OUVRIR
. v. a.
( J'ouvre, tu ouvres, il ouvre ; nous ouvrons, etc. J'ouvrais. J'ouvris. J'ouvrirai. J'ouvrirais. Ouvre ; ouvrez. Que j'ouvre. Que j'ouvrisse. Ouvert. ) Faire que ce qui était clos, fermé, ne le soit plus. Il se dit en parlant De ce qu'on ouvre, et de ce qui sert à ouvrir. Ouvrir une chambre. Ouvrir un jardin. Ouvrir une armoire, un coffre. Ouvrir une caisse, un ballot, un paquet. Ouvrir sa bourse. Ouvrir une lettre. Ouvrir une porte, une fenêtre. Ouvrir une serrure, un cadenas. Cette clef ouvre plusieurs serrures. Ouvrir le robinet d'une fontaine. Ouvrir des écluses. Ouvrez le rideau. Ouvrir sa boutique. On dit absolument, Les marchands n'ouvrent pas les jours de fête.

Fig., Ouvrir sa maison à quelqu'un, L'accueillir, le recevoir chez soi.

Fig., Ouvrir sa bourse à quelqu'un, Lui offrir de l'argent.  Fig., Ouvrir la porte aux abus, aux désordres, etc., Donner lieu, donner occasion aux abus, aux désordres.

Fig., Ouvrir son coeur à quelqu'un, Lui confier ses plus secrets sentiments.

Fig., Ouvrir les oreilles, Écouter attentivement. Ouvrez les oreilles, et vous entendrez qu'on se querelle dans la pièce voisine. Il se dit aussi au sens moral, et signifie, Écouter favorablement une proposition par quelque motif d'intérêt. Il a ouvert les oreilles au premier mot de ma proposition. Ma proposition lui a fait ouvrir les oreilles.

Fig. et fam., Ouvrir de grandes oreilles, Entendre, écouter avec étonnement, avec curiosité.

Fig., Ouvrir l'esprit, Le rendre plus capable de connaître, de comprendre, de penser. Deux ou trois ans d'étude lui ont bien ouvert l'esprit. Les conversations, l'usage du monde, ouvrent l'esprit.

Fig., Ce mets ouvre l'appétit, Il donne de l'appétit, il excite l'appétit.

OUVRIR, s'emploie quelquefois absolument, dans le sens d'Ouvrir la porte. Qui est là ? Ouvrez, c'est un tel. Ouvrir à quelqu'un. Ouvrez-moi. Ouvrirai-je ? On va commencer l'audience, on a ouvert. Passé telle heure, le portier n'ouvre plus.

OUVRIR, signifie aussi, Pratiquer une ouverture, une percée. On a ouvert une porte, une fenêtre dans ce mur. Il avait fait ouvrir une vue sur son voisin, on la lui a fait boucher. On a ouvert beaucoup de chemins, de routes dans cette forêt, dans ce bois. On dit dans le même sens, Ouvrir un mur, ouvrir une forêt, un bois.   Il signifie aussi, Entamer, fendre, couper, percer quelque chose. Ouvrir un pâté. Ouvrir un melon. Ouvrir une pomme. Ouvrir un abcès. Ouvrir la veine. Il fallut lui ouvrir la tête. Il s'est ouvert la tête en tombant. Ouvrir un cadavre.   Ouvrir quelqu'un, Ouvrir son corps après sa mort. Sa famille l'a fait ouvrir.   En termes de Maréchalerie, Ouvrir les talons d'un cheval, Percer le pied d'un cheval. Il faut ouvrir les talons d'un cheval à plat, et non en creusant.

OUVRIR, signifie aussi, Commencer à creuser, à fouiller. Ouvrir la tranchée. Ouvrir la terre pour faire un fossé. Ouvrir un canal. Ouvrir une mine. Ouvrir une carrière.   Il signifie encore, Diviser une chose, séparer les parties jointes ou contiguës dont elle est formée. Ouvrir des noix. Ouvrir des huîtres. Ouvrir un livre. Ouvrir la bouche. Ouvrir les yeux.

