ORDRE
. s. m.
Arrangement, disposition des choses mises en leur rang, à leur place. Bel ordre. Bon ordre. Merveilleux ordre. Ordre naturel. Ordre nécessaire. L'ordre admirable que Dieu a mis dans cet univers. L'ordre et l'enchaînement des causes. L'ordre des pensées, des mots. Il n'y a point d'ordre dans ce discours, dans cet écrit. Les matières ne sont point en ordre dans cet ouvrage. Ce livre manque d'ordre. Cela n'est pas dans son ordre. Parler en son ordre. Parler, écrire avec ordre. Changer l'ordre. Selon l'ordre des temps. Mettez vos papiers en ordre. Mettez de l'ordre dans vos papiers. Aimer l'ordre. Renverser, troubler, rompre, interrompre, intervertir l'ordre. Établir, maintenir l'ordre. Ranger, disposer, placer les choses dans un meilleur ordre. Tenir en ordre. Remettre en ordre. Traiter les choses par ordre. Procéder par ordre. Cette troupe marchait en ordre, en bon ordre, sans ordre. Aller, monter selon l'ordre du tableau, de la réception, de l'ancienneté, ou selon l'ordre de réception, d'ancienneté. Ordre chronologique. Ordre alphabétique. Ordre des matières.   Ordre de marche, ordre de bataille, La disposition selon laquelle une armée doit être rangée pour marcher ou pour combattre. Faire un ordre de bataille.   Marcher en ordre de bataille, se dit Des troupes, lorsqu'elles marchent dans le même ordre où elles combattraient, et gardent les rangs et les intervalles comme en un jour de combat.  En termes de Tactique, Ordre mince, Disposition suivant laquelle une troupe est rangée sur un front très-étendu, avec très-peu de profondeur. Ordre profond, Disposition suivant laquelle une troupe est rangée sur une grande profondeur.  Ordre oblique, Disposition d'après laquelle une armée ou un corps de troupes engage le combat par une de ses ailes, en refusant l'autre aile à l'ennemi.  En termes de Procédure, Ordre des créanciers, État qu'on dresse de tous les créanciers d'une personne, d'une succession, pour les payer suivant la date de leur hypothèque. Il est le premier créancier en ordre, le second en ordre. Dans cet ordre, tel avoué est le poursuivant. Instance d'ordre. Sentence d'ordre. Il y a un arrêt d'ordre. On a jugé l'ordre. Il est des derniers créanciers, il ne viendra pas utilement en ordre, en ordre utile. Il s'est fait colloquer en ordre, dans l'ordre. Ouvrir l'ordre.

ORDRE, en parlant D'un État, d'une province, d'une ville, d'une armée, signifie, Tranquillité, police, discipline, subordination. L'ordre public. Les magistrats chargés d'établir, de maintenir l'ordre, le bon ordre, de veiller au bon ordre. Ce général a rétabli l'ordre dans l'armée. L'ordre a été troublé quelque temps dans cette province, dans cette ville. L'ordre, le bon ordre règne dans tout le royaume. Contenir les peuples dans l'ordre. Faire rentrer les mutins dans l'ordre.   Il se dit aussi en parlant Des finances d'un État, de la fortune, des affaires d'un particulier, et signifie, Régularité, exactitude, économie. Ce ministre a établi, a rétabli l'ordre dans les finances du royaume. Les finances de l'État sont en ordre, en bon ordre, en mauvais ordre, bien en ordre, mal en ordre. Cet homme a mis, a remis de l'ordre dans ses affaires. Il a mis ses affaires en ordre. Il n'y a point d'ordre dans cette maison, tout y est au pillage. Cet homme n'a point d'ordre, manque d'ordre, a beaucoup d'ordre. C'est un homme d'ordre.   Il se dit aussi en parlant D'une maison, d'un appartement, d'un jardin, etc., et signifie, L'arrangement, l'état des choses qu'ils contiennent. Sa maison, son appartement, sa chambre est bien en ordre, n'est pas en ordre, en trop bon ordre. Son jardin est à présent en bon ordre, en mauvais ordre, bien en ordre, mal en ordre.

