'un tel. Par ce moyen-là. Il a été tué par un tel. Il a été instruit par un tel. Je lui ai fait dire cela par un tel. Ce temple fut fondé par un tel. La Henriade, par Voltaire. Cette guerre a été conduite par un habile général. Cela est dit par ironie, par jeu, par raillerie, par mépris. Par manière d'acquit. Il ne va que par sauts et par bonds. Il a obtenu cela par force, par adresse, par faveur, par l'intercession d'un tel, par chicane, par fraude, par bonheur, par hasard, par aventure. Il l'a épousée par amour. Ce paquet est venu par la poste, par le messager. Il est arrivé par le bateau. Il descendait de tel roi par les femmes. Il en a menti par la gorge. Donner quelque chose par charité, par aumône. Dire quelque chose par mégarde, par inadvertance. Commencer par un bout, finir par l'autre. Ranger par tas. Poëme divisé par chants. Distribution par cantons. Recevoir par parties. Toucher une rente par quartiers. Compter par ordre. Compter par le menu. S'en aller par pièces. Tomber par lambeaux. Couper par morceaux. Il a commencé par m'embrasser. J'ai fini par lui pardonner.   Par le roi. Formule du contre-seing des lois et ordonnances.  De par, Par l'ordre, par le commandement de. Cette locution s'emploie principalement dans la formule De par le roi, qui se met au commencement de divers actes publics portant sommation, injonction, etc. On met aussi en tête des jugements qui autorisent la saisie ou la vente des biens meubles et immeubles, De par le roi, la loi et justice.   Par quoi, Raison pour laquelle, en conséquence de quoi. Par quoi il fut unanimement résolu de décamper. Cette locution a vieilli.

PAR, s'emploie aussi pour affirmer, jurer, conjurer. Il m'en a assuré par tout ce qu'il y a de plus saint. Il en jure par sa foi. Je vous conjure par notre ancienne amitié.

PAR, est aussi préposition de temps, et signifie, Durant. Il faut labourer la vigne par le beau temps. Où allez-vous par cette pluie-là ? Quoi, entreprendre un voyage par ce mauvais temps, par ce grand froid !

PAR, se joint à plusieurs prépositions et adverbes de lieu, sans modifier beaucoup leur signification. Par delà les mers. Par delà les monts. Par deçà le grand chemin. Passer par dehors les murailles d'une ville. Cette maison est belle par dedans et par dehors. J'ai passé par devant sa maison, par derrière sa maison. Cette terre touche à sa maison par devant et par derrière. Un contrat passé par-devant notaire. Il a été ordonné qu'il comparaîtrait par-devant le commissaire, qu'il se retirerait par-devant son juge naturel. Un habit trop large par en haut, et trop étroit par en bas. On le prit par-dessous les bras. Porter un manteau par-dessus son habit. Sauter par-dessus les murailles. Je lui ai donné cent francs par-dessus ce qu'il demandait. Il est jeune, il est riche, et par-dessus tout cela il est sage. On lui a donné tout ce qu'il demandait, et quelque chose encore par-dessus. Il a le bon bout par-devers lui. Par-devers moi. Retenir des papiers par-devers soi. Voyez DEÇÀ, DELÀ, DEDANS, DEHORS, ETC.

Prov. et fig. : Par-dessus les maisons. Par-dessus les moulins. Par-dessus l'épaule. Etc. Voyez MAISON,MOULIN,ÉPAULE, etc.

PAR ICI. loc. adv.Par cet endroit-ci, vers cet endroit-ci. Passez par ici. Venez par ici. Cette locution s'emploie en parlant Du lieu où l'on est.

PAR LÀ. loc. adv.Par ce lieu-là, par ce point-là. Passez, prenez par là. Allez par là. Cette locution s'emploie en parlant D'un lieu où l'on n'est pas.

PAR LÀ, s'emploie figurément, et signifie, Par ce parti, par ce moyen, par ces paroles. Il a été forcé d'en passer par là. Par là vous réussirez. Qu'entendez-vous par là ? Il désignait par là son ami.

Prov. et fig., Il faut passer par là ou par la fenêtre, C'est une nécessité, c'est le seul parti qui reste à prendre.

PAR-CI PAR-LÀ. loc. adv.En divers endroits, de côté et d'autre. Nous avons couru par-ci par-là. L'impression de ce livre est assez soignée ; on y trouve pourtant quelques fautes par-ci par-là. Il n'a que ce qu'il peut attraper par-ci par-là.   Il signifie aussi, À diverses reprises, à diverses fois, et sans aucune suite. Il m'a entretenu de cette affaire par-ci par-là.

PAR APRÈS. loc. adv.Depuis. Cela n'est arrivé que par après. Cette locution a vieilli.

PAR TROP. loc. adv.Beaucoup trop. Il est par trop pressant. Il est par trop importun. Cette locution est familière.

PAR CONSÉQUENT. loc. adv.En conséquence, donc. L'équité l'exige, par conséquent vous le ferez.

PARCE QUE. conjonction, qui sert à marquer la raison de ce qu'on a dit, le motif de ce qu'on a fait, la cause d'un événement, d'un fait. D'autant que, à cause que. Je le veux, parce que cela est juste. Il est tombé, parce que le chemin est glissant. Ces flèches font des blessures mortelles, parce qu'elles sont empoisonnées.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Par — Par, n. [L. par, adj., equal. See {Peer} an equal.] [1913 Webster] 1. Equal value; equality of nominal and actual value; the value expressed on the face or in the words of a certificate of value, as a bond or other commercial paper. [1913… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Pär — ist als Variante von Per bzw. Peer ein skandinavischer, insbesondere schwedischer männlicher Vorname[1], abgeleitet vom griechischen Namen Petros (lateinisch Petrus). Weiteres zu Herkunft und Bedeutung des Namens siehe hier. Bekannte Namensträger …   Deutsch Wikipedia

  • Par — steht für: Panzerabwehrrohr, siehe Panzerfaust Parabolic Aluminium Reflector, siehe PAR Scheinwerfer, ein Scheinwerfer in der Veranstaltungstechnik PAR1, PAR2, ein Dateiformat für Checksummen Peak to Average Ratio, das Verhältnis zwischen… …   Deutsch Wikipedia

  • Par — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom …   Wikipédia en Français

  • PAR — steht für: Panzerabwehrrohr, siehe Panzerfaust Parabolic Aluminium Reflector, siehe PAR Scheinwerfer, ein Scheinwerfer in der Veranstaltungstechnik PAR1, PAR2, ein Dateiformat für Checksummen Partido Aragonés, eine spanische Regionalpartei… …   Deutsch Wikipedia

  • Par — Par, prep. [F., fr. L. per. See {Per}.] By; with; used frequently in Early English in phrases taken from the French, being sometimes written as a part of the word which it governs; as, par amour, or paramour; par cas, or parcase; par fay, or… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Par — Par, n. (Zo[ o]l.) See {Parr}. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Par — Contents 1 In golf 2 In television, video and on stage 3 In computing …   Wikipedia

  • PAR — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : « PAR », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) …   Wikipédia en Français

  • par — I. noun Etymology: Latin, one that is equal, from par equal Date: 1622 1. a. the established value of the monetary unit of one country expressed in terms of the monetary unit of another country using the same metal as the standard of value b. the …   New Collegiate Dictionary

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”