Fig., Ouvrir la bouche, Parler. Il n'ose pas ouvrir la bouche.   Le pape ouvre la bouche aux cardinaux nouvellement créés, se dit en parlant De la cérémonie que le pape fait pour donner aux cardinaux le droit de parler dans les consistoires.

Fig., Ouvrir les yeux, Regarder. Ouvrez les yeux, et vous verrez que cette maison est plus basse que l'autre. Il se dit au sens moral, et signifie, Voir, découvrir des choses qu'on n'avait pas remarquées auparavant. Il a ouvert les yeux sur les défauts de son fils.

Fig. et fam., Ouvrir de grands yeux, Voir, regarder avec surprise, avec curiosité.

Fig. et au sens moral, Ouvrir les yeux, faire ouvrir les yeux à quelqu'un sur quelque chose, Lui donner sur cette chose des connaissances, des lumières qui lui manquaient. Ce que je lui ai dit lui a ouvert les yeux, lui a fait ouvrir les yeux.

OUVRIR, signifie aussi, Séparer, écarter. Ouvrir les rangs, les files d'un bataillon, d'un peloton. Ouvrir les jambes, ouvrir les bras.

Fig., Ouvrir les bras à quelqu'un, L'accueillir avec empressement. Dès qu'il s'est repenti, je lui ai ouvert les bras.

OUVRIR, signifie, tant au propre qu'au figuré, Rendre une chose libre, en rendre facile l'abord, le passage, l'occupation. Ouvrir les ports, les mers, les chemins. Ouvrir à quelqu'un le chemin des honneurs. Il lui a ouvert l'accès aux dignités. Il m'a ouvert la route de la fortune. Il lui a ouvert la carrière des emplois. Il lui ouvrit un passage, l'épée à la main, au travers des ennemis. Il s'ouvrit un passage les armes à la main. Cette conquête nous ouvrit la Flandre entière. Ce remède ouvre le ventre.

OUVRIR, signifie encore, figurément, Commencer. Ouvrir la campagne par un siége, par une bataille. Ouvrir les états, le parlement, les chambres. Ouvrir une session. Ouvrir une séance. Ouvrir un cours de médecine. Ouvrir le jubilé. Ouvrir la dispute. Dans cette pièce, c'est tel personnage qui ouvre la scène. Son nom ouvre la liste. Ouvrir un carrousel. Ouvrir le bal, la danse. Ouvrir la foire.   Ouvrir la lice, Entrer le premier dans la lice. Il se dit au propre et au figuré. Ce poëte a ouvert la lice, et il y a été bientôt suivi de nombreux concurrents.   Ouvrir la chasse, Déterminer l'époque où il sera permis de chasser. L'arrêté du préfet de ce département ouvre la chasse pour lundi prochain.

Fig., Ouvrir boutique, Commencer à tenir boutique.

Fig., Ouvrir une école, Commencer à tenir une école. On dit dans le même sens, Ouvrir une auberge, un café, un bureau d'affaires, une maison de commerce, etc.

Fig., Ouvrir sa maison, Commencer ou recommencer à tenir table ouverte, à tenir des cercles, des assemblées. Il est revenu de la campagne, mais il n'a pas encore ouvert sa maison.   Ouvrir un avis, Être le premier à proposer un avis. Ce fut tel conseiller qui ouvrit cet avis. Ce juge ouvrait toujours les avis les plus rigoureux. Quand on eut ouvert cet avis, tout le monde s'y rangea.   En termes de Commerce, Ouvrir un compte avec quelqu'un, Porter sur ses livres le nom d'une personne avec qui on entre en relation d'affaires.  Ouvrir un crédit à quelqu'un, L'autoriser à prendre à une caisse jusqu'à concurrence d'une certaine somme, ou même tout l'argent dont il aura besoin. On lui a ouvert un crédit de cent mille francs sur le trésor public. Il m'a ouvert chez son banquier un crédit illimité. On dit de même, Avoir un crédit ouvert.   Au Brelan et aux autres Jeux de renvi, Ouvrir le jeu, Faire la première vade.