ORDRE, dans un sens général, signifie, Loi, règle établie par la nature, par l'autorité, par les bienséances, par l'usage, etc. Ce que vous faites là est dans l'ordre, n'est pas dans l'ordre. Il n'est pas dans l'ordre que les enfants meurent avant leurs parents. Cela est dans l'ordre de la nature, de la Providence. Selon l'ordre de la nature. Il n'est pas dans l'ordre que l'inférieur prenne le pas sur son supérieur, qu'on soit juge dans sa propre cause, etc. Je ne vous demande rien qui ne soit dans l'ordre. C'est un ordre établi, un ordre invariable.   L'ordre social, Les règles qui constituent la société. Les fondements de l'ordre social. L'ordre social fut ébranlé par cette révolution. Cette question intéresse tout l'ordre social.   Ordre de choses, Système, régime, ensemble des choses. Il se dit particulièrement d'Un système de gouvernement, d'administration. L'ancien ordre de choses. Le nouvel ordre de choses.   Ordre d'idées, Système, ensemble d'idées, classe particulière d'idées relatives à un objet déterminé. Cette réflexion est étrangère à la question, elle appartient à un autre ordre d'idées.   Ordre du jour, se dit, dans les assemblées délibérantes, Du travail dont l'assemblée doit s'occuper dans le jour. On écarta cette proposition, et l'on passa à l'ordre du jour.   Grand ordre du jour, Les affaires qui ont le plus d'importance. Petit ordre du jour, Celles qui ont le moins d'importance et qu'on traite les premières.  Mettre ordre, donner ordre, apporter ordre, Pourvoir. Voilà une mauvaise affaire, mettez-y ordre, donnez-y ordre. Vous serez ruiné, si vous n'y donnez ordre. Quel ordre y pouvez-vous apporter ? Mettez ordre, donnez ordre à cette maladie, de crainte qu'elle ne devienne sérieuse. Mettez ordre à ce que je sois payé. J'y mettrai bon ordre. Il est bien malade, il faut qu'il mette ordre à sa conscience, à ses affaires.

ORDRE, se dit aussi Des différentes classes subordonnées entre elles qui composent un État, une corporation. Il y avait à Rome l'ordre des patriciens, l'ordre des chevaliers, et l'ordre plébéien. En France, les états étaient composés de trois ordres. L'ordre du clergé. L'ordre de la noblesse. L'ordre du tiers état. Tous les ordres du royaume étant assemblés... Dans le clergé il y a deux ordres ; les évêques forment le premier, et les autres ecclésiastiques le second. Député du premier, du second ordre.   Dans l'Église, L'ordre hiérarchique, Les différents degrés de dignité, d'autorité, de juridiction. Il se dit, par extension, en parlant De tous les établissements où l'on reconnaît divers degrés d'autorité et de pouvoir subordonnés les uns aux autres.  I'ordre des avocats, La compagnie des avocats exerçant près d'une juridiction et inscrits sur le tableau.

ORDRE, se dit pareillement Des neuf classes, appelées autrement Choeurs, dans lesquelles on suppose que les anges sont distribués. Les neuf ordres des anges. L'ordre des séraphins, des chérubins, etc. C'est un ange du premier ordre.

ORDRE, se dit, figurément, Des rangs qu'occupent entre eux les esprits, les talents, les ouvrages. Un esprit du premier ordre. Un talent du premier ordre. Un ouvrage du premier ordre, d'un ordre supérieur. Cette tragédie n'est pas un chef-d'oeuvre, c'est tout au plus une pièce du second ou du troisième ordre. Cela est d'un ordre inférieur.

