ASSIÉGER
. v. a.
Faire le siége d'une place de guerre, d'une citadelle, etc. On va bientôt assiéger la ville, la forteresse.   Il se dit aussi en parlant Des personnes qui sont enfermées dans une place assiégée. Ce prince fut assiégé dans sa capitale.   Il se dit figurément Des choses, dans des acceptions analogues. Déjà les eaux débordées assiégeaient notre dernier refuge, nous assiégeaient de toutes parts.   Il se dit, par exagération, D'une foule qui se présente avec empressement à l'entrée de quelque lieu public, etc. La foule assiégeait de bonne heure les bureaux du théâtre. Les curieux assiégeaient la porte du tribunal.

ASSIÉGER, signifie encore figurément, Obséder, poursuivre, importuner. Ses créanciers l'assiégent tous les matins dans sa maison. C'est un homme qui m'assiége tout le jour. J'en suis assiégé à toute heure. Être assiégé par les solliciteurs. On dit dans un sens analogue, Assiéger la porte de quelqu'un, S'y présenter continuellement, fréquemment.  Il se dit également Des choses. Les fléaux qui nous assiégent. Tous les maux assiégent sa vieillesse. Ce souvenir m'assiége.

ASSIÉGÉ, ÉE. participe, Il se dit substantivement de Ceux qui sont dans une place assiégée ; et, dans ce sens, il ne s'emploie guère qu'au pluriel. Les assiégés firent une sortie. Un des assiégés vint, se rendit dans le camp. On dit quelquefois an singulier, dans un sens collectif, L'assiégeant et l'assiégé, pour Les assiégeants et les assiégés.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • assiéger — [ asjeʒe ] v. tr. <conjug. : 3 et 6 • 1536; asseyer 1080; de 1. a et siège 1 ♦ Mettre le siège devant. Assiéger une ville, une forteresse. ⇒ encercler, investir. Par ext. Assiéger une armée, une population dans un endroit, l y tenir enfermée.… …   Encyclopédie Universelle

  • assiéger — ASSIÉGER. v. act. Faire le siége d une Place. On va assiéger une telle Ville, un tel Château. f♛/b] Il se dit aussi Des personnes qui sont enfermées dans une Place assiégée. Ce Prince fut assiégé dans sa capitale. [b]f♛/b] Il signifie figurément …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • assieger — Assieger. v. a. Faire le siege d une place. On va assieger une telle ville, un tel chasteau. Il se dit aussi des personnes. Ce Prince est assiegé dans sa capitale. Il sign. fig. Enfermer, entourer. Les eaux nous ont assiegez. ses creanciers l… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • assieger — une ville, Circumuallare, Obsidere, Obsidium facere, Circumsedere, Vrbem obsidione cingere. L Italien le dit de mesme façon Assediar, combien qu en ce nom siege ils ne le dise de mesmes nous, ains Assedio. Tant de choses m assiegent tout à un… …   Thresor de la langue françoyse

  • assiéger — (a sié jé), j assiége, nous assiégeons ; j assiégeais ; j assiégeai ; j assiégerai ; j assiégerais, v. a. 1°   Faire le siége d une place. •   On sait que Louis foudroie les villes plutôt qu il ne les assiége ; et tout est ouvert à sa puissance,… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • ASSIÉGER — v. tr. Faire le siège d’une place de guerre. On va bientôt assiéger la ville, la forteresse. Il se dit aussi en parlant des Personnes qui sont enfermées dans une place. Assiégés durant de longs mois, ils résistèrent héroïquement. Fig., Déjà les… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • assieger — …   Useful english dictionary

  • contre-assiéger — (kon tra sié jé) v. a. Assiéger l assiégeant. HISTORIQUE    XVe s. •   Comme le duc de Bourbon assiegea Belleperche, et comme le comte de Bourguignon le contreassiegea, Hist. de Loys III de Bourbon, p. 91. dans LACURNE. •   Et fut le duc… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Liste Des Sièges De La Guerre De Cent Ans — (1337 1453) La guerre de Cent Ans ne fut pas une guerre de batailles rangées, ce fut une guerre de coup de mains, de sièges et d embuscades. Sommaire 1 Origines de cette guerre 2 Principaux sièges 2.1 …   Wikipédia en Français

  • Liste des sieges de la guerre de Cent Ans — Liste des sièges de la guerre de Cent Ans Liste des sièges de la guerre de Cent Ans (1337 1453) La guerre de Cent Ans ne fut pas une guerre de batailles rangées, ce fut une guerre de coup de mains, de sièges et d embuscades. Sommaire 1 Origines… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”