OUVRIR, est aussi neutre en plusieurs acceptions, Cette porte n'ouvre jamais. Les boutiques n'ouvrent point les jours de fête. Le spectacle ouvre tard. La campagne ouvrira de bonne heure. Le parlement ouvrait à la Saint-Martin.   Cette porte ouvre sur le jardin, sur la cour, Elle donne accès dans le jardin, dans la cour.

OUVRIR, s'emploie aussi avec le pronom personnel, tant au propre qu'au figuré. Cette porte ne s'ouvre pas aisément. Les tombeaux s'ouvrirent à la mort de Notre-Seigneur. La foule, la presse s'ouvrit devant lui. Le bataillon s'ouvrit pour laisser tirer l'artillerie. Les fleurs s'ouvrent au soleil. Son coeur s'ouvre à la joie, à l'espérance, à la pitié. Son âme s'est ouverte au repentir. Une carrière immense s'ouvre devant vous. Après qu'on a passé le détroit, la mer s'ouvre, s'étend et s'élargit. On dit dans un sens analogue à celui de cette dernière phrase, Quand on a passé les monts, le pays s'ouvre.

Fig., S'ouvrir à quelqu'un, Lui confier, lui déclarer ce qu'on pense sur quelque chose. Il ne s'était jamais ouvert de cela à personne. Il faut que je m'ouvre à vous. Ce juge s'est trop ouvert. Il est bien dissimulé, il ne s'ouvrira pas.

OUVERT, ERTE. participe, Boutique, chambre, porte ouverte. L'audience, la séance est ouverte. Livre ouvert. J'avais la bouche ouverte pour vous le dire. Dormir les yeux ouverts. Dès qu'il a les yeux ouverts, il demande à manger. Il a l'appétit ouvert dès le matin. Il a l'esprit ouvert. La place ne capitula qu'après deux mois de tranchée ouverte.   Tenir table ouverte, Tenir une table où l'on reçoit beaucoup de personnes, même celles qui n'ont pas été priées.  Ce port est ouvert à tous les étrangers, Ils peuvent y venir commercer librement et avec sûreté.  La porte de cette maison est ouverte à tous les honnêtes gens, Tous les honnêtes gens y sont bien reçus.

Prov. et fig., Un enfonceur de portes ouvertes, Un fanfaron, un homme qui se vante d'avoir surmonté des obstacles qui n'existaient pas.  Le pari est ouvert, les paris sont ouverts, Chacun est reçu à parier, l'on est prêt à parier contre qui voudra. Cela se dit aussi, figurément, en parlant D'une affaire incertaine, sur laquelle il y a des opinions contraires, et qui doit bientôt se décider.  Ce pays est ouvert, Il n'y a ni rivières, ni montagnes, ni places fortes, qui empêchent l'ennemi d'y entrer.  Cette ville est ouverte, Elle n'est point fortifiée.  Ce cheval est bien ouvert, Il est bien traversé, il a les jambes, particulièrement celles de devant, éloignées comme il faut l'une de l'autre.  En Jurispr., La succession, la substitution est ouverte ; elle est ouverte à un tel, et mieux au profit d'un tel, La personne dont il s'agit est dans le cas de recueillir la succession, d'entrer en jouissance de la chose substituée.  En termes de Commerce, Compte ouvert, Celui qui n'est point arrêté, et auquel on ajoute journellement des articles.  Guerre ouverte, Guerre déclarée.