ORDRE, signifie aussi, Une compagnie dont les membres font voeu ou s'obligent par serment de vivre sous de certaines règles, avec quelque marque extérieure qui les distingue. Ordre religieux. L'ordre de Saint-Basile, de Saint-Benoît, des Frères prêcheurs, des Frères mineurs, etc. Le tiers ordre de Saint-François. Le chapitre général de l'ordre s'est tenu en tel endroit. Fondateur de l'ordre. Chef d'ordre. Les règles d'un ordre. Un général d'ordre. Ordre militaire. Ordre de chevalerie. Ordre des Templiers. L'ordre des Hospitaliers ou de Saint-Jean de Jérusalem, appelé, dans les derniers temps, l'ordre de Malte. L'ordre Teutonique. L'ordre de Saint-Jacques. L'ordre du Christ.

ORDRE, se dit aussi de Certaines compagnies de chevalerie que des souverains ont instituées, et dans lesquelles on est admis en raison de sa naissance, de ses services, de son mérite, ou de la faveur du prince. L'ordre de Saint-Michel. L'ordre du Saint-Esprit. L'ordre de Saint-Louis. L'ordre royal de la Légion d'honneur. L'ordre de la Toison d'or. L'ordre de la Jarretière. L'ordre de l'Annonciade ; etc. Chevalier de tel ordre.   En France, Chevalier des ordres du roi, Chevalier de Saint-Michel et du Saint-Esprit ; Chevalier de l'ordre du roi, Chevalier de Saint-Michel ; et simplement, Chevalier de l'ordre, Chevalier du Saint Esprit.

ORDRE, se dit, par extension, Du collier, du ruban ou autre marque d'un ordre de chevalerie. Le roi a envoyé son ordre à tel prince, a donné l'ordre à un tel. Il porte l'ordre de la Toison, l'ordre de la Jarretière. On ne le reconnut pas, car il n'avait pas son ordre. Être décoré de plusieurs ordres.

ORDRE, signifie aussi, Le commandement d'un supérieur. C'est à lui à donner l'ordre. Donner les ordres, des ordres, ses ordres. Un ordre par écrit. Un ordre verbal. Un ordre exprès. De l'ordre du roi. Les ordres du ciel. Être soumis aux ordres de la Providence. De quel ordre faites-vous cela ? Cela s'est fait de l'ordre du roi. Il l'a fait sans ordre, il l'a fait par mon ordre. Suivre les ordres qu'on a reçus. Jusqu'à nouvel ordre. L'ordre est changé. J'attends vos ordres. Je suis à vos ordres. On lui a envoyé l'ordre de combattre. Porter les ordres de quelqu'un. Recevoir, exécuter l'ordre de quelqu'un. Expédier des ordres. Vos volontés sont des ordres pour moi.

ORDRE, signifie encore, Le mot que l'on donne tous les jours aux gens de guerre pour distinguer les amis d'avec les ennemis. Le roi donne l'ordre. Le gouverneur, le général d'armée donne l'ordre. Aller à l'ordre. Prendre l'ordre. Envoyer l'ordre. Porter l'ordre aux capitaines. Qui est-ce qui vous a donné l'ordre ? Les ennemis avaient surpris l'ordre. On dit aussi, Le mot de l'ordre, et plus ordinairement, Le mot d'ordre : voyez MOT.  Il signifie aussi, Le moment de la journée où le général distribue ses ordres à son armée. Cette nouvelle s'est débitée à l'ordre. N'y avait-il rien de nouveau à l'ordre ?   Il se dit également Des publications qui se font par ordre du général. Cet avis, ce trait de bravoure a été mis à l'ordre de l'armée. Cette défense a été mise à l'ordre. Ordre du jour.

ORDRE, en termes de Banque, de Commerce, d'Affaires, signifie, Endossement ou écrit succinct que le propriétaire d'un billet ou d'une lettre de change, met au dos de cet effet pour en faire le transport à une autre personne qui en devra recevoir le montant. Mettre un ordre, son ordre au dos d'un billet.   Billet à ordre, Billet payable à la personne qui y est dénommée, ou à telle autre personne qu'il lui conviendra de substituer à sa place. Je payerai à un tel ou à son ordre, est la formule d'un billet à ordre.