OUVERT, s'emploie adjectivement dans le sens de Franc, sincère. C'est un homme ouvert. Caractère ouvert. Il a l'air ouvert. Il a le visage ouvert, la physionomie ouverte.  À FORCE OUVERTE. loc. adv.Les armes à la main. Il est entré à force ouverte dans le pays ennemi.  À COEUR OUVERT. loc. adv.Sans déguisement. Il m'a parlé à coeur ouvert.  À BRAS OUVERTS. loc. adv.Avec empressement, avec cordialité. Il m'a reçu à bras ouverts.  À LIVRE OUVERT. loc. adv.Sans préparation, sans étude préalable. Chanter, accompagner à livre ouvert. Expliquer un auteur à livre ouvert.  À BUREAU OUVERT. loc. adv.de Finance et de Commerce Le caissier paye à bureau ouvert, Dès qu'on se présente.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • ouvrir — [ uvrir ] v. <conjug. : 18> • uvrir 1080; obrir 980; lat. pop. °operire, class. aperire I ♦ V. tr. 1 ♦ Disposer (une ouverture) en déplaçant ses éléments mobiles, de manière à mettre en communication l extérieur et l intérieur. Ouvrir une… …   Encyclopédie Universelle

  • ouvrir — OUVRIR. v. a. Faire que ce qui estoit fermé ne le soit plus. Ouvrir une porte. ouvrir une armoire. ouvrir un coffre. ouvrez ces fenestres. ouvrir une chambre. ouvrir un jardin. cette clef ouvre plusieurs serrures. ouvrir un cadenas, ouvrir une… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • ouvrir — Ouvrir, Aperire, Adaperire, Discludere, Laxare, Patefacere, Pandere, Resoluere, Reserare, Recludere. Ouvrir une chose close, Diducere. Ouvrir les portes à quelqu un, In vrbem accipere. Ouvrir les prisons à un prisonnier, Dimittere reum, B. S… …   Thresor de la langue françoyse

  • ouvrir — (ou vrir), j ouvre, tu ouvres, il ouvre, nous ouvrons, vous ouvrez, ils ouvrent ; j ouvrais ; j ouvris ; j ouvrirai ; j ouvrirais ; ouvre, ouvrons ; que j ouvre, que nous ouvrions ; que j ouvrisse ; ouvrant, ouvert, v. a. 1°   Écarter ce qui… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • OUVRIR — v. tr. Faire que ce qui était clos, fermé, ne le soit plus. Ouvrir une chambre. Ouvrir une armoire, un coffre. Ouvrir une caisse, un paquet. Ouvrir une lettre. Ouvrir une porte, une fenêtre, une grille, une barrière. Cette clef ouvre plusieurs… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • ouvrir — vt. ivri (Table.290, Thoiry), UVRI (Aix.017, Albanais.001, Annecy.003, Arvillard.228, Balme Sillingy.020, Bellecombe Bauges.153, Billième.173, Chambéry.025, Compôte Bauges.271, Cordon, Giettaz, Megève, Montagny Bozel.026, Notre Dame… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • ouvrir — ● vt. ►GESTFICH Dans l expression ouvrir un fichier , faire en sorte que l on puisse lire ou écrire dans le fichier …   Dictionnaire d'informatique francophone

  • ouvrir — v.t. L ouvrir, parler ; avouer : Ne l ouvrez jamais …   Dictionnaire du Français argotique et populaire

  • ouvrir — [uvʀiʀ] (v. 3) Présent : ouvre, ouvres, ouvre, ouvrons, ouvrez, ouvrent ; Futur : ouvrirai, ouvriras, ouvrira, ouvrirons, ouvrirez, ouvriront ; Passé : ouvris, ouvris, ouvrit, ouvrîmes, ouvrîtes, ouvrirent ; Imparfait : ouvrais, ouvrais, ouvrait …   French Morphology and Phonetics

  • Ouvrir — III гр., (avoir) P.p.: ouvert Открывать Présent de l indicatif j ouvre tu ouvres il ouvre nous ouvrons vous ouvrez ils ouvrent …   Dictionnaire des verbes irréguliers français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”