ORDRE, est aussi Le nom du sacrement de l'Église, par lequel celui à qui l'évêque le confère, reçoit le pouvoir de faire les fonctions ecclésiastiques. Les ordres sacrés. L'ordre du sous-diaconat, du diaconat, de la prêtrise. Aller aux ordres. Prendre, recevoir les ordres. S'engager dans les ordres sacrés, dans les ordres. Donner, conférer les ordres. Le temps des ordres. Faire les ordres.   Les quatre moindres ordres, ou Les quatre mineurs, Les ordres de portier, de lecteur, d'exorciste et d'acolyte.

ORDRE, en Histoire naturelle, Une des principales divisions admises dans la classification des animaux, des végétaux, etc. Les ordres sont en général des subdivisions de classes. Indiquer, déterminer la classe et l'ordre auxquels appartient un animal, une plante.

ORDRE, en termes d'Architecture, se dit de Certaines proportions et de certains ornements qui distinguent la colonne et l'entablement, dans les diverses manières de construire les édifices. Il y a cinq ordres d'architecture, le Toscan ou Rustique, le Dorique, l'Ionique, le Corinthien, et le Composite. L'ordre corinthien a un caractère d'élégance et de richesse.

EN SOUS-ORDRE. loc. adv.Subordonnément. Voyez SOUS-ORDRE.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • ordré — ordré …   Dictionnaire des rimes

  • ordre — [ ɔrdr ] n. m. • 1080 sens II; lat. ordo, ordinis I ♦ (1155) Relation intelligible entre une pluralité de termes. ⇒ organisation, structure; économie. « L idée de la forme se confond avec l idée de l ordre » (A. Cournot). 1 ♦ Didact. Disposition …   Encyclopédie Universelle

  • ordre — ORDRE. s. m. Arrangement, disposition des choses mises en leur rang. Bel ordre. bon ordre. merveilleux ordre. ordre naturel. l ordre que Dieu a mis dans cet univers. l ordre & l enchaisnement des causes. l ordre des mots. l ordre des paroles.… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • ordre — Ordre, m. penac. Est disposition par assiete de choses en proportion, convenance et succession entre elles. Ainsi l on dit, Mettre par ordre plusieurs choses, et les ordonner soit par rang d estoc, qu on dit direct et de droit fil, soit branchu,… …   Thresor de la langue françoyse

  • òrdre — ordre ordre cl. m. ordre; classe; état régulier; commandement; institution > Òrdre doric, òrdre dau Tèmple : ordre dorique, ordre du Temple. « Sus pleguen don bagagis en bel ourdre… » Pierre Paul, XVIe s.. expr. Donar òrdre, metre òrdre, pagar …   Diccionari Personau e Evolutiu

  • ordre — ORDRE, L ORDRE: Que de crime on commet en ton nom ! (voir liberté) …   Dictionnaire des idées reçues

  • Ordre — (fr., spr. Ordr), 1) Ordnung; so. O. de jour (spr. Ordr dü schur), Tagesordnung; O. do bataille (spr. Ordr d Bataih), geschriebene, mit durch Zeichnungen erläuterte Übersicht, wie ein Heer od. ein Corps in Massen von besonderen Waffen… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Ordre — Ordre, s. Order …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Ordre — Ordre, s. Order. O. de bataille (spr. ordr dĕ batáj), die vom Kriegsherrn befohlene Zusammenstellung und Einteilung des Heers für einen Feldzug oder bestimmten Operationszweck …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Ordre — (ordr), frz., Ordnung; Befehl; Losungswort; o. de bataille, Schlachtordnung. – O. hat auf Wechseln den Sinn, daß sich der Aussteller nicht bloß gegenüber dem ersten Empfänger, sondern auch gegen jeden andern, an welchen dieser den Wechsel weiters …   Herders Conversations-Lexikon

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”